Formule 1

Alonso enthousiaste, Ferrari va de l’avant

Et McLaren ne regrette pas d’être passé de Mercedes à Honda

Recherche

Par

30 mars 2015 - 11:17
Alonso enthousiaste, Ferrari va de (...)

En Malaisie, Fernando Alonso a déclaré qu’il préférait garder pour lui ses pensées concernant la prestation affligeante de sa nouvelle écurie à Melbourne, qu’il a suivie à la télévision. Mais il insiste sur le fait que sa première course sous les couleurs de McLaren-Honda à Sepang s’est bien mieux déroulée que ce à quoi il s’attendait.

Ironie du sort, son ancienne équipe Ferrari remportait la victoire ce week-end grâce à son remplaçant cette année, Sebastian Vettel. Et il semblerait que l’Espagnol ne manque pas à la Scuderia.

« Le fait est que Sebastian a remporté 4 titres, contre 2 pour Fernando, a déclaré le responsable de Ferrari Maurizio Arrivabene. Et même si certains disent que Sebastian a toujours bénéficié de la meilleure voiture du plateau, il l’a quand même fait. Ça me rappelle Michael Schumacher. »

Ferrari va de l’avant et laisse derrière elle une période troublée, où chacun cherchait à accabler l’autre.

« J’ai tout de suite réalisé que cette équipe avait besoin de se rassembler. Il fallait arrêter de se renvoyer la balle à chaque problème ou erreur et rejeter la faute sur le voisin. »

Ce pourrait être une allusion voilée à Alonso, qui se trouve maintenant dans une situation étrange par rapport aux contradictions soulevées par son accident à Barcelone. Et pour ne rien arranger, la MP4-30 est peu véloce.

Mais malgré son abandon en Malaisie, c’est un Alonso enjoué qui déclare : « Je me battais avec Red Bull et Toro Rosso avant de m’arrêter et après avoir dépassé Pérez. Il y a trois jours, c’était impensable. C’était une bonne surprise que de faire la course dans un peloton de plusieurs monoplaces. Je ne sais pas exactement ce qui est arrivé à ma voiture, mais si nous avions passé un hiver normal, nous aurions résolu ces petits soucis. »

Ron Dennis se dit heureux des progrès réalisés entre les deux premières courses et déclare que McLaren ne regrette pas sa décision de passer d’un moteur Mercedes client à un propulseur d’usine Honda encore peu fiable, « parce que si vous avez l’intention de remporter des championnats, il vous faut un grand constructeur derrière vous. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less