Formule 1

Alonso confesse ‘ne pas avoir le talent’ pour courir en WRC

Il ne ferme pas totalement la porte à la Formule E

Recherche

Par A. Combralier

2 octobre 2018 - 14:58
Alonso confesse ‘ne pas avoir le (...)

Le programme de Fernando Alonso après la F1 est tout tracé : WEC avec Toyota, IndyCar pour tenter de remporter les 500 Miles d’Indianapolis… Dans cet agenda chargé, la place pour une autre discipline est tout simplement impossible à trouver.

Soucieux de marquer pour toujours l’histoire du sport auto, Fernando Alonso serait-il toutefois aussi tenté de devenir champion du monde en rallye, plus tard dans sa carrière ? Kimi Räikkönen s’y était essayé avant lui…

Mais le pilote McLaren a repoussé cette possibilité, en invoquant un argument assez curieux au premier abord…

« Je ne ferai pas de rallye en WRC parce qu’il faut que je sois honnête avec moi-même, et je dois savoir où sont mes limites : je n’ai pas le talent pour le faire. Je connais mes limites. Dans le même temps je sais que la F1 est un très, très petit monde. Même si c’est le sport auto n°1, peu de gens sont capables de reconnaitre les visages des pilotes de la grille, même si on se limite au top 8. Cela ne fait pas de nous des héros capables de tout gagner donc. »

Un engagement en Paris-Dakar, moins prenant, pourrait-il au moins tenter Fernando Alonso ?

« Non, je ne le pense pas. Je dois considérer et évaluer plusieurs options, mais il faut que je sois honnête envers certaines choses… Je n’ai pas le talent pour faire ça aussi. »

Si Kimi Räikkönen n’était parvenu à faire mieux qu’une 5e place en WRC, Robert Kubica a connu plus de succès en gagnant le WRC2.

« Je ne suis pas Superman » assure Fernando Alonso. « Ce pourrait être très attirant, mais je ne pourrai pas être compétitif. Si vous essayez de battre les autres pilote en rallye, en ayant une philosophie différente et un style de pilotage totalement différent, c’est parce que votre approche du sport auto est différente – et votre talent est d’une nature différente aussi. »

Un engagement en IndyCar reste plus que jamais dans l’esprit de l’Espagnol. Il est à deux doigts de confirmer qu’il y sera en 2019... mais il se retient encore !

« C’est le défi qui est dans mon esprit depuis deux ans, et c’est probablement l’heure aujourd’hui d’essayer certaines de ces courses. »

Fernando Alonso ne manque pas de propositions enfin puisque le patron de la Formule E, Alejandro Agag, lui a ouvert les portes de cette série.

« Je n’ai pas considéré cette possibilité » rétorque le pilote McLaren. « C’est une série assez nouvelle, qui n’a pas la tradition d’avoir de grandes courses, des lieux emblématiques… Parce que c’est encore une formule très jeune. »

« Mais qui peut lire dans le futur ? Je relèverai les défis qui pourront faire de moi un meilleur pilote, une meilleure personne, et qui pourront inscrire mon nom dans l’histoire du sport auto. »

expand_less