Formule 1

Alonso a du mal à avaler l’accident de Spa

Doublement puni

Recherche

Par Olivier Ferret

30 août 2018 - 20:29
Alonso a du mal à avaler l’accident (...)

Fernando Alonso n’avait pas la mine des grands jours aujourd’hui à Monza, quatre jours après son accident au départ à Spa.

Le pilote espagnol, propulsé au dessus de la Sauber de Charles Leclerc par Nico Hulkenberg, avait quitté le circuit belge avec un pansement autour d’une main. Il révèle aujourd’hui d’autres souffrances.

"Ce n’était pas si dur mais j’ai commencé à avoir mal mardi. Dimanche soir ça allait, lundi ça commençait à me tirer dans le dos. Mardi, j’ai vraiment eu mal. J’étais un peu en souffrance, avec des douleurs. Heureusement, cela va mieux depuis hier. Et aujourd’hui enfin c’est bon."

À cause de cet accident, Alonso va utiliser un nouveau châssis ce week-end pour le Grand Prix d’Italie.

"Je pense que c’est le châssis que nous avions lors des tests hivernaux ou pour les premières courses. Donc il a déjà disputé des courses, mais c’est un nouveau châssis, refait à neuf depuis."

Selon les dires du double champion du monde, McLaren est en manque de pièces de dernière génération à cause du crash.

"Heureusement, nous en avons eu assez pour reconstruire la voiture avec les dernières évolutions mais nous allons probablement manquer de pièces détachées pour la suite, nous avons juste ce qu’il y a sur la voiture. Le reste sera probablement d’une spécification différente s’il devait y avoir encore un accident."

"C’est une double punition pour moi, un abandon et parce que les dommages sur la voiture ont été assez extrêmes, en particulier sur la mienne, puis vous avez 4 jours pour construire une nouvelle F1 pour Monza. C’est comme ça."

L’écurie pense que le moteur Renault de Spa a survécu à l’impact et compte le tester durant la première séance d’essais libres demain avant de décider de l’utiliser pour le reste du week-end.

"Il y a eu quelques inquiétudes à ce sujet dimanche dernier, puis ils ont tout contrôlé correctement lundi et mardi et cela a l’air OK. Nous espérons pouvoir continuer à rouler avec ce moteur. Mais toute la voiture, pas seulement le châssis mais aussi le fond plat, l’aileron arrière, ce sont des choses sur lesquelles on est limité. Cela nous a coûté très cher."

L’accident a été aussi frustrant pour Alonso dans la mesure où la décision de l’écurie de ne pas changer son moteur pour ce week-end va lui coûter une pénalité qui sera effective à une date ultérieure.

"Je suis déçu et très inquiet par rapport à la stratégie parce que ces deux courses de Spa et Monza sont très importantes pour nous en termes de choix pour prendre la pénalité, et peut-être introduire un nouveau moteur. "

"Ainsi, nous avions choisi de ne pas changer le moteur à Spa à cause de la pénalité de Hülkenberg, de Bottas et de Sainz afin de bénéficier de la 14e position au départ. Et puis, lors du premier virage vous êtes sorti de la course et vous avez à payer une pénalité pour cette course plus tard. "

"Donc c’est un double zéro pointé, un à Spa à cause d’un mec qui se loupe et un autre quand il va falloir subir des pénalités. Ce fut une journée vraiment triste."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less