Formule 1

Alonso : Les dernières courses de la saison ne nous conviendront pas

L’Espagnol ne s’attend à aucun miracle

Recherche

Par

24 septembre 2015 - 18:12
Alonso : Les dernières courses de la (...)

Fernando Alonso a reconnu ce jeudi à Suzuka qu’il serait très difficile pour McLaren-Honda de pouvoir briller durant les courses restantes cette saison.

L’écurie misait en effet beaucoup sur Singapour, un tracé qui demande davantage aux appuis qu’à la puissance moteur. Mais malheureusement, un nouveau double abandon est venu gâcher les espoirs de points.

Les Grands Prix restants, à commencer par le Japon, ne devraient maintenant plus vraiment permettre à la MP4-30 de briller.

"Nous devons attendre de voir si les prochaines pistes conviendront à notre voiture, mais j’imagine que ce sera à mi-chemin entre ce qu’il y avait de pire pour nous, à savoir Spa et Monza, et les pistes où nous étions le plus à l’aise : Singapour, Monaco et la Hongrie," a déclaré Alonso.

"Il est improbable que nous soyons aussi performants qu’à Singapour lors des prochaines épreuves, mais avec un peu de chance nous aurons l’opportunité de marquer quelques points et approcher la Q3."

Après avoir déclaré que la saison 2015 avait été une année de tests grandeur nature pour McLaren-Honda, le double champion du monde pense que son équipe doit progresser dans tous les domaines en vue de 2016.

"Nous ne pouvons attendre aucun miracle d’ici la fin de saison qui pourrait nous donner une idée précise de la direction à suivre pour la saison prochaine," poursuit Alonso.

"Je pense qu’il nous faut tout simplement nous concentrer sur l’année prochaine et suivre notre programme. Tout le monde fait son possible au sein de l’écurie. Nous travaillons 24 heures par jour afin d’améliorer notre situation dans tous les domaines, que ce soit concernant nos performances, la fiabilité et toutes les procédures à suivre durant un week-end."

"Nous travaillons sur les arrêts au stand, comme vous avez pu le voir à Singapour, ainsi que certaines erreurs venant des pilotes. Nous devons tous progresser, les mécaniciens comme les pilotes."

Suzuka sera la première course en F1 au Japon pour Honda depuis la saison 2006 et si beaucoup de fans du motoriste seront présents ce week-ends, le manque de résultat a forcément engendré des critiques chez eux. Mais Alonso affirme qu’elles sont logiques et compréhensibles.

"Nos performances actuelles ne sont pas surprenantes, nous sommes en retard depuis le mois de Février," poursuit l’Espagnol. "Lorsque vous avez 5 secondes de retard en Australie, il ne faut pas s’attendre à jouer le podium au Japon."

"Il faut faire avec et nous abordons les courses avec une approche différente de ce que nous devrions normalement faire par rapport aux équipes de pointe."

"Nous prenons chaque course comme un test important nous permettant d’apprendre beaucoup de choses. Il est difficile de ne pas comprendre l’opinion des fans. Je les comprends et il est normal que nous soyons critiqués car nous ne sommes pas performants."

"Tout cela est donc compréhensible, mais le point de vue de l’équipe est quelque peu différent car nous ne pouvons faire mieux que de donner 100% de nous-mêmes."

expand_less