Formule 1

Alonso : Il faut rembourser la moitié du billet aux fans

L’Espagnol juge la course de Monaco ennuyeuse

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 mai 2018 - 08:11
Alonso : Il faut rembourser la (...)

Fernando Alonso ne semble plus à une réflexion près au sujet de la Formule 1. Après une course lors de laquelle il a abandonné, et dont il a regardé la dernière partie en spectateur, l’Espagnol n’a pas hésité à envoyer une petite pique à Liberty Media et à sa discipline.

"C’est probablement la course la plus ennuyeuse de tous les temps, sans voiture de sécurité, sans drapeaux jaunes" a lancé Alonso, bien qu’un peu négatif, puisque la fin de course a été agitée par l’accident de Leclerc.

"J’étais aux alentours de la septième place. Je pense que le sport a besoin de repenser le spectacle, car c’est très décevant. Je pense qu’il faut rendre un peu d’argent aux fans pour rembourser une partie de leur billet. Je dirais qu’il faut leur rembourser la moitié."

Alonso, qui a lui-même remporté une course ennuyeuse en Principauté en 2007, ne veut pas rejeter la faute sur les nouvelles monoplaces.

"C’est juste Monaco. Nous savons comment c’est. Nous commençons à notre position de départ et nous savons que nous terminons à peu près au même endroit. Nous avions la quatrième voiture la plus rapide ici ce week-end et la septième place était celle que nous méritions."

"Malheureusement, nous avons eu une panne et nous n’avons pas pu sécuriser cette septième place et les points pour l’équipe, mais nous espérons que nous pourrons finir la prochaine fois. Il n’y a rien que nous puissions y faire, mais nous devons améliorer notre fiabilité."

A 18 heures hier, l’Espagnol a publié un message sur Twitter reprenant la vidéo de départ de l’Indy 500 avec la légende : "C’est maintenant que débute LA course de la journée".

De là à dire qu’il a déjà la tête outre-Atlantique, il n’y a qu’un pas, surtout que Red Bull a dominé hier.

"Leur rythme, même avec un moteur sans MGU-K... c’est juste décevant. Pour nous. Nous avons le même moteur et... Ils sont notre référence. Dans un monde idéal, nous devrions être à leur niveau. Mais nous savons ce qu’il faut pour rendre notre McLaren plus rapide."

expand_less