Formule 1

Allison : Nous étions légèrement plus rapides que Mercedes

Mais il aurait été difficile de les doubler en piste

Recherche

Par Paul Gombeaud

31 mars 2015 - 14:57
Allison : Nous étions légèrement plus (...)

La grande restructuration qui a vu le jour du côté de Ferrari cet hiver a commencé à porter ses fruits ce week-end en Malaisie avec une victoire, la première depuis près de deux ans du côté de Maranello.

Si Ferrari a battu Mercedes en partie grâce à une meilleure stratégie, Vettel est tout de même parvenu à l’emporter en conservant un avantage suffisant sur Lewis Hamilton sur la piste.

James Allison, directeur technique de la Scuderia, souligne l’importance des changements effectués et se réjouit d’avoir aidé Ferrari à retrouver le chemin de la victoire après une année 2014 ratée.

"Ce genre de changements n’est pas simple à opérer mais ils sont pensés pour le long terme, le but étant d’avoir les bonnes personnes capables de nous rendre plus forts," explique James Allison. "Nous bénéficierons de tous ces changements au fur et à mesure que le temps passera."

"C’est toujours agréable de gagner, mais il y a quelque chose d’incroyable lorsque vous le faites avec Ferrari. Chaque écurie travaille dur, mais encore plus ici. Chez Ferrari, il y a une histoire à porter qui se ressent quel que soit l’endroit où vous vous trouvez et vous sentez le poids du passé."

"Puis il y a la pression de toute une nation, qui est absorbée lorsque vous remportez des victoires comme celle-ci et cela fait énormément de bien. Personne ici ne saurait trouver les mots pour expliquer la sensation que cela peut procurer."

Allison admet cependant qu’il aurait été très dur de dépasser les Mercedes en piste ce dimanche, même s’il pense que la Ferrari était sensiblement plus rapide. C’est grâce à une stratégie différente que Vettel a pu l’emporter. Mais une fois en tête, l’Allemand n’a plus jamais été inquiété.

"Je pense que nous étions un peu plus rapides en course," poursuit Allison. "Nous avons vu que lorsque Mercedes était dans un trafic lent, ils ont eu du mal à dépasser. Alors si vous êtes plus rapide d’un ou deux dixièmes, ce qui était selon moi notre cas, il est très difficile de doubler."

"Si nous avions arrêté Vettel, Mercedes aurait eu l’opportunité de modifier sa stratégie et de nous battre avec au moins l’une des deux monoplaces. La voiture de sécurité nous a permis de les dépasser sans le moindre heurt."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less