Formule 1

Alguersuari est un homme heureux en Formule E

Il se sent comme un pionnier et en plus, il est payé...

Recherche

Par D. Thys

3 janvier 2015 - 12:05
Alguersuari est un homme heureux en (...)

L’Espagnol Jaime Alguersuari n’a que 24 ans, mais il est déjà un ancien pilote de F1 avec très peu d’espoir d’y revenir un jour. Il s’est aujourd’hui reconverti en Formule E, le nouveau championnat FIA qui oppose des monoplaces propulsées exclusivement par de l’énergie électrique.

Peut-on comparer cette Formule E à la Formule 1 ? “Oui, il y a de nombreux grands pilotes en Formule E, des personnes très professionnelles et qui sont payées pour faire ce qu’elles ont à faire. Le niveau est très relevé. Il y a par exemple des pilotes comme Vergne, Buemi, Heidfeld, Trulli, Sato, Piquet et Montagny… Cela démontre le futur potentiel de ce championnat. Je suis ravi d’y être,” déclare Alguersuari qui occupe actuellement la 9e place du championnat après la troisième des neuf manches que compte ce championnat.

Jaime Alguerusari souligne le fait que les pilotes sont payés en Formule E et ce n’est pas anodin, car en F1, c’est parfois le pilote qui paye son écurie. “Il est évident que c’est un travail et qu’il faut être payé pour ça, ne fût-ce que pour pouvoir honorer ses factures de la vie de tous les jours. En F1, ils ont perdu le sens des réalités.”

“La Formule E est un championnat que l’on peut qualifier de durable et qui est étroitement lié à des constructeurs. C’est important lorsque l’on parle de compétition automobile. C’est aussi le cas en F1. Les monoplaces d’aujourd’hui sont comme des nourrissons, mais cela changera beaucoup d’ici deux ou trois ans,” ajoute Alguersuari.

expand_less