Formule 1

Aldo Costa revient sur l’erreur d’Abu Dhabi

L’ingénieur italien a des idées pour que cela ne se reproduise plus...

Recherche

Par D. Thys

25 novembre 2010 - 10:05
Aldo Costa revient sur l'erreur (...)

On se souvient que lors de la finale du Championnat du monde à Abu Dhabi, Mark Webber s’était arrêté très tôt en course pour changer ses pneus, ce qui avait provoqué la même décision chez Ferrari, avec les conséquences que l’on sait.

"Fernando est rentré et il est remonté en piste à côté de Petrov. Nous espérions qu’il le dépasse, en profitant de son élan, mais il ne s’est rien passé. Nous espérions que Petrov fasse une erreur, mais il ne s’est rien passé. Nous espérions trouver une solution alternative, mais nous n’avons rien trouvé. Petrov avait 4 km/h de plus que nous en ligne droite et tout était donc inutile. Nous avions utilisé toutes nos cartouches et la frustration ne faisait que croître," raconte Aldo Costa, directeur technique de la Scuderia, dans les colonnes de la Republica.

"Ensuite, Fernando a franchi la ligne d’arrivée et nous sommes tous restés silencieux. Nous avons fixé les moniteurs pendant 5 ou 10 minutes ; plus personne ne bougeait, plus personne ne parlait. Aucun de nous n’avait envie d’affronter la réalité," poursuit-il.

Aldo Costa ne nie pas que Ferrari ait fait une énorme erreur, une erreur qui avait semblé évidente à beaucoup de monde, mais l’ingénieur italien affirme qu’on ne voit pas les choses de la même façon lorsqu’on est sur place, sous une pression de tous les instants. Il propose donc une solution pour que cela ne se reproduise plus à l’avenir.

"Il faudrait faire en sorte que certaines décisions soient partagées. La responsabilité d’une telle décision ne peut pas reposer sur les épaules d’une seule personne. Il faudrait créer un stand distant avec un groupe de personnes de chez nous qui seraient reliées par radio au circuit. Lorsque vous êtes loin du circuit, vous avez plus de lucidité. Quoi qu’il en soit, ce qui est clair, c’est que le championnat nous ne l’avons pas perdu à cause de notre stratégie à Abu Dhabi, mais parce que notre voiture était plus lente," ajoute Costa.

expand_less