Formule 1

Aitken, le 3e pilote Renault F1, dans l’attente pour 2019

Le Britannico-Coréen sera-t-il reconduit ?

Recherche

Par Olivier Ferret

15 décembre 2018 - 09:53

Jack Aitken était le 3e pilote Renault F1 cette année, et dans ce cadre il a pu essayer pour la première fois une Formule 1 lors d’essais officiels.

Mais le Britannique était attendu au tournant pour sa première saison en Formule 2. Il la termine à la 11e place seulement. Sera-t-il reconduit par Renault dans son Academy ? Pour l’instant rien n’est moins sûr.

Vice-champion 2017 de GP3 Series avec ART Grand Prix, Aitken est resté avec la structure française pour sa première année en F2, conclue au onzième rang donc du classement général avec 63 points, une victoire à Barcelone et un autre podium à son actif.

En parallèle de sa campagne en F2, Aitken a réalisé au mois de mai ses premiers tours de roue avec une F1 contemporaine en prenant le volant de la Renault R.S.18 lors des essais officiels d’intrasaison à Barcelone (photo). En octobre, Aitken a connu sa deuxième expérience à l’occasion de tests pneumatiques pour Pirelli. En outre, il a effectué plusieurs démonstrations avec une E20 à moteur Renault en France, à Goodwood ainsi qu’à Miami.

Auteur d’un début de saison prometteur, Aitken s’est classé deuxième d’une course à suspense à Bakou avant de s’imposer en Espagne. La suite s’est avérée plus délicate en cœur d’année, mais le Britannico-Coréen s’est retroussé les manches pour réintégrer les points à Monza et à Abu Dhabi.

"J’ai connu de bons moments cette année avec ma victoire en Espagne, mon podium à Bakou, ma qualification en première ligne en Hongrie ou encore mes sorties au volant de la F1," commente Aitken.

"Lors des week-ends de course, nous avons très souvent affiché l’un des meilleurs rythmes sans parvenir à le concrétiser par davantage de trophées. Tout au long de l’année, j’ai travaillé dur pour trouver des solutions et cela me sera utile à l’avenir," espère-t-il.

"J’attends déjà 2019 avec impatience. Cette année a été difficile, mais j’ai beaucoup appris et les problèmes rencontrés m’aideront assurément dans la suite de mon parcours. Je retiens donc les points positifs en me tournant vers mon prochain défi."

Reste à savoir quel sera ce défi !

Renault F1

expand_less