Formule 1

Abiteboul veut que le déficit moteur de Renault se réduise

C’est l’objectif principal en 2019

Recherche

Par Emmanuel Touzot

5 décembre 2018 - 10:18
Abiteboul veut que le déficit moteur (...)

Cyril Abiteboul dirige une équipe Renault qui a terminé quatrième du championnat mais peine à se rapprocher des trois équipes de pointe. Le Français assure que le plafonnement budgétaire, prévu pour 2021, pourrait faire du bien à son équipe, qui est déjà habituée à travailler avec moins de finances.

"Mais avec l’arrivée de ce plafond budgétaire, le handicap devient une force" assure le Français. "Les chiffres que les top teams dépensent sont inacceptables. Nous devons protéger ces équipes d’elles-mêmes."

Abiteboul ne sait pas si Renault pourra rattraper les équipes de pointe, mais souhaite s’en rapprocher : "On verra ce qui se passe avec Red Bull et Honda. Red Bull n’arrête pas de dire à quel point Honda est bon par rapport à nous. Mais puis-je rappeler que Toro Rosso est derrière nous ?"

Pour réduire l’écart de moitié, son objectif avoué, il sait qu’il faudra à la fois des progrès sur le châssis, mais aussi sur le moteur, dont le déficit est encore important : "En qualifications, nous estimons notre déficit à 40 kilowatts (une cinquantaine de chevaux, ndlr). C’est conséquent."

"Je ne veux pas avoir à dire l’an prochain que nous manquons de performance en qualifications. Il n’y a aucune raison pour laquelle nous ne pourrions pas réduire l’écart face à Mercedes et Ferrari durant l’hiver au niveau du moteur. Cela prendra un peu plus de temps avec le châssis."

Renault a été la seule équipe à ne pas faire rouler son nouveau pilote, Red Bull n’ayant pas accordé de dérogation à Daniel Ricciardo pour quitter son poste plus tôt que prévu : "Red Bull a surement ses raisons de ne pas avoir laissé Daniel tester notre voiture à Abu Dhabi. Tout ce que Red Bull nous jette à la figure me fait dire que nous allons dans la bonne direction."

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less