Formule 1

Abiteboul et Prost donnent la priorité aux progrès du moteur en 2019

C’est la base pour la suite

Recherche

Par Olivier Ferret

27 octobre 2018 - 17:14
Abiteboul et Prost donnent la (...)

Les moteurs de 2021 ne seront finalement pas très différents des actuels, même si les règles ne sont pas encore totalement figées. Cela a toutefois l’avantage de faciliter le travail de Renault F1 dans ce domaine.

L’équipe française, qui vise le titre mondial d’ici 3 ans, sait maintenant qu’elle peut investir davantage, à long terme, pour que son V6 soit enfin au niveau des meilleurs... avant de les dépasser.

"Il faut continuer à regarder le moyen et le long terme. Nous avons investi 50 millions d’euros dans la rénovation d’Enstone et nous devons encore recruter une cinquantaine de personnes," confie Cyril Abiteboul.

"Cela prend du temps pour bien faire fonctionner ces gens ensemble. Les objectifs seront de jouer les podiums l’an prochain, les victoires en 2020 et les titres en 2021. Nous comptons beaucoup sur le règlement 2021 pour y arriver, avec une partie de l’équipe dédiée à ces nouveautés dès 2019."

"Pour l’immédiat, l’enjeu numéro 1 pour la saison prochaine sera le moteur. Il n’est plus possible d’avoir un handicap dans ce domaine."

Alain Prost fait le même constat. Le consultant de Renault F1 espérait mieux en termes de performances pures.

"Nos ne nous sommes pas assez rapprochés de Ferrari et de Mercedes cette saison. La quatrième place au championnat constructeurs, c’est bien, mais l’écart de performances reste trop grand."

"La période, avec les modifications de règlement coup sur coup pour 2019 et 2021, n’est pas propice pour nous au moment où nous construisons encore l’équipe. Mais nous pourrons en profiter l’an prochain : le développement moteur sera très important."

"Nous n’aurons plus l’étalon Red Bull en châssis, mais nous ne serons plus perturbés médiatiquement par eux."

expand_less