Formule 1

A 3 points d’une suspension, Grosjean évitera de ‘faire l’idiot’ en Russie

Günther Steiner l’a déjà prévenu

Recherche

Par Valentin Vilnius

27 septembre 2018 - 16:03
A 3 points d'une suspension, Grosjean

Pour n’avoir pas respecté assez vite les drapeaux bleus à Singapour, Romain Grosjean avait écopé d’une pénalité de cinq secondes et de deux nouveaux points de pénalité sur son permis. Le Français n’est donc plus qu’à 3 points d’une course de suspension aujourd’hui.

Le pilote Haas n’accepte toujours pas sa pénalité. Plongé dans une bataille face à Sergey Sirotkin, il estime qu’il n’avait pas l’intention de retenir trop longtemps Lewis Hamilton – mais Max Verstappen était finalement revenu dans les rétroviseurs de la Mercedes.

« Nous n’avons pas de lumières dans la voiture donc les rétroviseurs sont sombres. Et puis, ça n’a rien changé pour la course : Lewis Hamilton a gagné, Max Verstappen a terminé deuxième. C’est le principal. Ce n’est pas formidable, ce n’est pas idéal. Nous nous battions de notre côté, eux se battaient de leur côté. Apparemment, c’était la partie la plus excitante de la course, donc je vous dis ‘y’a pas de quoi !’. »

Romain Grosjean a tout de même attendu 11 mini-secteurs avant d’obtempérer aux commissaires. Mais, un peu trop gourmand, il ne voulait surtout pas perdre son affrontement avec Sergey Sirotkin…

« A Singapour, c’était une situation assez délicate pour moi. Sergey était six secondes plus lent que tout le monde. Nous nous battions et bien sûr, il y avait un gros écart de performance entre lui et moi. J’ai attendu 11 mini-secteurs avant de laisser passer Lewis Hamilton. Cela a coûté beaucoup de temps. Mais c’était juste notre rythme. Donc je pense que prendre des points de pénalité, c’était une décision dure. »

A 3 points d’une course de suspension, Romain Grosjean va devoir maintenant conduire avec prudence pour ne pas se retrouver, comme en 2012, sur la touche pendant un Grand Prix.

« Je ne suis pas là pour me crasher, mais pour courir. Je suis là pour placer Haas à la 4e place au classement des constructeurs, donc je vais juste faire de mon mieux pour l’équipe et éviter de faire quelque chose d’idiot. C’est la F1 et il faut toujours se montrer performant. Je vais m’assurer de ne rien faire d’idiot, mais je vais continuer à pousser, à faire mon travail. Quand vous regardez mes points de pénalité, il y en a qui peuvent être expliqués, d’autres qui sont plus discutables. »

« Apparemment, j’avais eu quatre incidents qui auraient valu trois points en 2012. Je ne peux pas me souvenir de trois d’entre-eux aujourd’hui ! »

Alors que Romain Grosjean n’a toujours pas de contrat assuré pour l’an prochain, Günther Steiner va scruter de près sa performance en Russie ce week-end. Une suspension serait du plus mauvais effet…

« Il devrait être très prudent » confirme le directeur d’écurie. « Mais je pense qu’il sait qu’il s’en rapproche. Nous sommes sur un terrain glissant pour le moment, et pour encore quelques courses. Le premier point sera enlevé au Mexique. »

expand_less