Formule 1

5 stratégies différentes dans le top 5 hier à Budapest

Un pari étonnant, risqué et payant pour Hamilton

Recherche

Par A. Combralier

5 août 2019 - 08:10
5 stratégies différentes dans le top (...)

C’est finalement une stratégie à deux arrêts qui a fait la différence hier, à Budapest : Lewis Hamilton, en chaussant de nouveaux médiums à vingt tours de l’arrivée, a pu fondre sur Max Verstappen en fin d’épreuve pour l’emporter.

Le premier arrêt de Lewis Hamilton avait pourtant été plus précoce que du côté de Max Verstappen (six tours auparavant).

En toute fin d’épreuve, Max Verstappen a chaussé des tendres neufs, avec pour seul objectif de battre le meilleur tour en course, pour empocher le point bonus, ce qui fut fait.

Grâce à cette stratégie agressive, Lewis Hamilton a pu compter sur un « rythme frénétique » précise Pirelli. Il faut dire que Lewis Hamilton comme Max Verstappen, après le premier arrêt, étaient ressortis derrière des Ferrari bien en peine !

Transparent hier, Sebastian Vettel a mis à exécution le « plan C » de Ferrari : un premier long relais en médiums, un deuxième plus court en tendres.

D’autres tactiques ont été notées par Pirelli. Carlos Sainz est par exemple passé des tendres aux durs. Le top 5 de la course avait ainsi décidé de partir sur 5 stratégies différentes !

Les durs ont été utilisés abondamment en course, et se sont révélés décisifs pour exécuter une stratégie à un seul arrêt. Sebastian Vettel a été le seul pilote du top 6 à ne pas les chausser.

Seuls Daniel Ricciardo et les McLaren n’ont pas utilisé les médiums aujourd’hui. Ce sont grâce à ces pneus que Lewis Hamilton est revenu comme un boulet de canon sur Max Verstappen en fin d’épreuve.

Enfin les tendres ont réalisé des premiers longs relais en début d’épreuve, ce qui fut une « surprise » pour Pirelli. Sebastian Vettel et les McLaren ont mis à profit cette durée de vie plus efficace que prévu.

« Ce fut un autre Grand Prix excitant, avec une grande divergence dans les stratégies » se réjouit Mario Isola. « Mercedes a pris un pari osé en rappelant Lewis Hamilton aux stands, et ce fut le bon choix - même si la course allait presque pouvoir se finir à un arrêt pour lui, comme pour Max Verstappen. »

« Après des conditions changeantes en essais libres et en qualifications, ce dimanche fut sec et chaud, ce qui a certainement contribué au dénouement imprévisible de la course, puisque personne ne pouvait s’appuyer sur des données en longs relais vraiment fiables. »

« En dépit des circonstances exigeantes, les trois composés se sont extrêmement bien comportés face à ce défi. Les trois pneus ont contribué de manière efficace au divertissement spectaculaire proposé par cette course. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less