Formule 1

5 courses en 6 semaines, ’ça nous a tués’ selon Wolff

Un enchainement démoniaque avant les vacances

Recherche

Par Olivier Ferret

10 août 2018 - 10:13
5 courses en 6 semaines, 'ça nous a (...)

Avant d’entamer sa pause estivale, la Formule 1 a enchaîné les courses avec un rythme impressionnant et même inédit.

Avec cinq courses en six semaines, dont trois à la suite en France, Autriche et Grande-Bretagne, les organismes ont été mis à rude épreuve dans les équipes.

C’est ce que confirme Toto Wolff, le directeur de Mercedes F1.

"Ça nous a tués ! Et encore, ce que vous voyez, c’est l’équipe pendant 21 week-ends par an, il y a tous les voyages aussi. Mais le travail ne s’arrête pas le dimanche soir, après la course," explique l’Autrichien.

"Au contraire, ce qui compte c’est le lundi matin. Quand il faut faire le debriefing complet. Parce que c’est là que nous trouvons de la performance, à l’usine. 90% de la performance."

"Quand on revient tard le dimanche soir ou tôt le dimanche matin, et qu’on doit enchainer avec une journée habituelle au bureau, c’est dur."

"C’est pourquoi 21 courses, c’est très difficile à gérer pour nous ou pour n’importe quelle autre équipe."

On ne sait pas encore si le calendrier 2019 comportera 20 ou 21 courses mais les équipes ont déjà eu la promesse qu’il n’y aurait plus d’enchainement de trois courses à la suite.

expand_less