Formule 1

300 courses ? Räikkönen s’en fiche un peu…

C’est juste un chiffre !

Recherche

Par A. Combralier

22 mai 2019 - 16:06
300 courses ? Räikkönen s'en fiche un (...)

Le Grand Prix de Monaco, ce week-end, marque la 300e participation de Kimi Räikkönen à un Grand Prix de Formule 1. Kimi Räikkönen n’est que le cinquième pilote à atteindre ce seuil, après Rubens Barrichello, Fernando Alonso, Michael Schumacher et Jenson Button.

Pour autant, fidèle à son caractère, le Finlandais ne s’en soucie guère et veut surtout se concentrer sur sa performance dans l’Alfa Romeo.

« Au bout du compte, c’est juste un chiffre, bien sûr, les choses ont évolué depuis ma première course, mais après cela, une fois que vous avez disputé un certain nombre de courses, cela ne change pas beaucoup. C’est plus ou moins le même agenda, jour après jour, année après année. Bien sûr, certains pays changent parfois, mais le même agenda demeure. Le seul changement, c’est quand une course se déroule de nuit… »

« Peu importe les pistes, tout ce qui arrive de week-end en week-end, année après année, c’est plus ou moins un copier/coller. »

Alfa Romeo a communiqué sur cette marque, en présentant une parodie du film « 300 », Kimi Räikkönen griffé en roi Léonidas…

« J’ai essayé de les forcer à tout annuler [au sujet de la célébration de cette 300e course], mais sans grand succès ! »

Kimi Räikkönen en serait aujourd’hui à 340 courses environ, s’il ne s’était pas retiré de la F1 entre 2010 et 2012, pour courir en rallye.

« Cela ne m’a semblé trop long, honnêtement. Sans cette absence de deux ans, je ne serais pas là aujourd’hui. J’ai eu un agenda normal entre-temps. »

« Quand je serai à la retraite, peut-être qu’avec le recul, j’aurai un ressenti un peu différent, tout cela fera un peu plus sens. Je ne sens pas vraiment que je suis là depuis trop longtemps. J’ai eu de bonnes courses, de bons résultats, mais c’est juste de la course au bout du compte. »

Puisque le contrat de Kimi Räikkönen expire fin 2020, le record des 323 GP de Barrichello devrait tomber. Mais évidemment, le pilote Alfa Romeo ne s’en soucie guère !

« Je ne suis pas là pour avoir le record de plus de GP. Cela ne me donne absolument aucun plaisir. C’est juste un chiffre. »

« J’ai déjà dit à l’équipe il y a longtemps que je ne veux pas… Ce n’est qu’une autre course, ce week-end. Les gens essaient de la célébrer. Mais c’est un chiffre, quelle différence ça fait ? »

Alfa Romeo Racing

expand_less