2e titre de Verstappen en F1 : une saison de statistiques record ?

Point statistique sur ce titre 2022

Recherche

Par Alexandre C.

15 octobre 2022 - 14:01
2e titre de Verstappen en F1 : une (...)

C’est désormais une certitude : Max Verstappen s’est succédé à lui-même et a remporté un deuxième titre pilotes consécutif.

A cette occasion, Nextgen-Auto revient sur le déroulement d’une saison moins cahoteuse que celle de l’an dernier – où le Néerlandais, après des débuts difficiles, a marché sur la concurrence.

Les statistiques d’un titre record ?

La domination de Max Verstappen se lit bien entendu dans les tables : cette année, Verstappen a pour le moment remporté 12 Grands Prix, soit les deux tiers des courses disputées jusqu’ici (18). Il s’agit du meilleur ratio depuis Sebastian Vettel en 2013 (68,4 %).

Mais les performances de Jim Clark en 1963 (70 % de victoires), et surtout de Michael Schumacher en 2004 (72,2 %) et d’Alberto Ascari (75 % en 1952) auront du mal à être égalées.

Surtout, avec 4 Grands Prix encore à disputer, Max Verstappen peut battre le record de 13 victoires en une saison, établi par Michael Schumacher en 2004 et Sebastian Vettel en 2013.

Le record de courses d’affilée remportées lui filera cependant entre les doigts, après sa contre-performance de Singapour (il restera la propriété de Sebastian Vettel, 9 Grands Prix remportés de suite lors de la deuxième moitié de saison 2013).

Max Verstappen en est également à 14 podiums cette année : il en avait récolté 18 l’an dernier et ne pourra pas battre son record personnel.

Sur les 34 champions du monde de l’histoire, le pilote Red Bull est aussi devenu ‘seulement’ le 13e pilote de F1 à pouvoir conserver sa couronne – à l’image de Sebastian Vettel, Fernando Alonso et Lewis Hamilton toujours présents sur la grille.

Max Verstappen est aussi le 17e pilote à avoir au moins deux titres de champions du monde et rejoint au rayon des doubles couronnés, Fernando Alonso, Mika Hakkinen, Emerson Fittipaldi, Graham Hill, Jim Clark et Alberto Ascari.

Le Néerlandais devient le deuxième plus jeune double champion du monde, derrière Sebastian Vettel mais devant Fernando Alonso.

Le titre de Verstappen, acquis à Suzuka, 4 Grands Prix avant la fin, ne sera pas le plus précoce : en 2002, Michael Schumacher avait verrouillé son titre à 6 Grands Prix du terme. Mais il s’agit tout de même de la 3e course au titre la plus brève de l’histoire, à égalité avec la campagne de 2011 de Sebastian Vettel.

Le Néerlandais, qui compte aujourd’hui 113 points d’avance sur Sergio Pérez au classement, pourrait tout de même devenir le pilote sacré avec le plus de points d’avance (record fixé par Sebastian Vettel en 2013, avec 155 points d’avance).

Le nombre de points inscrits en une année pourrait ainsi tomber : Max Verstappen a 366 points aujourd’hui, et la meilleure marque a été établie par Lewis Hamilton en 2019 (413 points).

Enfin et pour rappel, Max Verstappen compte aujourd’hui 32 victoires en F1 (20,13 % de ses Grands Prix disputés), 18 poles (11,32 % de ses Grands Prix disputés) et 21 meilleurs tours (13,21 %).

A titre de comparaison, Lewis Hamilton a remporté 33,66 % de ses Grands Prix disputés en F1 (103 victoires), a signé 103 poles également (33,66 %) et compte 64 meilleurs tours (19,93 %). Autre double champion du monde de F1, Fernando Alonso a remporté 9 % de ses courses (32 succès, même nombre que Max Verstappen d’ailleurs), a signé 22 poles (6,25 %) et compte 23 meilleurs tours (6,53 %).

Pour rappel, Max Verstappen demeure le plus jeune pilote à avoir débuté en Grand Prix (17 ans et 166 jours, Australie 2015), le plus jeune pilote à être monté sur le podium et à avoir remporté un Grand Prix (18 ans et 228 jours, Espagne 2016), le plus jeune pilote à avoir réussi un meilleur tour (19 ans et 44 jours, Brésil 2016) et le plus jeune pilote à avoir réussi un Grand Chelem (23 ans et 277 jours, Autriche 2021).

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos