Formule 1

14e et 15e, les McLaren pouvaient difficilement mieux faire en qualifs

Un circuit chinois qui ne convient pas à la voiture

Recherche

Par A. Combralier

13 avril 2019 - 10:37
14e et 15e, les McLaren pouvaient (...)

Après des essais libres prometteurs pour McLaren, Carlos Sainz appelait à calmer l’enthousiasme des fans de l’écurie anglaise. A raison : les qualifications ont été, en effet, fort décevantes du côté de Woking (14e place de Carlos Sainz, 15e de Lando Norris).

« Je suis assez déçu de cette 14e place » confiait l’Espagnol ce samedi à Shanghai. « Mais déjà en EL3, nous avions vu que ce serait très difficile d’entrer en Q3. Nous savions, en arrivant à Shanghai, que ce serait un circuit difficile pour nous, qui allait mettre en lumière nos limitations. »

« Cependant, je pense que nous avons réussi à signer un tour convenable en qualifications. J’aurais pu peut-être aller un dixième ou un dixième et demi plus vite dans mon dernier relais, mais dans l’ensemble, nous avons extrait plus ou moins le maximum de notre potentiel dans la voiture. Nous allons analyser cela et travailler sur nos faiblesses, pour être aussi prêts que possible pour la course. »

Lando Norris était plus proche d’une élimination en Q1 que d’une qualification en Q3… Digère-t-il ce dur retour à la réalité ?

« Ce n’était bien sûr pas aussi bon que lors des deux dernières qualifications, mais ce n’était pas horrible non plus. Il y a toujours un peu de travail à faire sur la voiture. Il n’y avait pas beaucoup plus à gagner aujourd’hui. Carlos a été plus rapide que moi, mais il n’a devancé aucune autre voiture. Il a fait du très bon travail pour extraire le maximum de la voiture. Cette piste ne convient juste pas à notre F1, par rapport aux deux précédentes. Il faut juste travailler sur cela. »

Gil de Ferran, le directeur sportif ? estime que cette séance a montré à quel point le plateau était « compétitif » cette année.

« Sur l’échelle du bonheur, nous ne sommes pas aussi heureux que nous l’avons été lors des dernières qualifications ! Nous avons travaillé sur les réglages de la voiture durant le week-end, et en fait, je ne suis pas sûr que nous avions le rythme pour aller en Q3. Néanmoins, nous pouvons toujours mener une bonne course de nos positions de départ, étant donné le libre choix des pneus et le rythme de course encourageant que nous avons montré. »

« Nous espérons que pour ce 1000e Grand Prix de l’histoire de la F1, les fans verront partout des batailles incroyables ! »

McLaren

expand_less