Formule 1

’10 secondes plus lentes que les F3’ : Flörsch démolit encore les W Series

Et propose ses solutions

Recherche

Par Alexandre C.

4 septembre 2021 - 13:56
’10 secondes plus lentes que les F3’ (...)

Les W Series ont été mises en avant par la F1 cette année, notamment en étant en course support de plusieurs Grands Prix.

Mais la série reste aussi lourdement critiquée pour sa non-mixité ou pour faire du genre un argument commercial, ainsi que le lançait Sophia Flörsch, une des pilotes féminins les plus compétitives sur le plateau, dans des propos chocs que nous vous rapportions il y a peu.

La pilote en a remis une couche récemment, et elle y va fort. Elle n’hésite pas à s’en prendre non seulement à l’esprit de la série elle-même, mais aussi au faible niveau de ses homologues pilotes…

« La série se vante d’être une série de courses de Formule 3, mais elle était dix secondes plus lente que la Formule 3 normale lors de la dernière course. »

« Ils disent "Nous ferons entrer la prochaine femme en Formule 1", mais cela n’arrivera pas parce que la femme qui gagne la W Series doit encore faire ses preuves face aux hommes en Formule 3, puis en Formule 2. »

« Pour moi, cela n’a aucun sens d’un point de vue sportif. Pour que les femmes aient plus de succès, l’argent pourrait être utilisé à meilleur escient. »

Alors quelle mesure alternative propose Flörsch ? Financer seulement trois ou quatre pilotes femmes, afin de se concentrer sur les plus prometteuses. Il faut dire que lors de sa saison en F3 (29e place), elle avait dû débourser plus de 600 000 euros pour obtenir un baquet, et encore, dans une équipe de milieu de grille.

« Elles ont aussi besoin de modèles. L’argent devrait donc aussi permettre à trois ou quatre femmes qui sont déjà dans la formule en question d’avoir le même budget que les garçons. »

« Les meilleures équipes demandaient 1,2 à 1,5 million en F3. Donc si je roule avec une équipe moins bonne qui fait moins de tests, je ne pourrai jamais devenir aussi bonne qu’eux. C’est un cycle. »

« Oui, le sport automobile est plus ouvert aux femmes qu’il y a dix ans, mais la proportion globale reste très faible. »

Et sur un plan personnel, quelle prochaine série vise Flörsch ? « La prochaine étape serait la F2 » conclut-elle. Pas les W Series, on s’en doute…

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less