Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Vettel gagne à Melbourne grâce à la voiture de sécurité virtuelle !

Il devance Hamilton et Räikkönen

F1


Miniboutik



Il fait beau à Melbourne pour le départ et Valtteri Bottas part 15e après les changements effectués sur sa monoplace. Le tour de formation se passe sans incident et les pilotes viennent s’aligner sur la grille avec les gommes sèches, en attendant peut-être la pluie pour plus tard.

Les feux s’éteignent et c’est parti ! Hamilton garde la tête devant les deux Ferrari et Kevin Magnussen prend la quatrième place au départ devant Max Verstappen ! Romain Grosjean suit les deux hommes devant Nico Hulkenberg, Daniel Ricciardo, Carlos Sainz et Fernando Alonso pour le top 10 au premier tour !

Brendon Hartley est passé par les stands et reparti dernier. Max Verstappen se fait pressant sur Magnussen mais ne parvient pas à dépasser la Haas ! Alonso est toujours coincé derrière Sainz après un échange musclé au premier tour.

Le ralenti du départ montre un très bon envol de Pierre Gasly, qui est 17e, et de Magnussen qui a réussi à profiter du blocage sur la trajectoire de Verstappen par Sebastian Vettel.

A l’entrée du cinquième tour, Ricciardo a dépassé Hulkenberg pour le gain de la sixième place. L’Australien a presque effacé les trois positions perdues avec sa pénalité.

Le premier abandon de la saison est au crédit de Sergey Sirotkin avec un problème de freins au septième tour, suivi au tour suivant par Marcus Ericsson, dont la Sauber a eu un problème mécanique. Déjà deux abandons, coup sur coup !

Plus loin, Valtteri Bottas peine à remonter et n’a gagné que deux places au bout de 10 tours, en dépassant Esteban Ocon dans la neuvième boucle. Cela montre à quel point les dépassements ne sont pas évidents.

Tête à queue pour Max Verstappen ! Bloqué derrière Magnussen avec ses gommes plus dures, le Néerlandais a fait un 360 degrés au premier virage ! Le Néerlandais se fait dépasser par Grosjean, Ricciardo et Hulkenberg suite à cette erreur. Ricciardo tente d’attaquer Grosjean mais la Haas profite d’un train de pneus ultra-tendres pour résister face aux super-tendres de Ricciardo.

Au 12e tour, Kimi Räikkönen parvient à augmenter un peu son rythme et revient à deux secondes de Lewis Hamilton. La stratégie et le train de pneus qui sera installé en deuxième partie de course auront une importance cruciale.

Au 15e tour, Pierre Gasly est au ralenti et de la fumée s’échappe de l’arrière de sa monoplace pour ce qui semble être un premier caprice du moteur Honda, et Toro Rosso demande à son pilote de rentrer pour abandonner.

Ferrari demande à Räikkönen de hausser son rythme, certainement à l’approche de son arrêt aux stands, tandis que Max Verstappen se plaint du comportement de sa Red Bull en virages.

La stratégie de Red Bull n’est pas en train de payer puisque Daniel Ricciardo, coincé derrière les Haas, perd plus de deux secondes au tour sur Lewis Hamilton. La question est de savoir si l’Australien aurait été capable de se défaire des monoplaces américaines à gommes égales.

Kimi Räikkönen est, comme prévu avec le message radio, le premier à s’arrêter ! Le Finlandais ne choisit pas les super-tendres mais assure d’aller au bout de la course, dont il reste 29 tours, avec un train de pneus tendres.

Hamilton se cale sur la stratégie de Räikkönen et rentre à son tour, tandis que Vettel poursuit pour un tour supplémentaire en piste. Hamilton chausse aussi les tendres et ressort nettement devant Räikkönen.

Derrière les trois hommes de tête, la bataille est intense entre les deux pilotes Haas et Ricciardo, qui se tiennent tous les trois en 1,5 seconde. Néanmoins, aucun des deux poursuivants de Magnussen ne semble en mesure d’attaquer la monoplace qui le précède.

Malheureusement pour Ferrari, la Mercedes semble encore plus à l’aise en pneus tendres puisque Hamilton aligne des tours près d’une seconde plus rapides que ceux de Räikkönen et reprend également une demi-seconde au tour à Vettel, en pneus ultra-tendres usés. Néanmoins, Vettel accélère et maintient l’écart, avant son arrêt, aux alentours de 13 secondes.

Bottas est à l’attaque sur Sergio Pérez qui, malgré un manque d’adhérence, s’accroche à la 12e place. Plus loin devant les deux hommes, Carlos Sanz est sorti de la piste et a laissé passer Alonso. Le pilote Renault rentre aux stands pour son arrêt.

Kevin Magnussen s’arrête et ressort 11e et c’est la consternation chez Haas car la voiture est au ralenti quelques centaines de mètres plus loin ! Le Danois annonce un problème de moteur mais son équipe a semblé s’agiter au niveau de la roue arrière gauche après son arrêt. La frustration est grande chez Haas alors que Magnussen était quatrième. Il laisse cette position à Romain Grosjean.

Ce dernier s’arrête au tour suivant, tout comme Nico Hulkenberg et Sergio Pérez. Grosjean ressort au neuvième rang et c’est un souci comme Kevin Magnussen ! Romain Grosjean s’arrête dans le premier secteur ! Quel est le problème ? La voiture du Français s’est-elle mise, comme celle de son équipier, sur un mode de sécurité ? Y a t-il eu un problème de pistolet pneumatique ?

C’est le désastre pour l’équipe américaine qui perd ses deux voitures coup sur coup alors qu’elle roulait aux quatrième et cinquième rangs et se dirigeait vers son meilleur résultat ! Magnussen et Grosjean, très malchanceux, sont les quatrième et cinquième abandons de la course.

La voiture de sécurité virtuelle entre en piste et Sebastian Vettel décide à ce moment-là de rentrer aux stands, alors que tout le monde doit rouler plus lentement. Vettel ressort devant Hamilton !

C’est la stupeur dans le paddock alors que la virtual safety car a fait son premier effet étonnant de l’année ! Ricciardo et Alonso s’arrêtent également et ne perdent aucune place, ressortant quatrième et sixième !

Verstappen s’est également arrêté, Red Bull s’est donc recalé sur la stratégie du peloton et les deux pilotes suivent les deux Ferrari. La voiture de sécurité est déployée pour enlever la Haas de Grosjean.

Il se confirme que c’est un pistolet pneumatique défaillant qui a causé l’abandon des deux Haas ! Malheureusement, on aurait du vérifier dans l’équipe que le pistolet fonctionnait, ou les remplacer par précaution, car la double peine était évitable !

La course est donc neutralisée provisoirement derrière la voiture de sécurité, et Hamilton n’en revient pas : "Que s’est-il passé les gars ? Ai-je fait une erreur, il s’est passé quoi ?" lance-t-il à la radio, puisqu’il voit Vettel devant lui. La lutte tant attendue entre les deux hommes va se produire lorsque la course sera relancée.

La mi-course est atteinte et chez McLaren et Mercedes, les deux voitures sont sur une stratégie différente. Valtteri Bottas et Stoffel Vandoorne sont en effet en pneus super-tendres, tandis que Hamilton et Alonso sont en tendres.

La sortie des stands de Fernando Alonso est revue par les commissaires car il s’est fait passer dans le premier virage par Max Verstappen, juste après la fin de la ligne des stands. De fait, cela pourrait être considéré comme un dépassement sous drapeaux jaunes par le Néerlandais qui s’expose donc à une pénalité.

La FIA confirme que le Néerlandais a effectué un dépassement illégal et ce dernier laisse passer la McLaren au cinquième rang. Parmi les dix premiers, on trouve deux moteurs Ferrari, deux moteurs Mercedes et... l’intégralité des moteurs Renault !

Et c’est reparti ! Vettel imprime le tempo et se laisse une marge sur Hamilton. Verstappen rate son envol et se voit attaqué par Hulkenberg tandis que Vandoorne est attaqué par Bottas ! Mais les deux défenseurs gardent leur position !

Haas subira une enquête pour avoir relâché ses deux pilotes dans des conditions dangereuses et devrait recevoir une amende en conséquence.

Le DRS est activé et Hamilton menace Vettel, tout comme Ricciardo menace Räikkönen, tandis que Verstappen est collé aux échappements d’Alonso ! Plusieurs luttes qui se profilent, alors qu’on annonce à Alonso le virage dans lequel la Red Bull est à l’aise pour dépasser.

Hamilton semble pousser Vettel à rouler encore plus vite puisque l’Allemand signe le meilleur tour en course pour moins de trois centièmes de seconde. Derrière, Bottas se défait de Vandoorne pour la huitième place. La McLaren est plus à son aise avec le moteur Renault mais ne peut encore pas lutter contre la Mercedes.

Les deux hommes de tête font tomber leurs chronos d’une demi-seconde et c’est Hamilton qui signe le meilleur tour en course en reprenant un peu plus de cinq centièmes de seconde à Vettel.

Vettel se donne un peu d’air avec deux dixièmes de seconde repris à Hamilton. En fond de peloton, le rythme en course n’est pas du tout encourageant pour Hartley et Stroll, dont les Toro Rosso et Williams se révèlent plus lentes que la Sauber de Leclerc. Concernant Stroll, il est bloqué derrière Leclerc, mais Hartley est le seul à rouler au dessus de la minute trente, ce qui laisse penser qu’il a un problème.

Les duels devant font toujours rage, Hamilton a laissé un peu d’air à Vettel et aussi à ses pneus avant. Ricciardo met toujours la pression sur Räikkönen, Verstappen en fait de même sur Alonso juste derrière, et Bottas est désormais revenu sur Nico Hulkenberg, qu’il devrait rapidement attaquer pour le gain de la septième place.

Vettel et Hamilton améliorent leurs chronos et descendent sous la minute 27 secondes. Hamilton navigue à une seconde de Vettel. Derrière, Ricciardo et Verstappen ont également laissé une poignée de dixièmes supplémentaires à la monoplace de devant, certainement pour refroidir les pneus.

Mercedes annonce à Hamilton qu’il peut utiliser un mode d’attaque, mais que ce mode n’est pas durable. Hamilton a donc une sorte de boost à sa disposition s’il se voit en position de dépasser Vettel mais ne pourra pas rester sur un mode aussi rapide, pour ne pas trop taper dans l’endurance du bloc Mercedes.

A 15 tours du but, Vettel mène devant Hamilton et Räikkönen. Ricciardo est dans le sillage de la deuxième Ferrari tandis que Hulkenberg suit le Néerlandais. Bottas est huitième devant Vandoorne et Sainz.

Les deux Force India suivent, Pérez devant Ocon, et Leclerc devance Stroll et Hartley qui ferment la marche.

Vettel signe le meilleur tour en course au 45e passage mais ne parvient pas à se détacher de Hamilton qui répond avec un meilleur tour en course ! Ce dernier s’énerve : "On peut attaquer ? Il faudrait savoir à quel point on veut la victoire. Je vais attaquer à un moment."

Peu après cela, il ne tarde pas à attaquer et se loupe au virage 10 ! Il laisse près de trois secondes d’avance à Vettel. Plus loin, Verstappen ne parvient pas à dépasser Alonso et voir Hulkenberg et Bottas revenir, puisque les quatre hommes se tiennent en deux secondes !

Mercedes explique à Hamilton que Hartley va être dépassé dans trois tours et que l’opportunité de prendre la tête de la course pourrait se présenter à ce moment-là.

Sainz se plaint de difficultés et voit Pérez revenir à une seconde ! Force India pourrait finalement décrocher un point sur cette course, malgré un rythme peu convaincant. Il reste 10 tours.

Hamilton reprend quatre dixièmes au tour à Vettel et se retrouve à un peu plus d’une seconde à l’entrée du 51e tour. Hamilton signe le meilleur tour en 1’26"444.

De nouveau, Hamilton perd du temps ! L’Anglais lâche des poignées de dixièmes à Vettel et se retrouve à plus de trois secondes de l’Allemand ! A-t-il abandonné l’idée de gagner ou rencontre-t-il un souci ?

Il est désormais à près de cinq secondes de Vettel, avec trois tours restants, tandis que Räikkönen remonte sur lui. Il possède néanmoins plus de trois secondes sur l’autre Ferrari.

Les pneus de la Mercedes sont-ils trop usés ? Hamilton possède désormais moins de deux secondes d’avance sur Räikkönen à deux tours de l’arrivée.

Dernier tour pour Vettel qui va gagner pour la deuxième saison consécutive à Melbourne ! Hamilton a accéléré suffisamment pour aller chercher la deuxième place et va la conserver jusqu’au bout.

C’est fait pour Vettel ! Il gagne devant Hamilton et Räikkönen ! Ferrari cueille une victoire chanceuse et inattendue ! Hamilton va certainement se montrer très critique envers la voiture de sécurité virtuelle.

Ricciardo termine quatrième devant Fernando Alonso qui égale le meilleur résultat de McLaren ces trois dernières années, dès la première course avec le moteur Renault !

Verstappen termine sixième et pourra regretter son tête à queue en début de course. Hulkenberg termine septième devant Bottas, qui n’aura pas convaincu en course, et Vandoorne. McLaren aura montré un meilleur rythme que Renault et Sainz a toutefois terminé dixième.

Les deux Force India terminent à la porte des points, devant Leclerc, Stroll et Hartley. On imagine difficilement les regrets nourris par l’équipe Haas actuellement, qui pouvait viser les quatrième et cinquième places.

Pos.PiloteEquipeEcartArrêts
01 Sebastian Vettel Ferrari 58 laps - 1h29m33.283s 1
02 Lewis Hamilton Mercedes AMG +5.036 1
03 Kimi Raikkonen Ferrari +6.309 1
04 Daniel Ricciardo Red Bull Tag Heuer +7.069 1
05 Fernando Alonso McLaren Renault +27.886 1
06 Max Verstappen Red Bull Tag Heuer +38.945 1
07 Nico Hulkenberg Renault F1 +32.671 1
08 Valtteri Bottas Mercedes AMG +34.339 1
09 Stoffel Vandoorne McLaren Renault +34.921 1
10 Carlos Sainz Renault F1 +45.722 1
11 Sergio Perez Force India Mercedes +46.817 1
12 Esteban Ocon Force India Mercedes +60.278 1
13 Charles Leclerc Sauber Ferrari +75.759 2
14 Lance Stroll Williams Mercedes +78.288 2
15 Brendon Hartley Toro Rosso Honda +1 lap 2
16 Romain Grosjean Haas Ferrari DNF 1
17 Kevin Magnussen Haas Ferrari DNF 1
18 Pierre Gasly Toro Rosso Honda DNF 1
19 Marcus Ericsson Sauber Ferrari DNF 1
20 Sergey Sirotkin Williams Mercedes DNF 0

25 mars 2018 - 08h45, par Emmanuel Touzot 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Les pilotes Haas s’agacent des critiques et allégations
Info suivante : Wolff pense qu’il y a eu un bug dans le logiciel de stratégie de Mercedes


F1
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Jeudi (285 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Course (638 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Avant-course (198 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Samedi (622 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Vendredi (632 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Jeudi (527 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC