Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Rosberg : Si je n’avais pas battu Schumacher, il serait resté en F1

Et Nico aurait pris une retraite bien anticipée

F1


Miniboutik



Si Nico Rosberg est parvenu à devenir champion du monde en 2016 en battant Lewis Hamilton, c’est d’abord - selon lui - parce qu’il avait dominé, durant sa carrière, un autre champion du monde, et non des moindres.

Avec le recul, l’ancien pilote Mercedes considère ainsi qu’avoir pris le dessus sur Michael Schumacher entre 2010 et 2012, fut le véritable tournant de sa carrière, qui lui a fait prendre conscience de son potentiel. C’est ainsi Nico Rosberg qui avait remporté la première victoire de Mercedes depuis son retour, en Chine, en 2012.

« C’était très important pour moi de battre Michael Schumacher en 2012. C’était absolument décisif pour ma carrière, parce que du même coup, il a pris sa retraite et je suis resté au sein de l’équipe. S’il m’avait battu, il serait resté en F1 et je n’aurais plus couru en F1, sans aucun doute. »

Nico Rosberg peut ainsi se vanter d’avoir dominé le Kaiser durant trois saisons… mais Michael Schumacher – qui n’a signé en tout et pour tout qu’un podium durant sa seconde carrière - évoluait-il à son meilleur niveau chez Mercedes ?

« Il était le meilleur de tous les temps et donc… D’abord, je me suis demandé ‘A quel niveau je serai face à lui ? Il est si bon, est-ce que je vais être capable de me rapprocher de lui ? De le battre ?’

« Parfois, je me posais vraiment ces questions. C’est difficile de porter un jugement sur son niveau. Quand j’étais gamin, c’était mon idole, quelqu’un de phénoménal. »

« Il était un peu en-deçà de son meilleur niveau, bien sûr. Donc il avait parfois des pics de performances très solides, il avait même signé une pole à Monaco, il faut se rappeler, en 2012, durant sa dernière année [mais il avait écopé d’une pénalité de cinq places pour un accrochage lors du GP précédent]. »

« Donc à certains moments, il était très solide. Mais – et c’est là où il n’était pas à son meilleur niveau par rapport à ses années précédentes – il pêchait un peu au niveau de la constance. Elle était juste un peu moins bonne que par le passé chez lui. »


28 octobre 2018 - 12h41, par Alexandre Combralier 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Vettel n’a pas assez été soutenu par Ferrari, selon Ecclestone
Info suivante : Leclerc travaille avec un coach mental depuis qu’il a 11 ans


F1
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Jeudi (285 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Course (638 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Avant-course (198 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Samedi (622 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Vendredi (632 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Jeudi (527 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC