Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Retour sur la saison 2008 : Hungaroring

Kovalainen devance Glock, Massa très malchanceux

F1


Miniboutik



Plusieurs nouvelles ont été annoncées peu avant le Grand Prix de Hongrie. Parmi elles, la prolongation du contrat de Heikki Kovalainen chez McLaren pour la saison 2009 mais aussi la création de la FOTA, l’association des équipes engagées en Formule 1.

Lors de la première séance d’essais du vendredi matin, ce sont les Ferrari qui se placent devant les McLaren, pour une poignée de dixièmes, tandis que Fernando Alonso complète le top 5. Sebastian Vettel ne peut pas rouler à cause d’un problème hydraulique qui ruinera sa journée, avec cinq tours disputés en deux séances.

La deuxième séance, d’ailleurs, marque le réveil des McLaren avec le meilleur temps de Lewis Hamilton. Les deux Renault accompagnent les McLaren dans le haut du classement, juste devant les Ferrari.

Lors de la troisième séance, le duel entre Hamilton et Massa se profile devant un arbitre étonnant nommé Timo Glock, qui avait déjà été en forme lors de la première séance.

Lors de la Q1, c’est Lewis Hamilton qui imprime le rythme. Seul Felipe Massa arrive à tenir le rythme et les deux hommes relèguent le reste du peloton à une demi-seconde. Les éliminés sont les deux pilotes Force India, Barrichello, Nakajima mais surtout Nick Heidfeld, qui signe une grosse contre-performance.

En Q2, Massa répond à Hamilton et signe le meilleur tour. Le Britannique est troisième et c’est Timo Glock qui signe le deuxième temps, toujours plus surprenant. Les deux Toro Rosso ainsi que Button, Coulthard et Rosberg sont éliminés.

Lewis Hamilton signe la pole position en Q3, sa quatrième de la saison, et c’est la surprise Heikki Kovalainen qui fait plaisir à McLaren puisque le Finlandais se place en première ligne et relègue Massa au troisième rang tandis que Kubica et Glock complètent le top 5.

Au départ, Massa prend un superbe envol et dépasse Kovalainen sur la ligne. Il se porte à hauteur de Hamilton et dépasse le Britannique par l’extérieur à l’accélération. Le Brésilien se retrouve en tête devant les deux McLaren et la Toyota de Glock, qui a passé Kubica sur la ligne.

Massa et Hamilton lâchent immédiatement Kovalainen et le Brésilien commence même à prendre de l’avance sur son rival, puisque Hamilton passe en mode d’économie du moteur pour dépasser Massa plus tard.

Massa est le premier à s’arrêter, avec Kubica et Webber, et les mécaniciens de chez McLaren estiment alors la quantité de carburant injectée à la Ferrari. Ainsi, ils rajoutent une quantité théorique de trois tours supplémentaires à Hamilton.

Massa estimant l’écart nécessaire avec Hamilton à 3,5 secondes pour repartir devant après le dernier arrêt, il creuse l’écart jusqu’à quatre secondes. Hamilton revient et freine très fort au bout de la ligne droite, ce qui cause un gros plat sur sa gomme.

(Suite de l’article après la photo)

Hamilton et Massa s’engagent dans une lutte de tous les instants

Au 40e tour, Massa a augmenté son avance à 5 secondes et Lewis Hamilton voit sa stratégie ruinée par une crevaison au début du tour. Il doit ainsi revenir au ralenti pour changer ses gommes et perd tout espoir de victoire.

Les Toro Rosso ne sont pas vernies sous la chaleur hongroise puisque Vettel abandonne suite à une surchauffe moteur tandis que Bourdais voit des feux rapides se déclencher sur sa monoplace, dont l’un provoque la propulsion de mousse chargée de l’éteindre sur sa visière.

Les arrêts suivants ne changent rien à la hiérarchie et peu avant le 60e tour, Hamilton a recollé à Alonso. Il n’arrive cependant pas à dépasser l’Espagnol. Devant eux, Räikkönen revient à moins de dix secondes de Glock, alors quatrième.

Énorme coup de théâtre au 68e tour, à trois tours de l’arrivée, puisque le moteur de Felipe Massa part en fumée ! Le Brésilien abandonne au bout de la ligne des stands et laisse la tête de la course à Heikki Kovalainen, joker de McLaren et chanceux du jour.

(Suite de l’article après la photo)

Massa n’en revient pas du mauvais tour que lui a joué sa Ferrari

Le Finlandais remporte sa seule victoire en carrière et devance Timo Glock, qui concrétise son beau week-end et relance sa saison après le gros crash en Allemagne. Räikkönen complète le podium devant Alonso, Hamilton, Piquet , Trulli et Kubica.

Le classement du championnat se resserre puisque Hamilton ne possède plus que 5 points d’avance sur Räikkönen et 8 sur Massa. Au championnat constructeurs, Ferrari possède 11 points d’avance sur McLaren, qui a dépassé BMW. Ferrari aborde en confiance le Grand Prix d’Europe, dans les rues de Valence, qui est une nouvelle épreuve et qui promet d’être disputée sous un soleil de plomb, favorable au Cheval Cabré.


11 février 2018 - 14h05, par Emmanuel Touzot 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Stroll estime que Williams doit viser la cinquième place
Info suivante : Les grid kids sont ‘vraiment une bonne idée’ marketing pour Brown


F1
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Jeudi (285 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Course (638 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Avant-course (198 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Samedi (622 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Vendredi (632 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Jeudi (527 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC