Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Présentation du Grand Prix de Russie 2018

Une piste qui sourit à Mercedes jusqu’ici

F1


Miniboutik



Le Grand Prix de Russie retrouve une place dans la dernière partie de saison, comme ce fut le cas pour les deux premières éditions, avant qu’il ne passe en quatrième position du calendrier en 2016 et 2017.

Début ou fin de saison, les quatre éditions du Grand Prix de Sotchi comportent un point commun : elles ont toutes été remportées par une Mercedes. Lewis Hamilton a gagné les deux premières, Nico Rosberg la troisième, et Valtteri Bottas s’y est imposé l’an dernier.

Si ce dernier cherchera à réitérer sa performance, il lui faudra des circonstances exceptionnelles pour aller chercher la victoire en Russie, puisque Mercedes et Ferrari devraient commencer à privilégier, au moins en course, Lewis Hamilton et Sebastian Vettel.

Du côté de l’Allemand, l’heure sera à la révolte, et il devra enrayer la machine concurrente, matérialisée par les quatre victoires lors des cinq dernières course de Lewis Hamilton, qui dans le même laps de temps, a marqué 118 points sur 125 possibles.

Côté moteur :

Malgré son look urbain, Sotchi présente deux longues lignes droites et une courbe rapide. La vitesse de pointe y atteindra 300 km/h (320 km/h avec le DRS) pour une moyenne dépassant 200 km/h.

Environ 60 % du tour se négocie à plein régime, bien plus que la moyenne des circuits urbains dits classiques.

Le tour débute par une courte période à pleine charge. La ligne droite des stands se prolonge dans le deuxième virage pour une accélération continue de 15 secondes. Le tracé ne propose qu’une seule autre longue section à plein régime : la courbe à l’opposé du circuit reliant les virages 10 à 13. Cette portion de près de 950 mètres est parcourue en 13 secondes.

La consommation d’essence étant élevée, l’objectif sera de récupérer le plus d’énergie possible au freinage. Sur 18 virages, 9 requièrent de forts freinages permettant au MGU-K d’emmagasiner assez d’énergie pour compenser les gourmands besoins du moteur à combustion interne.

Le deuxième secteur est très saccadé avec ses virages à 90°. Le MGU-K jouit donc de nombreuses opportunités de récupération d’énergie. Les deux principales zones de freinage se situent aux virages 2 et 4. Les vitesses descendent à 120 km/h, à chaque fois après une décélération de deux secondes.

Grande courbe entourant le complexe olympique, le troisième virage se négocie à fond. L’accélération continue offre au MGU-H un flux constant de gaz d’échappement permettant de récupérer l’énergie de la chaleur dissipée.

Tracé

Avec ses murs et ses virages à 90°, le Sotchi Autodrome possède de nombreux éléments caractéristiques des tracés urbains. Sa longue ligne droite et sa surface extrêmement lisse le rendent néanmoins unique. Le troisième virage place les pneumatiques sous d’incroyables charges, mais le reste de la piste est relativement tendre avec les gommes. N’attendez pas beaucoup d’arrêts aux stands même si les rails peuvent être la raison des interventions de la voiture de sécurité.

T1 - La ligne droite des stands et l’entrée du virage 2 constituent la zone la plus rapide. Après 15 secondes d’accélération, les vitesses y dépassent 320 km/h, DRS ouvert.

T2 - Un gros freinage où les pilotes se bousculent au premier tour. Le grand dégagement permet de belles opportunités de dépassements.

T3 - Impitoyable pour les monoplaces sous-vireuses, cette longue courbe fera pression sur le pneu avant droit.

T8 - Une séquence rapide de freinages et de reprises marque cette section. Un bon freinage est requis entre les virages 4 et 10, puis entre les 13 et 18.

T10 - La sortie du virage 10 à l’entrée du virage 13 forme la deuxième période d’accélération continue du circuit. En 12 secondes, pas moins de 900 mètres seront avalés.

T13 - Après les deux courbes précédentes négociées à pleine charge, trouver la bonne trajectoire au freinage s’avère être tout un défi.

T14 - Les vitesses descendent à près de 80 km/h dans le plus lent virage.

T17 - L’étroite entrée vers la voie des stands piégera les intrépides.

Pronostic

Difficile de voir la domination de Mercedes s’arrêter puisque les Flèches d’Argent n’ont jamais été battues sur ce tracé. Néanmoins, Sebastian Vettel a besoin de se reprendre et il a réussi cette année à déjouer les pronostics (et inversement pour Lewis Hamilton). Gageons que Ferrari se reprendra et nous laissera une chance de fin de saison disputée !

Podium : 1. Vettel / 2. Hamilton / 3. Räikkönen

Les vainqueurs du Grand Prix de Russie

AnnéeCircuitVainqueurÉquipeMoteur
2017 Sotchi Valtteri Bottas Mercedes Mercedes
2016 Sotchi Nico Rosberg Mercedes Mercedes
2015 Sotchi Lewis Hamilton Mercedes Mercedes
2014 Sotchi Lewis Hamilton Mercedes Mercedes

24 septembre 2018 - 08h53, par Emmanuel Touzot 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Domenicali défend le bilan global d’Alonso en Formule 1
Info suivante : Sauber devrait désigner son deuxième pilote cette semaine


F1
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Jeudi (285 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Course (638 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Avant-course (198 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Samedi (622 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Vendredi (632 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Jeudi (527 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC