Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Montréal, L1 : Les Mercedes et les Ferrari dans un mouchoir

Ca s’annonce déjà serré !

F1


Miniboutik



C’est sous un ciel un peu nuageux mais avec un soleil assez présent que se lancent, à 10h (16h en France), ces essais libres 1. La température est déjà de 21°C dans l’air et de 27°C sur la piste.

Comme à Monaco, ce week-end, les pneus ultra-tendres seront favorisés pour les tours les plus rapides mais les gommes super tendres et tendres devraient permettre des stratégies intéressantes selon Pirelli. Tout va dépendre de l’usure sur cette piste très poussiéreuse, qui n’est pas utilisée le reste de l’année.

Les pilotes se lancent, les uns après les autres, pour le traditionnel tour de vérification du début de séance. Certains en enchainent deux alors que Carlos Sainz connait déjà un problème mécanique avec sa Toro Rosso. De la fumée s’échappe de l’arrière de sa STR12 mais elle ne semble pas venir des échappements du moteur Renault. Il doit se ranger juste après l’épingle et la séance est déjà finie pour lui.

Seuls les pilotes Mercedes n’ont pas pris la piste lors des premières minutes. Le tracé retrouve d’ailleurs très vite son calme puisque personne ne souhaite nettoyer la grosse quantité de poussière présente.

Il faut attendre 15 minutes pour voir Stoffel Vandoorne se lancer à nouveau, suivi par Sergio Perez et Kimi Raikkonen. Et toujours aucun bruit de moteur dans le garage Mercedes. Vandoorne procède à des essais aérodynamiques pour McLaren et repasse donc par la pitlane sans signer de temps.

A 10h17, c’est Perez qui signe le premier chrono, en tendres, en 1:17.584 (Hamilton avait signé la pole l’an dernier en 1:12.812) alors que Kimi Raikkonen part en tête-à-queue, sans toucher le mur. Il peut repartir tout seul. Le Finlandais est déjà en ultra-tendres et il signe un 1:17.811 dans sa 2e tentative.

Raikkonen améliore ensuite en 1:16.846 alors que les autres pilotes montent peu à peu en piste pour leurs premiers chronos. Le pilote Ferrari continue son effort avec un 1:15.837 puis 1 ;15.089 au moment où Sebastian Vettel part lui aussi à la faute au 2e virage. Le circuit est vraiment glissant ! Bottas se place 2e, à 5 dixièmes de son compatriote et Vettel 3e, alors qu’il reste un peu plus d’une heure à disputer dans cette séance.

A 11h, Hamilton prend le 2e temps à son équipier (en super tendres) mais le Britannique est battu par Vettel. Bottas fait encore mieux avec un 1:15.039, qui le place en tête 50 millièmes devant Raikkonen. Hulkenberg se fait une frayeur avec un tête-à-queue. Le pilote Renault F1 n’est que 15e pour le moment.

Les pilotes restent en piste, les pneus semblent se dégrader assez peu. Hamilton prend le meilleur temps en 1:15.003. Les deux Mercedes et les deux Ferrari sont en tête et se tiennent en moins de 2 dixièmes. Verstappen est 5e, à 7 dixièmes. Perez, 5e, est à près d’une seconde, tout comme Massa, 7e.

La barre des 40 minutes d’essais est atteinte, il est temps de rendre un premier train de pneus à Pirelli comme l’impose le règlement pour les Libres 1. Tous les pilotes sont donc aux stands.

Il faudra attendre près de 10 minutes, à 10h48, pour revoir des monoplaces en piste, deux exactement : Vandoorne et Bottas. Le Finlandais a troqué ses super tendres pour les ultra tendres (dont les Ferrari étaient chaussées en début de séance). Sans surprise, la Mercedes descend nettement son chrono en 1:14.374 puis 1:14.280. Hamilton imite son équipier en termes de gommes et signe un 1:14.568.

Les Mercedes s’offrent un tour de relâche avant de repartir à l’attaque et cela paie encore : Bottas passe en 1:14.046 et Hamilton en 1:14.173. Les Ferrari, toujours au garage, sont maintenant à plus d’une seconde.

Il reste moins de 30 minutes d’essais et Hamilton prend le meilleur sur Bottas, en 1:13.961. Les Ferrari se relancent au moment où Perez leur prend le 3e temps, à une seconde des Mercedes. Vettel progresse nettement, en 1:14.307, à un peu plus de 3 dixièmes de Hamilton, avant de signer un 1:14.007, à 46 millièmes du temps de référence. Raikkonen améliore aussi, en 1:14.293, il se classe 4e, devant les deux Force India.

A 11h08, Hamilton décide d’enfoncer le clou en 1:13.809 avant de rentrer au stand. Nous sommes à une seconde du temps de la pole de l’an dernier et à une seconde et demi du record de la piste (détenu par Ralf Schumacher en 1:12.275).

Il reste 18 minutes et la McLaren Honda de Fernando Alonso tombe en panne. L’Espagnol s’arrête dès que possible, à la demande de son ingénieur. Le moteur japonais semble encore être mis en cause mais il se pourrait que la panne soit d’origine hydraulique selon les mots d’Alonso. Qu’importe, le double champion du monde en jette son repose tête par terre au moment de s’extraire de sa MCL32. Il se prête tout de même à quelques photos avec les commissaires de piste.

Il n’y aura plus d’évolutions en tête du classement en fin de séance puisque les équipes entament des longs relais avec des pneus déjà passablement usés.

Hamilton garde donc son meilleur temps, devant Vettel, Bottas, Raikkonen, Perez, Ocon, Verstappen, Massa, Ricciardo et Kvyat.

Les essais libres 2 démarrent à 14h (20h en France).

Pos.PiloteEquipeTempsTours
01 Lewis Hamilton Mercedes AMG 1:13.809 36
02 Sebastian Vettel Ferrari 1:14.007 28
03 Valtteri Bottas Mercedes AMG 1:14.046 21
04 Kimi Raikkonen Ferrari 1:14.230 28
05 Sergio Perez Force India Mercedes 1:14.578 34
06 Esteban Ocon Force India Mercedes 1:14.785 35
07 Max Verstappen Red Bull Tag Heuer 1:14.861 19
08 Felipe Massa Williams Mercedes 1:15.106 31
09 Daniel Ricciardo Red Bull Tag Heuer 1:15.441 23
10 Daniil Kvyat Toro Rosso Renault 1:15.658 26
11 Stoffel Vandoorne McLaren Honda 1:15.943 29
12 Kevin Magnussen Haas Ferrari 1:16.233 25
13 Lance Stroll Williams Mercedes 1:16.313 36
14 Romain Grosjean Haas Ferrari 1:16.345 18
15 Nico Hulkenberg Renault F1 1:16.473 27
16 Fernando Alonso McLaren Honda 1:16.521 13
17 Marcus Ericsson Sauber Ferrari 1:16.805 24
18 Jolyon Palmer Renault F1 1:17.004 26
19 Pascal Wehrlein Sauber Ferrari 1:17.606 28
20 Carlos Sainz Toro Rosso Renault - :—.--- 1

9 juin 2017 - 17h37, par Olivier Ferret 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Mansell : Mercedes n’est pas devenue un challenger
Info suivante : Vettel : Pour moi, chaque Grand Prix est décisif


F1
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Jeudi (285 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Course (638 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Avant-course (198 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Samedi (622 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Vendredi (632 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Jeudi (527 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC