Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Mika Häkkinen explique pourquoi il n’est pas revenu en F1 en 2007

Trop de difficultés l’attendaient

F1


Miniboutik



Mika Häkkinen a mis fin à sa carrière en Formule 1 par une année sabbatique, fin 2001, de laquelle il n’est jamais revenu. Cinq ans après avoir pris cette décision, il avait fait des essais pour McLaren mais avait finalement décidé de ne pas revenir et explique aujourd’hui pourquoi.

"Ce n’est pas passé loin" reconnaît le Finlandais. "J’avais arrêté fin 2001, la suivante était une année sabbatique, mais après cela j’ai commencé à avoir un sentiment particulier. Je me sentais mentalement et physiquement prêt à revenir en F1. Je me suis énormément entraîné, je suis allé en Angleterre utiliser le simulateur McLaren, dans lequel j’avais passé plusieurs journées. C’était certainement en 2004 ou 2005 et j’étais prêt à revenir. En tant que double champion du monde, je savais quel niveau et quelle condition il fallait avoir et je savais que je serais encore meilleur".

"J’ai négocié avec Williams mais ça n’a pas fonctionné. Les négociations étaient trop fluctuantes, je n’aimais pas ça. Les Finlandais aiment que ce soit blanc ou noir et si l’on fait quelque chose, on le fait en allant directement à l’essentiel. Bien que je comprends que ce soit compliqué, je savais aussi qu’ils ne pouvaient pas avoir mieux qu’un double champion du monde. Il y a eu d’autres problèmes et ce n’était pas au sujet d’une folle demande financière, il y a eu d’autres choses qui ont affecté cette décision".

A la fin de l’année 2006, Montoya était parti en cours de saison et Räikkönen s’apprêtait à rejoindre Ferrari. Alonso était déjà sous contrat pour 2007 et Ron Dennis étudiait plusieurs options dont Häkkinen et Hamilton.

"Au moment de mon année sabbatique, Ron m’avait dit que je pouvais revenir quand je le voulais. J’ai commencé à m’entraîner, à utiliser le simulateur, puis j’ai fait des essais à Barcelone (en novembre 2006, photo). Je n’oublierai jamais cette séance d’essais. La veille, j’étais allé voir Lewis faire ses essais et voir également comment les choses avaient changé. A la fin du premier jour, les systèmes informatiques ont lâché".

"Ils contrôlaient la boîte de vitesses, le moteur et l’alimentation en essence et lorsque l’on rétrogradait, ils envoyaient au moteur un signal lui disant de redonner de la motricité afin que les roues arrière ne se bloquent pas lorsque l’on était sur un rapport inférieur".

"Après que le système a lâché, j’ai dû utiliser l’ancien qui ne fonctionnait pas avec le moteur. L’ensemble n’était pas synchronisé et à chaque fois que je freinais, les roues se bloquaient. C’était impossible, je suis allé voir les gars pour leur dire de tout réparer pour le lendemain et que l’on puisse faire la séance comme prévu. Cela n’a pas fonctionné et je n’ai pas pu chercher la performance car les roues se bloquaient sans cesse. J’ai piloté toute la journée, j’ai fait beaucoup de tours et tout allait bien. Nous avons tout analysé, je connaissais le problème et nous n’avons pas pu le résoudre".

Häkkinen avoue toutefois qu’il était soulagé de ne pas être revenu, car il n’était pas prêt à s’impliquer autant qu’il l’avait fait par le passé : "C’est la Formule 1. Il faut sans cesse résoudre des problèmes et tout n’est que difficulté. Voulais-je revenir à ça ? Il y avait des raisons à mon départ initial et si je réfléchis, les mêmes problèmes m’attendaient. Heureusement que l’essai n’a rien donné".

"J’étais arrivé en F1 en 1991, il m’avait fallu sept saisons pour gagner, et il y avait un risque que ce soit de nouveau le cas. Je n’étais pas prêt à perdre de nouveau sept années, après avoir été deux fois champion j’estimais que les choses s’étaient bien passées".


10 septembre 2017 - 13h50, par Emmanuel Touzot 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Les pilotes Moto GP accusent les F1 de rendre trop bosselés les circuits
Info suivante : Alesi se remémore son premier GP de France en 1989


F1
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Jeudi (285 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Course (638 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Avant-course (198 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Samedi (622 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Vendredi (632 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Jeudi (527 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC