Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Magnussen peine à digérer le fiasco ‘déchirant’ du GP d’Australie

Mais il est bien revenu ensuite

F1


Miniboutik



Même s’il n’est pas « le meilleur des autres » au classement (Nico Hulkenberg et Sergio Pérez le devancent), Kevin Magnussen est en passe de signer sa meilleure année en F1. A un Grand Prix du terme de la saison, il a d’ores et déjà marqué autant de points (55) qu’en 2014, quand il courait pour McLaren.

Pour autant, le Danois n’est pas particulièrement enchanté par son bilan… Le nombre de points gaspillés en cours d’année le tourmente toujours.

« 55 points, c’est bien, pour une écurie de milieu de grille. Mais je pense toujours qu’il y avait le potentiel pour davantage de points. C’est à la fois positif et négatif. Positif, parce que nous avons montré que nous avions un potentiel formidable dans l’équipe pour en faire plus, mais c’est toujours décevant de ne pas tirer le maximum de ce que vous avez. L’équipe est toujours en phase d’apprentissage et l’an prochain, nous aurons encore plus d’expérience. Nous avons beaucoup appris cette année et j’espère que nous pourrons en faire plus l’an prochain. »

Haas a marqué deux fois plus de points que l’an dernier et devrait finir à la 5e au classement des constructeurs. Les progrès sont francs, 4e place au classement des constructeurs ou non.

« Nous nous améliorons, nous faisons de mieux en mieux » se félicite Kevin Magnussen. « Nous sommes encore une nouvelle équipe. Et performer si tôt à un si haut niveau… Parfois, il nous manque un peu d’expérience étant donné les niveaux de performance que nous atteignons. Car nous nous battons contre des équipes expérimentées, comme Renault, McLaren, Williams et en tant que nouvelle équipe, parfois, il est difficile d’éviter de commettre des erreurs, en raison de ce manque d’expérience. Je préfère être dans une équipe inexpérimentée qui surperforme plutôt que dans une équipe expérimentée qui sous-performe » poursuit Kevin Magnussen, qui vise ici sans doute Williams et bien sûr son ancienne équipe McLaren.

Qu’est-ce qui a tout de même manqué à Haas pour finir 4e cette année, selon le Danois ?

« C’est difficile de cibler une seule chose. Je ne sens pas qu’un seul problème ait été récurrent. Nous avons fait face à un grand nombre de défis différents. Beaucoup de choses qui auraient pu mal se passer, se sont en effet mal passées. Les détails n’ont pas été de notre côté. Généralement cependant, nous avons été solides durant toute la saison. Nous avons juste manqué quelques opportunités. »

Le Grand Prix d’Australie, où Haas a perdu 22 points en raison de roues mal serrées, reste encore dans les mémoires de Kevin Magnussen.

« Melbourne, c’est ce qui se détache dans mon esprit, bien sûr d’une manière négative. Nous avons gaspillé de si bonnes positions en course… C’était assez déchirant. Nous nous sommes bien battus pour revenir ensuite. Nous avons perdu 22 points dans cette course. Revenir ensuite dans la lutte et marquer 90 points, c’est assez bon. »

Au contraire, quels ont été les grands points forts de Haas cette saison ?

« Définitivement, la performance, en termes de rythme. Notre voiture a été très solide, surtout en qualifications, et à de nombreuses reprises en course. Ce fut notre plus grande force cette saison. »

Il est désormais temps pour Kevin Magnussen de penser à l’hiver et à l’intersaison… Mais le concept d’intersaison existe-il encore en F1 ?

« L’intersaison est assez longue, mais définitivement assez longue. La saison est rude, nous voyageons beaucoup. Courir n’est pas fatiguant, c’est le plus amusant. Ce qui est fatiguant, ce sont les voyages, les décalages horaires. »

« Dès le début de l’intersaison, je commencerai à m’entraîner. Car vous perdez un peu de forme durant l’année en raison des si nombreux voyages. Vous ne vous entraînez pas autant que vous le voulez. En termes de forme physique, vous déclinez un peu parce que vous ne pouvez pas vous entraîner aussi régulièrement que vous le feriez durant l’intersaison, donc vous essayez alors de compenser ce déficit durant l’hiver. »


19 novembre 2018 - 15h33, par Alexandre Combralier 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Gasly pense faire partie d’une bonne génération de pilotes
Info suivante : Ricciardo n’était pas aussi détendu au début de sa carrière


F1
Photos - Essais F1 à Abu Dhabi - 27-28/11 (569 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Course (497 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Avant-course (372 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Samedi (749 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Vendredi (721 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Jeudi (278 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
F1

F1
Vidéo - La dernière interview croisée entre Ricciardo et Verstappen
Vidéo - Au GP d’Abu Dhabi, l’heure est au bilan de la saison
Vidéo - Hamilton et Vettel échangent leurs casques
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC