Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Les statistiques après le Grand Prix des États-Unis

Kimi Räikkönen a écrit l’histoire dimanche dernier

F1


Miniboutik



Lewis Hamilton a signé samedi dernier sa 81e pole en carrière (la 99e pour l’écurie Mercedes, la 182e pour un moteur Mercedes). Avec 9 poles en 2018, il est déjà assuré de remporter le « Pirelli Pole Position Award » de la saison.

C’est la première fois que le pilote Mercedes ne termine pas ou premier, ou deuxième, depuis le Grand Prix d’Autriche (où il avait abandonné). Soit une série titanesque de 9 Grands Prix.

Lewis Hamilton était toujours monté sur le podium à Austin depuis 2014, et toujours pour une victoire (4e place en 2013). Sa troisième place de cette année a dû un peu frelater le champagne…

Consolation pour le Britannique : il aura signé le meilleur tour en course de l’histoire du circuit d’Austin (1’37"392, 203,783 km/h de moyenne). Lewis Hamilton compte désormais 41 meilleurs tours, soit autant qu’Alain Prost. Seuls Kimi Räikkönen (46) et Michael Schumacher (77) ont fait mieux.

Kimi Räikkönen a donc remporté sa première course depuis le Grand Prix d’Australie 2013, quand il courait avec Lotus. C’est également son premier succès depuis son retour chez Ferrari en 2014.

Un record de longueur ? Non ! Ricardo Patrese, après sa victoire en Afrique du Sud en 1983, avait dû attendre 6 ans, 6 mois et 28 jours avant de remporter à nouveau une course (Saint-Marin 1990). Mais Kimi Räikkönen a attendu plus de Grands Prix (114 contre 98) entre deux victoires.

L’ancien pilote McLaren a remporté sa première course en F1 en Malaisie en 2003, il y a 15 ans et demi. Cet intervalle de 15 ans entre une première victoire en F1 et une dernière (?) est là encore un nouveau record. Kimi Räikkönen détrône ainsi Michael Schumacher : entre la première victoire du Kaiser (Belgique 1992) et sa dernière (Chine 2006) seulement 14 ans et un mois s’étaient écoulés...

La dernière victoire de Kimi Räikkönen avec Ferrari remontait au Grand Prix de Belgique 2009, soit… 2044 jours. Là encore, il s’agit du plus grand intervalle de temps entre deux victoires d’un pilote pour une même écurie.

Kimi Räikkönen (39 ans et 4 jours) n’est pas le plus vieux vainqueur d’un Grand Prix, loin de là. Le vainqueur le plus âgé demeure Luigi Fagioli (53 ans et 22 jours, Grand Prix de France 1951).

Kimi Räikkönen est le premier pilote de l’histoire de la F1 à avoir gagné une course avec un V10, un V8 et un V6.

Il s’agit de la 21e victoire en carrière de Kimi. Le pilote Ferrari dépasse au palmarès son compatriote Mika Hakkinen (20 victoires) et devient donc le Finlandais ayant remporté le plus de courses en F1.

Ferrari a remporté sa 235e victoire en tant que constructeur (sa 236e comme motoriste).

Valtteri Bottas est désormais le seul pilote des écuries de pointe (Mercedes, Ferrari et Red Bull) à ne pas avoir gagné de course cette saison. Il ne faut toutefois pas oublier que le Finlandais avait été victime d’une crevaison malheureuse dans le dernier tour à Bakou, alors qu’il menait le Grand Prix, et qu’il avait laissé la victoire à Hamilton en Russie…

Parti 18e, Max Verstappen est remonté comme une fusée jusqu’à la deuxième place. Il obtient ainsi son 19e podium, soit autant que Dan Gurney, Patrick Depailler, Mario Andretti et Giancarlo Fisichella. Le pilote Red Bull était parti 16e en Chine l’an dernier, pour finir 3e. Autrement, tous ses podiums ont été glanés en partant du top 10.

Depuis sa victoire à Monaco, Daniel Ricciardo va de calvaire en calvaire. L’Australien a abandonné à sept reprises cette saison, en 17 courses !

Renault a marqué 14 points dimanche dernier. C’est le meilleur résultat d’ensemble pour les Français depuis leur retour.

La 9e place de Brendon Hartley, obtenue sur tapis vert après les disqualifications de Kevin Magnussen et Esteban Ocon, est le meilleur résultat de la carrière du pilote Toro Rosso.

Pour ne pas avoir respecté la réglementation liée au débit et à la limite d’essence autorisés pendant un Grand Prix, Esteban Ocon et Kevin Magnussen ont été disqualifiés par les commissaires. Il faut remonter au Grand Prix d’Australie 2011 pour retrouver autant de disqualifications (les Sauber avaient été disqualifiées pour aileron arrière illégal).


23 octobre 2018 - 08h38, par Alexandre Combralier 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : La dégradation des pneus a coûté cher à Mercedes
Info suivante : Les budgets limités, la clé d’une F1 plus équitable


F1
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Jeudi (285 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Course (638 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Avant-course (198 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Samedi (622 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Vendredi (632 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Jeudi (527 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC