Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Leclerc, Gasly, Norris… Palmer salue l’audace des top-teams

Des paris risqués mais payants ?

F1


Miniboutik



Retiré des circuits, Jolyon Palmer tient aujourd’hui une chronique pour la télévision anglaise. Brassant l’actualité des dernières semaines, l’ancien pilote Renault s’est attardé en particulier sur les rebondissements sur le marché des transferts, particulièrement dynamique cette année.

« C’est le marché des transferts le plus intéressant dont je puisse me rappeler » commence-t-il par rappeler. « Il y a eu tant de changements, tant de nouvelles paires de pilotes. 2019 sera donc une saison fascinante à regarder. Il semble que des 10 équipes, seule Mercedes n’aura pas de nouveau pilote. »

Les deux changements « les plus excitants » pour Jolyon Palmer sont l’arrivée de Charles Leclerc chez Ferrari et celle de Pierre Gasly chez Red Bull.

« Il est toujours intéressant de voir de jeunes et nouveaux visages dans des top-teams, et avec les années, en fait, très peu de jeunes stars n’ont pas été performantes quand une écurie de pointe avait pris un risque en faisant appel à elles. »

« Durant la dernière décennie, Red Bull a fait confiance à Max Verstappen, Daniel Ricciardo, et Sebastian Vettel et McLaren à Lewis Hamilton. Et tous ces pilotes ont gagné des courses et des championnats et ont connu un grand succès. »

« Les seules exceptions furent probablement Daniil Kvyat – qui fut sans doute promu trop tôt chez Red Bull en 2015 et fut en conséquence rétrogradé – et Heikki Kovalainen. Heikki avait gagné une course et Daniil Kvyat avait obtenu quelques podiums, mais ils ont tous deux échoué à atteindre les objectifs qu’on exigeait alors d’eux. »

« Finalement, les statistiques montrent que les équipes qui osent faire des choix risqués en matière de pilotes, en bénéficient. Ce n’est pas seulement bon pour le sport de voir de nouveaux visages se mêler à la course à la victoire, c’est aussi bon pour les écuries de pointe concernées. »

Du côté de Ferrari, Kimi Räikkönen a donc été écarté au profit de Charles Leclerc… Selon Jolyon Palmer, ce mouvement ne va pas forcément arranger l’Allemand.

« Comme pilote, vous vous comparez toujours à votre coéquipier et Sebastian Vettel avait pris la mesure de Kimi Räikkönen depuis quatre ans maintenant. Räikkönen est un pilote honnête, qui ne s’implique pas trop dans le jeu politique et il s’entend bien avec Vettel. C’est une relation harmonieuse entre eux, mais un jeune nouveau pilote sera une chose différente pour Sebastian Vettel, il faudra qu’il élève son niveau une fois encore. »

« En 2014, Daniel Ricciardo avait immédiatement battu Sebastian Vettel, alors que Red Bull était une équipe qui s’était construite autour de Vettel durant sa période de domination. Cette année, les erreurs de Sebastian Vettel lui coûteront probablement le titre, mais dans l’ensemble il fut extrêmement bon. Il est toujours 67 points devant Kimi Räikkönen, même s’il a commis trop d’erreurs. Cela vous montre le niveau de ses performances actuelles. Mais la saison de Lewis Hamilton a été incroyable – un sans-faute. Sa meilleure saison en F1 selon moi. »

« Une nouvelle source de motivation, et un élan nouveau dans l’équipe l’an prochain, seront apportés par l’arrivée du rookie très prometteur Charles Leclerc. C’est un grand pas dans la bonne direction pour Ferrari. »

L’arrivée de Pierre Gasly chez Red Bull, même provoquée et subie par le départ fortuit de Daniel Ricciardo chez Renault, suscite encore l’enthousiasme et l’impatience de Jolyon Palmer.

« Ses débuts chez Toro Rosso sont impressionnants, et j’ai hâte de le voir aux côtés de Max Verstappen l’an prochain. Comme Ferrari, Red Bull a besoin de vent frais et d’un nouvel élan après une saison décevante. »

« Passer chez Honda n’est pas une mince affaire, mais un nouveau line-up leur permettra aussi de prendre un nouveau départ pour construire un projet pour le futur – une nouvelle ère pour l’équipe. »

Parmi les écuries renommées, McLaren a fait enfin elle aussi un pari en engageant le rookie Lando Norris aux côtés d’un autre nouveau pilote, Carlos Sainz.

« Lando Norris est un motif d’excitation pour les fans britanniques. Il a gagné dans toutes les catégories monoplaces dans lesquelles il a couru – et ce dès sa première saison, en dominant la plupart du temps. Et il a participé à de nombreux tests. Son habilité sous la pluie est évidente, et pour moi, c’est le signe d’un talent naturel, d’une capacité innée à trouver l’adhérence et l’équilibre dans la voiture… ça ne s’apprend pas chez un pilote, ce genre de choses. »

« McLaren a fait un pas en arrière cette année, donc ce n’est pas un timing idéal, mais arriver en F1 – rien que cela – est déjà exceptionnellement dur en soi. Et Lando Norris a une plateforme maintenant d’où il peut montrer ce dont il est capable au monde. »

« Alors que Lewis Hamilton avait gagné le GP2 quand il fut promu chez McLaren en 2007 et avait pu immédiatement bénéficier de beaucoup d’essais et d’une voiture pouvant jouer le titre, Lando Norris n’aura rien de tout cela. Mais il aura aussi moins de pression et il pourra en tirer profit. »

« La cerise sur le gâteau pour le sport britannique ? Ce serait de voir George Russell rejoindre Lando Norris sur la grille. Ce serait la première fois depuis 2016 qu’il y aurait trois pilotes britanniques en F1. »


23 septembre 2018 - 09h20, par Alexandre Combralier 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Interview - Hulkenberg vise plus haut pour la Russie
Info suivante : La F1 songe à l’introduction d’une Q4 en qualif dès 2019


F1
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Jeudi (285 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Course (638 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Avant-course (198 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Samedi (622 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Vendredi (632 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Jeudi (527 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC