Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Le titre mondial en 2021, l’objectif de Ricciardo avec Renault

En ligne avec les objectifs de l’écurie

F1


Miniboutik



Depuis sa victoire à Monaco, Daniel Ricciardo va de désillusion en désillusion. Qu’il semble loin le temps où l’Australien était un prétendant crédible au titre mondial…

Le bilan de cette saison est contrasté, mais surtout frustrant pour le pilote Red Bull.

« C’est confus… Confus parce qu’il est difficile d’analyser cette saison. La vérité, c’est que mon début de saison fut très solide et ensuite, ça a commencé à s’empirer un peu. Je ne sais toujours pas pourquoi, au moins sur le plan personnel. Car je n’ai rien changé depuis Monaco. »

« Peut-être que c’est parce que j’ai pris quelques jours pour fêter ma victoire à Monaco… Haha, je plaisante ! Mais je n’ai rien fait de différent après. Cependant ça n’a pas vraiment marché ainsi que j’aurais pu l’imaginer. J’ai essayé de comprendre, de m’améliorer, mais c’était très étrange. Une saison scindée en deux. Mais je n’en souviendrai pas de manière négative. Monaco continuera à être une immense réussite pour moi, donc je recommencerais avec plaisir cette saison, juste pour Monaco. »

Cette saison 2018 restera un tournant dans la carrière de Daniel Ricciardo, qui a fait un choix fort en décidant de signer pour Renault l’an prochain. L’Australien quitte la structure autrichienne avec beaucoup de reconnaissance et sans la moindre animosité, en dépit de cette saison difficile.

« Ce fut amusant, bien sûr. Ce fut une partie importante de ma carrière, ils m’ont donné cette opportunité après mon arrivée en Europe, et m’ont amené là où je suis aujourd’hui… Nous nous sommes mutuellement aidés, mais bien sûr, ils m’ont davantage aidé, m’ont donné l’opportunité de courir avec le meilleur équipement, au plus haut niveau. Ce fut incroyable. »

« Chez HRT, bien sûr, l’écurie n’était pas très rapide, mais c’était intéressant, Red Bull m’avait donné l’opportunité d’être en F1 et j’ai commencé à apprendre immédiatement. Et c’était important. »

« Et il y a eu d’autres choses amusantes. J’ai eu aussi des expériences hors-piste intéressantes, j’ai joué au hockey, au foot, j’ai fait de l’hélico… Ce fut amusant. Je ne sais pas si je continuerai ce genre de choses dans ma carrière. Mais quand je repenserai à Red Bull, avec le recul, ça restera toujours la partie la plus importante de ma carrière. »

Si cette expérience fut tant positive, pourquoi alors avoir choisi de rejoindre Renault ? Quels objectifs Daniel Ricciardo fixe-t-il l’an prochain avec l’écurie tricolore ?

« Je pense à plusieurs choses. D’abord, en tant qu’équipe, avoir le meilleur résultat possible. Je ne sais pas quel est le meilleur résultat récent de Renault, mais si c’est 6e, je veux finir 5e par exemple. Je veux aussi prouver aux autres et à moi-même que c’était la bonne décision. Et bien sûr, je veux grandir au sein de l’équipe, sentir ses progrès, faire partie de cette aventure, sentir que mon investissement en valait le coup. »

Renault veut regagner un titre mondial en 2021 à moyen terme. Est-ce aussi l’ambition de Daniel Ricciardo ?

« Je voulais être champion… il y a quatre ans ! En 2014, j’ai assez bien piloté pour mériter d’être champion. Mais c’est le passé. De manière réaliste, je dirais que j’aimerais être champion en 2021. »

« Mon secret, c’est de voir les choses avec du recul. Les gens oublient le plus important. Ce qu’est une mauvaise journée ? Pour moi, c’est finir 5e. Mais une mauvaise journée pour quelqu’un, ça peut être quand il est viré, quand il est tué dans une guerre, ou dans la rue… C’est très important de comprendre cela. Naturellement je suis un compétiteur et je ne serai jamais heureux si je finis 5e, mais c’est OK, 5e, ce n’est pas vraiment une mauvaise journée, peut-être un mauvais moment, mais pas une mauvaise journée. J’aime être heureux. J’aime prendre du bon temps. »


26 octobre 2018 - 16h24, par Alexandre Combralier 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Domenicali est triste de voir Alonso partir
Info suivante : La victoire de Räikkönen, un accomplissement de l’expérience ?


F1
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Jeudi (285 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Course (638 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Avant-course (198 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Samedi (622 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Vendredi (632 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Jeudi (527 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC