Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info Formule 2

Formule 2 - Lando Norris, une carrière déjà bien remplie

Et déjà couronnée de nombreux succès

F1


Miniboutik



Dès le karting, Lando Norris a fait forte impression, dominant souvent ses concurrents, remportant le prestigieux championnats WSK, le championnat européen et l’année suivante devenant le plus jeune champion du monde de karting dans sa catégorie (KF).

C’est en 2014 qu’il a commencé à s’éloigner du monde du karting, participant au championnat Junior de Ginetta (il a fini troisième) : "J’avais 14 ans. A la base, je ne devais pas faire tout le championnat, je devais seulement courir cinq ou six courses, donc c’était un peu une surprise et un choc de faire mon tout premier week-end de course à Brands Hatch. Comme c’était un week-end de BTCC, c’était un événement assez gros, avec beaucoup de médias et beaucoup de spectateurs, donc c’était un gros pas en avant par rapport au karting."

Lando Norris n’est pas resté longtemps dans cette catégorie, retrouvant dès l’année suivante des monoplaces sans toit : il participe en 2015 non seulement au championnat de MSA Formula (devenu maintenant le championnat de F4 britannique), mais en plus en F4 italienne et allemande. Dès sa première année en MSA Formula, il remporte le championnat.

Lando Norris reconnaît que la F4 et la Ginetta n’ont rien à voir, mais sa saison avec un toit sur la tête lui a quand même servi : "C’était une différente assez grande, puisque dans la Ginetta on a un toit au-dessus de notre tête, on a des pneus de route, pas beaucoup de puissance et c’est assez doux. Mais c’était vraiment une bonne voiture pour apprendre, me développer et améliorer mon pilotage, parce que la compétition est très serrée."

"En passant en F4, évidemment tout devient plus dur. Physiquement c’est plus dur parce qu’on a bien plus d’appuis, donc on doit appuyer sur la pédale de frein avec plus de force. On doit aussi s’habituer à l’aéro, parce que bien sûr la Ginetta n’a aucun aileron, et soudain on se retrouve avec un aileron avant, un aileron arrière, le font plat... ça prend quelques jours, quelques essais, pour surmonter ça et que ça semble naturel. Je crois que je m’y suis adapté assez vite."

2016 est de nouveau une année très chargée pour Lando Norris puisqu’il court dans deux compétitions de Formule 2.0 (NEC et Eurocup), en Toyota Racing Series et en F3. L’année suivante, il remporte le titre de F3 Européenne et termine deuxième à Macau.

Dès son arrivée dans ces catégories, Norris s’est de suite battu avec des pilots plus expérimentés : "Il y a une part de moi qui n’arrive pas à y croire, quand je pense que je peux arriver dans la catégorie et battre des gars qui sont là depuis plus longtemps dès ma première année, c’est arrivé en F3 et ça fait pareil en arrivant en F2. Je savais que ça allait être difficile, mais j’étais surpris de Nous avons démarré vraiment bien, après on a un peu baissé, mais c’est devenu bien mieux à partir de la mi-saison et jusqu’à la fin."

Malgré les succès, Norris admet que tout n’a pas toujours été si facile qu’il le semblait de l’extérieur : "C’était clairement très dur, mais je me sentais très heureux chez Carlin. Je connaissais tous les ingénieurs depuis deux ans, depuis la F4, et j’allais au camion pour mieux les connaître. C’était difficile mais être avec des gens que je connaissais a rendu les choses plus faciles."


27 avril 2018 - 08h58, par Camille Komaël 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Markelov veut continuer à étonner en attendant son test F1
Info suivante : Bakou, Libres : Sette Camara donne le rythme


F1
Photos - Essais F1 à Abu Dhabi - 27-28/11 (569 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Course (497 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Avant-course (372 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Samedi (749 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Vendredi (721 photos)
Photos - GP d’Abu Dhabi 2018 - Jeudi (278 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
F1

F1
Vidéo - La dernière interview croisée entre Ricciardo et Verstappen
Vidéo - Au GP d’Abu Dhabi, l’heure est au bilan de la saison
Vidéo - Hamilton et Vettel échangent leurs casques
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC