Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - La Formule 1 veut s’ouvrir à de nouveaux partenariats commerciaux

Promouvoir sa marque mais aussi les équipes

10 janvier 2018 - 16h49, par Emmanuel Touzot 

Murray Barnett a été recruté par Liberty Media pour mettre en place une nouvelle politique relationnelle avec les partenaires de la Formule 1. Très fermée sur elle-même dans le passé, la F1 s’ouvre aujourd’hui à de nouveaux partenariats commerciaux et à de nouvelles idées pour les mettre en avant.

Loin de lui l’idée de revenir sur la gestion de la F1 par Bernie Ecclestone, mais Barnett explique que le principal changement sur la gestion commerciale de la F1 s’effectue au niveau de l’approche, bien plus positive que dans le passé.

"Je ne veux pas trop parler de l’époque d’Ecclestone, mais notre vision est désormais d’approcher les sponsors en laissant la porte ouverte plutôt qu’en expliquant qu’on ne comprend pas la question. S’ils veulent se mettre en avant grâce à un défilé de mode pendant le week-end, nous acceptons l’idée plutôt que de la tuer immédiatement" explique-t-il.

"De nos jours, il faut travailler plus dur pour prouver la valeur d’un sponsor. Dans le passé, il fallait juste accueillir quelques personnes et signer la monoplace. Maintenant, les marques veulent une intégration authentique dans le sport et cela prend du temps à construire et développer".

Heineken s’est impliqué en Formule 1 cette saison, recouvrant les abords de trois circuits de son nom. Mais la marque de bière n’a pas fait que s’afficher, elle a aussi organisé des fêtes dans le paddock.

"De la manière dont je vois cela, on devrait pouvoir assister à un Grand Prix, ne pas voir de course pendant neuf heures et s’amuser quand même. C’est comme ça que je présente la chose aux marques" explique Murray Barnett.

Le défi rencontré par la Formule 1 est de promouvoir sa propre marque, tout en couvrant la mise en avant de 20 circuits, qui se vendent par la même occasion, mais aussi des 10 équipes qui y sont engagées, qui elles-mêmes doivent gérer la promotion de leurs partenaires.

Barnett explique que tout est de plus en plus lié : "Nous nous voyons comme l’un des 31 acteurs de la Formule 1. Il y a 10 équipes, 20 circuits, et nous au quartier général".

"Quand nous rencontrons des partenaires commerciaux, nous leur disons que si nous ne les intéressons pas personnellement, nous sommes ravis de leur présenter les équipes et les pilotes pour qu’ils puissent développer une relation avec. Si l’un d’entre nous y gagne, tout le monde y gagne".


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Brawn révèle que Liberty travaille déjà sur les prochaines monoplaces
Info suivante : Un point sur les changements chez Ferrari
F1
Photos - GP de Singapour 2018 - Course (337 photos)
Photos - GP de Singapour 2018 - Avant-course (194 photos)
Photos - GP de Singapour 2018 - Samedi (519 photos)
Photos - GP de Singapour 2018 - Vendredi (611 photos)
Photos - GP de Singapour 2018 - Jeudi (318 photos)
Photos - GP d’Italie 2018 - Course (430 photos)
Photos - GP d’Italie 2018 - Avant-course (324 photos)
Photos - GP d’Italie 2018 - Samedi (562 photos)
Photos - GP d’Italie 2018 - Vendredi (598 photos)
Photos - GP d’Italie 2018 - Jeudi (356 photos)
F1

F1
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
Vidéo - Hamilton : Mercedes doit gagner ce weekend
Vidéo - The circuit / Episode 1 - 2018
F1

F1


Miniboutik











F1
F1

F1
F1

WRC
WRC