Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Hamilton encense sa Mercedes et enfonce les Pirelli

Les Flèches d’Argent favorites pour ce Grand Prix

F1


Miniboutik



Mercedes est largement favorite pour la victoire finale ce week-end à Suzuka : les Flèches d’Argent et surtout Lewis Hamilton ont dominé les deux séances d’essais libres, avec une marge raisonnable sur Ferrari et Red Bull.

La satisfaction pouvait se lire sur le visage du Britannique… Est-il extrêmement confiant pour la pole ?

« Chaque fois que nous venons ici, surtout ces dernières années, les voitures vont de plus en plus vite, c’est incroyable. On ne construit plus des circuits comme cela… Il y a très peu de zones de dégagements… Vous allez un peu dans l’herbe et vous êtes dans le mur. Suzuka est l’un de mes circuits favoris, si ce n’est mon favori. Surtout dans le premier et dans le deuxième secteur, c’est fou… Le premier secteur est la meilleure montagne russe possible dans une F1. »

« L’équilibre était sympathique, donc j’ai juste pris du plaisir. Je peux toujours m’améliorer dans certains domaines, comme chaque année… Je me dis ‘dans deux ou trois virages, je dois être davantage un tueur cette année’. Et j’y arrive tout de suite. J’étais meilleur que jamais dans certains virages. Maintenant, je dois juste rester concentré. Je travaille si bien avec mon équipe pour régler la voiture. J’adore juste piloter, plus que jamais… »

Lewis Hamilton est en revanche beaucoup moins satisfait de l’usure trop faible des pneus Pirelli. Le pilote Mercedes s’en est vertement pris à la firme milanaise…

« Je dois vraiment pousser sans cesse les Pirelli parce que, si le ressenti des pneus est fantastique ici, cette affaire de course à un seul arrêt est juste ridicule. L’an prochain, j’estime qu’ils doivent aller trois crans plus tendres. Rendez tous les pneus plus tendres, pour que nous fassions au moins deux arrêts par course. »

Plus discret que son coéquipier, Valtteri Bottas, peut-être marqué par l’épisode de la consigne de course à Sotchi, est tout de même satisfait de son vendredi.

« C’est toujours amusant de conduire ici. Le ressenti était plutôt bon, même si c’était mieux en EL1 qu’en EL2 pour moi. Nous avons toute une nuit pour déterminer les changements à faire pour trouver les bons réglages. Mais dans l’ensemble le ressenti était bon dans tous les secteurs. J’ai juste eu quelques problèmes d’équilibre, j’ai un peu souffert avec du sous-virage. »

« C’est un bon point de départ pour le week-end, mais il est difficile de dire où nous en sommes par rapport aux autres. C’est toujours plus intense en qualifications, donc nous allons travailler aussi sur que possible pour trouver toutes les améliorations possibles. »

« Il fera beaucoup plus chaud en course, donc ce sera différent, mais au moins nous avons assez roulé sur le sec aujourd’hui, donc peu importe s’il pleut demain. Même sous le sec il est très facile de commettre des erreurs ici. Une petite erreur et vous êtes dehors. Quand il pleut, c’est 10 fois plus difficile : Suzuka est l’un des circuits les plus difficiles sous la pluie. La piste devient beaucoup plus imprévisible, surtout s’il pleut fort. Donc s’il pleut en qualifications demain, ce devrait être intéressant. »

Comme à son habitude, même quand les Mercedes dominent les essais libres, Toto Wolff demeure extrêmement… pessimiste.

« Ferrari et Red Bull ont roulé avec moins de puissance moteur. Nous perdons un peu de temps dans les Esses, dans les virages rapides. Les chronos sont un peu flatteurs pour nous, mais nous verrons ce qu’il en sera en qualifications demain. »

« Le matin, Ferrari et Red Bull étaient plus rapides, dans presque chaque virage, mais leurs pneus étaient plus tendres. Dans les Esses ils sont un peu plus rapides, et dans le reste du circuit, nous le sommes. Donc c’est très serré, même si les chronos montrent des écarts plus importants. Quand nous avons aussi les pneus tendres, nous gagnons un peu en lignes droites… donc je doute vraiment qu’ils aient montré toute leur performance. »

Prudent comme un Sioux, Toto Wolff ne pense pas que de toute manière, avec 50 points d’avance sur Sebastian Vettel, Lewis Hamilton ait déjà gagné le championnat…

« En 2007, Lewis avait l’équivalent de 45 points d’avance, et il restait deux courses. Il a perdu le titre d’un point. Donc nous sommes loin d’avoir le titre en poche. »


5 octobre 2018 - 11h26, par Alexandre Combralier 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Très bonne journée de travail pour Renault à Suzuka
Info suivante : Williams a surtout recherché du kilométrage ce vendredi


F1
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Jeudi (285 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Course (638 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Avant-course (198 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Samedi (622 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Vendredi (632 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Jeudi (527 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC