Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - Domenicali : Perdre un titre mondial ’fait mal physiquement’

Il en a perdu trois avec Ferrari

F1


Miniboutik



Le 2 novembre a marqué les 10 ans du final d’anthologie à Interlagos en 2008, où Lewis Hamilton a remporté le championnat au prix d’un dépassement sur Timo Glock dans le dernier virage. Jusqu’à ce dernier virage, Felipe Massa avait été champion du monde... pendant quelques secondes !

"Vingt-trois secondes, je m’en rappelle comme si c’était hier !" lance Stefano Domenicali, alors directeur de Ferrari (photo). "Tout le monde criait déjà mais je regardais le GPS, et j’ai vu Lewis approcher et quand j’ai noté qu’il se rapprochait dans l’avant-dernier virage, j’ai pensé... à vrai dire, je ne peux pas vous dire ce que j’ai pensé !"

"Je me suis retourné et sur l’écran, la famille de Felipe exultait. J’ai dit : ’dites à Antonio [Massa, le père de Felipe] que malheureusement, nous avons perdu. C’était très difficile. Mais si vous regardez les images du podium, Felipe était tellement fier de ce qu’il avait été capable d’accomplir, j’ai été très impressionné par sa réaction."

"Je me souviens, après cela nous étions dans la pièce où il se changeait. Sa femme et sa famille étaient là et l’on n’a rien dit parce que... que peut-on dire ? Quand on perd comme cela, ça fait mal."

Une situation que Ferrari a de nouveau vécu en 2010, à Abu Dhabi, où Fernando Alonso a perdu son combat face aux Red Bull de Sebastian Vettel et Mark Webber, le premier cité devenant champion du monde, et de nouveau en 2012, face au même Vettel, qui avait fait une deuxième partie de saison époustouflante.

"Je me rappelle de la même situation quand nous avons perdu en 2010 et 2012 avec Fernando. Je me rappelle des nuits sans sommeil, et j’ai que ce n’était pas possible de perdre pour la deuxième fois consécutive la course de cette manière. Bien sûr, c’était la faute de l’équipe car il y avait deux pilotes à couvrir, Vettel et Webber. C’était plus difficile en 2012 car on menait le championnat de 50 points avant la pause estivale. On en ressort plus fort car ça fait physiquement mal."


3 novembre 2018 - 11h26, par Emmanuel Touzot 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Coulthard pense que Ferrari n’a pas assez soutenu Vettel
Info suivante : Hamilton : Je suis simplement un maillon de la chaine


F1
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Jeudi (285 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Course (638 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Avant-course (198 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Samedi (622 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Vendredi (632 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Jeudi (527 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC