Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info WRC

WRC - Citroën admet un manque de réussite mais une compétitivité intacte

Lors du Rallye d’Allemagne

F1


Miniboutik



En manque de réussite en Allemagne, Citroën Total Abu Dhabi WRT n’en a pas moins démontré une nouvelle fois les qualités de sa C3 WRC, avec notamment un scratch et plusieurs performances très probantes.

LE FILM DE LA COURSE

Déjà deuxième en 2017 sur ce terrain, la Citroën C3 WRC a encore fait l’étalage de son haut niveau de performance cette année, sans toutefois parvenir à concrétiser par un résultat. Il faut dire que Craig Breen, déjà pénalisé le vendredi par son ordre de départs éloigné (10e) sur ces routes qui se salissent, était quasi d’entrée l’un des rares à être victime d’un orage localisé particulièrement violent (ES 3), qui lui coûtait une bonne quinzaine de secondes. D’où sa huitième place le premier jour. En apprentissage de la C3 WRC sur cette surface qu’il maîtrise moins, Mads Ostberg pointait quant à lui au onzième rang, après avoir notamment effectué un tête à queue (ES3) et connu un petit souci moteur l’après-midi. Mais Craig Breen ne désarmait pas et entamait une belle remontée le samedi, sur l’étape pourtant la plus difficile du week-end, en raison notamment de ses deux passages dans le camp militaire de Baumholder et son sol bétonné particulièrement bosselé. Remontée ponctuée d’un scratch (ES 11) et de plusieurs chronos de valeur. Il était d’ailleurs revenu en sixième position et mettait le cinquième sous pression, lorsqu’il commettait hélas une faute dans la dernière ES du jour, qui lui valait de rétrograder dixième, juste derrière un Mads Ostberg en progrès. En atteste son troisième temps ex aequo avec le futur vainqueur du rallye dans l’ES 11. Mais le dimanche était malheureusement fatal au Norvégien des Rouges, avec une sortie de route dès la reprise des hostilités, pendant que Craig retrouvait rapidement ses bonnes sensations pour finir septième, non sans s’être mis en valeur dans la Power Stage, avec un quatrième temps à 4’’2 du quintuple champion du monde, au plus fort de la bataille entre les prétendants au titre mondial pour l’attribution des points bonus.

QUESTIONS À PIERRE BUDAR, DIRECTEUR DE CITROËN RACING

Quelle analyse faites-vous de ce week-end de course frustrant ?

Si nous en repartons avec un résultat qui n’était pas celui espéré, le point positif c’est que la C3 WRC est toujours compétitive sur la large variété de terrains proposée par cette épreuve. Le scratch de Craig le samedi, ou encore sa performance dans la Power Stage, alors même qu’il n’était pas, contrairement à d’autres, dans la position de tenter le tout pour le tout, le confirment. Craig Breen avait ce week-end un rythme qui lui aurait permis de viser plus haut qu’une septième place…

Il a effectivement montré des choses intéressantes sur ce rallye parmi les plus piégeux de la saison. On peut évidemment regretter sa sortie dans l’ultime secteur chronométré du samedi, toutefois il faut souligner qu’il a fait preuve d’une belle faculté de réaction le dimanche. Il s’est rapidement remis en selle, pour réaliser de nouveaux bons chronos, sur des spéciales pourtant particulièrement sélectives, et c’est important pour la suite de sa campagne cette année. C’est aussi la preuve que la C3 WRC met en confiance ses pilotes. Mads quant à lui n’avait pas les mêmes objectifs, et il était sur le point de concrétiser sa montée en puissance avec la C3 WRC le dimanche, lorsqu’il s’est malheureusement fait surprendre.

Comment voyez-vous la suite de la saison ?

Nous restons plus que jamais mobilisés, nous sommes d’ailleurs déjà résolument tournés vers le rallye de Turquie, qui s’annonce complètement différent de ce que nous connaissons à l’heure actuelle dans le championnat. Tout le monde va y partir d’une feuille blanche, les équipages s’élanceront donc tous sur un pied d’égalité en termes d’expérience. Nous travaillons d’ores et déjà fort pour le préparer le plus minutieusement possible, afin d’y tirer notre épingle du jeu et tenter d’accrocher notre quatrième podium de la saison.

TEMPS FORTS

Après une première journée frustrante conclue au huitième rang, en raison notamment d’un violent orage localisé (ES 3) qu’il était l’un des rares à rencontrer, et ce sur près de quatre kilomètres, Craig Breen réalisait une entame de deuxième étape particulièrement concluante.

Bien décidé à prouver sa valeur sur le bitume, l’Irlandais s’emparait en effet du troisième temps, à seulement huit dixièmes du premier dès la reprise des débats le samedi, avant de poursuivre par un quatrième temps (+6’’3) sur les près de quarante kilomètres de Panzerplatte, où il est impératif d’adopter un pilote propre et efficace pour gérer ses pneus. Il s’approchait encore à seulement 3’’1 du scratch dans Freisen (ES 10), avant de signer carrément le scratch (ES11 – Römerstrasse) dans la dernière spéciale de la boucle matinale, au plus fort de la bagarre pour la gagne. En l’espace de quatre chronos, Craig Breen, pointé le matin à 30’’6 du podium, était déjà revenu à 19’’ du troisième ! Preuve de sa pointe de vitesse ce week-end.


21 août 2018 - 09h20, par Olivier Ferret 

Nouveau : postez vos commentaires sous l'article !



Bookmark and Share
Plus
Info précédente : Toyota se tourne déjà vers la Turquie
Info suivante : Ogier bien décidé à se battre


F1
Photos - GP du Brésil 2018 - Course (548 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Samedi (641 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Vendredi (787 photos)
Photos - GP du Brésil 2018 - Jeudi (285 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Course (638 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Avant-course (198 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Samedi (622 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Vendredi (632 photos)
Photos - GP du Mexique 2018 - Jeudi (527 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit a fait escale à Suzuka
Vidéo - Focus sur Valtteri Bottas
Vidéo - Les femmes et la Formule 1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
F1

















F1
F1

F1
F1

WRC
WRC