Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - 24h du Mans : Alonso prêt à ‘écrire l’histoire’, Button en outsider

L’Anglais l’affrontera en catégorie LMP1 avec SMP

12 juin 2018 - 16h18, par Alexandre Combralier 

Sitôt le Grand Prix du Canada terminé, Fernando Alonso s’est envolé pour Le Mans où il disputera les 24 Heures dans sa Toyota hybride. Il fera équipe avec Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima dans la Toyota n°8.

A peine marqué par le décalage horaire, Fernando Alonso s’est dit impatient d’aborder ses premières 24 Heures du Mans – il a déjà disputé les 24 Heures de Daytona en janvier dernier.

« Ce sera une course très spéciale pour moi et pour toute l’équipe Toyota Gazoo Racing. Nos chances de gagner sont assez bonnes, c’est vrai. Nous avons fait tout le travail nécessaire, avec beaucoup d’essais l’hiver dernier, avec des sessions d’endurance et dans le simulateur. Maintenant, nous devons juste livrer une course très professionnelle, sans faire d’erreurs, et nous finirons par obtenir un bon résultat. »

« Les 24 Heures du Mans sont une course très spéciale, surtout pour Toyota qui ne l’a jamais gagnée. Nous sommes tous concentrés sur cet objectif. Nous voulons faire gagner Toyota et écrire l’histoire. Je sens vraiment que l’équipe est prête, plus prête que jamais ! »

« Ce sera une course très intéressante je pense. »

Fernando Alonso n’aura sans doute – sur le plan de la performance pure – que l’autre Toyota hybride pour rivale. Les autres LMP1 non hybrides apparaissent moins rapides, mais la fiabilité jouera-t-elle encore des tours à Toyota ?

A Spa, pour la première manche de la saison WEC, Fernando Alonso avait annoncé la couleur en l’emportant, de peu, contre l’autre Toyota hybride.

« C’est la deuxième manche du championnat WEC. Nous le menons après notre victoire à Spa. Je suis juste arrivé du Canada, le décalage horaire est de six heures, mais nous sommes seulement lundi, donc… »

« Je suis ici aujourd’hui, déjà concentré sur la course, et je serai prêt pour les essais libres mercredi. Je veux tirer profit de chaque minute dans la voiture – et en dehors entre les sessions. Je suis sûr que c’est très spécial. »

« C’est vrai qu’en F1 nous ne nous battons pas pour le championnat, mais nous progressons dans la bonne direction. Nous sommes 100 fois meilleurs que l’an dernier avec McLaren. »

Jenson Button roulera aussi en LMP1 au Mans, avec SMP Racing, quoique dans une voiture non-hybride. L’ancien pilote McLaren n’est ainsi pas favori, mais il est prêt à saisir sa chance au cas où…

« Je n’ai pas pu réaliser beaucoup de tours durant la Journée Test, puisque nous avons eu des problèmes de capteurs électroniques, mais j’ai complété 20 tours, et c’était très amusant. C’est vraiment un circuit unique et je n’ai cessé de progresser dans la voiture. C’était fantastique, j’ai très hâte d’être à mercredi pour le début des essais libres. »

« Je dois admettre que j’étais relativement inquiet quand j’ai vu que Porsche se retirait du Mans, mais je pense que l’ACO et la FIA ont fait un travail formidable avec le nouveau règlement. »

« Nous n’allons pas pouvoir lutter contre les Toyota, mais je crois que nous pourrons aussi bien figurer de notre côté. Je suis sûr que ces 24 Heures du Mans vont être remarquables. »

« Ces voitures sont si rapides, si amusantes à conduire, comme dans le virage Porsche. Nos temps au tour devraient proches de 3’19’00, ce qui est extrêmement rapide, en particulier pour une écurie privée. »

En briscard du sport auto, Jenson Button a d’ores et déjà analysé le circuit du Mans.

« J’adore le circuit et en particulier les virages Mulsanne et Porsche. Le premier secteur est assez bosselé. Le Tertre Rouge est assez facile à négocier. Il n’y a pas de piège dans le premier secteur, il faut juste faire attention au freinage dans les deux chicanes. C’est le virage Mulsanne qui vous fait vraiment mal ! »

« Ensuite vous abordez le virage Indianapolis, suivi par les virages Porsche qui sont difficiles, très rapides, mais aussi amusants avec ces voitures qui ont une adhérence formidable. Vous pouvez vraiment passer à haute vitesse dans ces sections. Il faut bien apprendre à connaître la voiture tout d’abord, mais une fois que vous y êtes à l’aise, c’est juste un pur plaisir. »

« Je ne dirais pas que le circuit est difficile, il est assez plaisant en fait ! Les virages Porsche sont les plus exigeants sur le plan physique, mais le reste est OK. »


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Brown admet les doutes d’Alonso quant à la F1
Info suivante : 24h du Mans : Rebellion aligne plusieurs anciens pilotes de F1
F1
Photos - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Photos - GP de Hongrie 2018 - Course (549 photos)
Photos - GP de Hongrie 2018 - Avant-course (217 photos)
Photos - GP de Hongrie 2018 - Samedi (545 photos)
Photos - GP de Hongrie 2018 - Vendredi (668 photos)
Photos - GP de Hongrie 2018 - Jeudi (354 photos)
Photos - GP d’Allemagne 2018 - Course (591 photos)
Photos - GP d’Allemagne 2018 - Avant-course (245 photos)
Photos - GP d’Allemagne 2018 - Samedi (606 photos)
Photos - GP d’Allemagne 2018 - Vendredi (761 photos)
F1

F1
Vidéo - Ricciardo effectue un Road Trip aux Etats-Unis avec la RB7
Vidéo - Silverstone : le cœur de la Formule 1 en Grande Bretagne
Vidéo - Le circuit Paul Ricard dévoilé dans le jeu F1 2018
Vidéo - L’épisode ’The Circuit’ spécial Grand Prix de France
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
Vidéo - Hamilton : Mercedes doit gagner ce weekend
Vidéo - The circuit / Episode 1 - 2018
Vidéo - La Renault RS18 en piste à Barcelone
F1

F1


Miniboutik











F1
F1

F1
F1

WRC
WRC