Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info F1

F1 - Verstappen : Mon père ne m’a jamais forcé la main

Il l´a plutôt accompagné

17 mars 2017 - 15h15, par Elisabeth Nay 

Max Verstappen va débuter sa troisième saison en Formule 1 cette année. Celui qui a su surprendre et éblouir par des aptitudes de pilotage rares revient sur son parcours dans le Red Bulletin.

Le jeune pilote a la course dans le sang : son père Jos a été pilote de Formule 1, sa mère pilote de kart et même sa sœur Victoria a attrapé le virus des sports mécaniques. Malgré cela, c´est bien lui qui a choisi de continuer dans cette voie.

"J’avais un choix à faire, parce que c’est à toi de dire à tes parents si tu veux faire de la course ou non. J’aurais facilement pu devenir footballeur, mais très tôt dans ma carrière j’ai réalisé que le kart était la direction à prendre, car c’était ce que j’aimais. Mon père ne m’a jamais forcé la main. Je me souviens qu’à quatre ans, je l’appelais et lui disais : « Je veux faire du kart. » Sa première réponse était : « Non, pas avant tes six ans. » Mais j’ai tellement insisté que deux ou trois semaines plus tard, j’avais mon kart."

Même avant d´arriver en Formule 1, tous les observateurs s´accordaient à dire que Max Verstappen a un talent inné. D´autres pensent que c´est la préparation minutieuse dont il a fait l´objet qui a fait de lui le pilote qu´il est devenu. Qu´en pense le principal intéressé ?

"Ça semble un peu trop facile. Premièrement, il faut du talent. Si tu n’as pas de talent, ça ne fonctionnera jamais. Tu peux t’entraîner pendant un million d’heures ; tu n’y arriveras pas. Bien sûr, j’ai été chanceux avec mes parents, il m’ont correctement guidé et entouré. Il faut apprendre dès le plus jeune âge et être orienté vers la bonne direction, mais il faut aussi avoir un certain talent. Répéter uniquement le même geste encore et encore ne te mène pas à la réussite."

Jos Verstappen est connu pour être très déterminé. Et son fils l´en remercie aujourd´hui.

"Il était souvent très sévère avec moi, mais je suis content qu’il l’ait été parce que ça m’a mené là où je suis. Il n’était pas du genre « il faut que tu gagnes », ou « il faut que tu sois comme ci, comme ça ». Sa rigueur concernait la préparation, il faisait en sorte que je sois impliqué dans l’effort et non que je voie cela comme un jeu. À un moment, ça devient ta profession et tu dois t’investir. Mais pour les résultats, il n’a jamais été autoritaire."

Le pilote Red Bull a fait un pari de taille en acceptant un baquet chez Toro Rosso en 2015 sans être passé par les cases GP3 ou GP2, pourtant réputées pour être les antichambres de la catégorie reine. Il ne regrette en rien ce choix.

"Je pense que cela aurait été plus difficile. Il faut un peu de chance pour entrer en F1 et si tu n’es pas dans la bonne équipe, au bon moment… alors peut-être que tu as une mauvaise saison et que les gens se font une autre idée de toi. Je suis content de la façon dont ça s’est passé. C’était risqué de me lancer aussi jeune, mais j’avais confiance."


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : McLaren.... Mercedes... met le feu aux réseaux sociaux !
Info suivante : Ecclestone se défend pour la première fois depuis sa mise à l’écart
F1
Photos - GP du Brésil 2017 - Course (566 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Avant-course (302 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Samedi (679 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Vendredi (753 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Jeudi (364 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Course (582 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Avant-course (238 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Samedi (649 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Vendredi (820 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Jeudi (458 photos)
F1

F1
Vidéo - Quand Mark Webber passe le casting du Grand Tour
Vidéo - Hamilton et Mercedes fêtent leurs titres à l’usine
Vidéos - Buemi pilote une F1 jusqu’au Saint Gotthard
Vidéo - Grosjean : ’Super Performer’ de la Formule 1
Vidéo - Hamilton au volant de la nouvelle Mercedes AMG, la Project One
Vidéo - Entretien avec Sebastian Vettel à Monza
Vidéo - Séquence ’émotion’ entre Rubens Barrichello et son fils, au volant
Vidéo - Retour sur le GP de Hongrie, entretien avec Fernando Alonso
Vidéo - Williams compile 40 années de sons de Formule 1
Vidéo - Jeu F1 2017 : Le dernier trailer avant la sortie
F1

F1


Miniboutik







F1
F1

F1
F1

WRC
WRC