Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info WRC

WRC - Un double podium pour commencer la saison de M-Sport

Ogier et Tänak ont tout donné pendant quatre jours


22 janvier 2017 - 21h37, par Emmanuel Touzot 

Après quatre années de succès au volant d’une Volkswagen, Sébastien Ogier craignait de devenir un outsider en ayant changé d’équipe et en s’engageant pour le petit poucet du WRC, M-Sport. Quelques semaines plus tard, il vient de signer la première victoire de l’équipe en tant qu’indépendant et a triomphé pour la quatrième fois sur les routes du Monte Carlo.

"Il y avait tellement de nouveautés, heureusement une chose ne l’est pas : nous avons gagné le Monte Carlo, c’est quelque chose dont je ne me lasserai jamais !" se félicite Ogier. "Ces voitures représentent un défi énorme, j’ai rejoint M-Sport il y a un mois environ et je n’ai eu que quelques jours dans la voiture. Je savais que tout pouvait arriver ici, mais je manquais de préparation spécifique. C’est une grande surprise et je suis heureux pour toute l’équipe, je dois les féliciter car nous n’aurions jamais pu gagner s’ils n’avaient pas construit une très bonne voiture avant que nous arrivions".

"C’est encore un peu tôt pour juger les performances de chacun, de voir ce qui fait la différence ou de savoir qui a la meilleure voiture. C’est un bon signe pour le championnat, j’espère que nous aurons un niveau similaire car c’est bon pour le sport, mais j’espère aussi continuer sur ma lancée. J’adore la Suède, j’y ai gagné plusieurs fois. La Fiesta a toujours été forte là-bas donc rien ne m’empêche d’être confiant".

Ogier a également un mot pour son équipier ainsi que pour son patron : "Nous avons découvert le problème que Ott avait et nous étions inquiets qu’il puisse nous arriver. J’espérais vraiment qu’il arriverait à finir car il méritait d’être sur le podium. Le début de saison que nous vivons aide à créer une bonne relation avec Malcolm. C’est étrange de revenir à Monaco et de féliciter des gens que je connais à peine ! Mais je sais que c’est la meilleure manière de commencer à travailler ensemble et je suis sûr que nous aurons bien d’autre succès ensemble".

Ott Tänak a disputé un rallye très solide et a failli tout perdre sur un problème moteur. Alors que le podium semblait parti pour lui échapper, il l’a conservé au prix d’une descente du Col du Turini exceptionnelle, d’une attaque de tous les instants sur une route sale et glissante.

"C’est bien d’être sur le podium, tout le monde sait que le Monte Carlo est difficile et ça a ajouté un peu de piment à notre course" plaisante l’Estonien. "Nous avons été un peu plus stressés dans les dernières heures, nous étions chanceux avec les pneus et la neige nous a aidés. Nous manquions de puissance mais ça n’a pas fait une grande différence, il fallait juste un peu plus de courage dans la descente".

Tänak confirme également ce que disaient les rumeurs aujourd’hui, sa voiture tournait avec un cylindre en moins : "Il nous manquait un cylindre et donc de la puissance, mais il est hors de question que ce genre de problème nous arrête. J’ai pu corriger une partie du problème, ce sont des détails, nous marquons des points et nous travaillons dès maintenant pour la Suède".

Tänak a montré un rythme très régulier et très rapide tout le long du week-end. Il est l’un des rares pilotes à n’avoir commis aucune erreur et ce sans faute lui permet de terminer sur le podium pour son retour chez M-Sport.

"Nous avons une bonne base et de quoi l’améliorer mais nous allons dans la bonne direction. Nous avions un rythme régulier, c’était le premier rallye pour Martin (Jarveoja, son copilote) et c’était l’un des plus compliqués comme l’a dit Séb. Avec ces voitures rapides, il avait à donner énormément d’informations et très vite, et il a fait un très bon travail, ce qui m’a permis de me concentrer sur le mien".

Conscient qu’il a réalisé le bon coup de l’hiver en recrutant Sébastien Ogier, Malcolm Wilson ne peut qu’être heureux de voir son équipe signer le meilleur résultat depuis que Ford est parti, et qui pourrait bien donner à réfléchir au constructeur américain.

"Je ne peux pas mettre des mots sur ce que ressent toute l’équipe, ça fait cinq ans" déclare-t-il, rappelant la dernière victoire de la Fiesta. "C’est incroyable pour moi, à titre personnel, d’avoir Sébastien avec nous, et je pense que vous avez vu la réaction de l’équipe. C’est ce dont nous avions besoin mais ça me pose un problème : on doit garder ce niveau ! C’est génial de gagner des rallyes de nouveau et nous sommes déterminés à rester à ce niveau en 2018".

"Nos trois pilotes ont signé des scratch, Elfyn a signé un bon résultat aussi. La Fiesta est une très bonne base. Séb a déjà un rallye à son compte et il peut maintenant commencer à comprendre la voiture. Il nous donnera un retour précieux et nous donnera une autre vision, puisque Ott et Elfyn sont dans la voiture depuis le début. Les ingénieurs vont être occupés".

Wilson avoue, comme Tänak, avoir eu très peur ce matin en voyant que la Fiesta de son pilote était récalcitrante. Une journée compliquée pour une équipe qui partait avec le doublé en main.

"Nous avions ce résultat de rêve face à nous, quand j’ai vu le premier intermédiaire je me suis dit ’Mon dieu !’. Nous avons ensuite eu le message au sujet de son problème, nous avons eu énormément de pression car nous ne savions pas si Sébastien pouvait avoir le même problème jusqu’à ce qu’on l’analyse. La vitesse à laquelle Ott roulait en fin de dernière spéciale était incroyable, regardez son dernier virage, il n’a pas spécialement fait attention à la voiture !"


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Hyundai entre déception et encouragements
Info suivante : Un podium inattendu pour le retour de Toyota en WRC !
WRC
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Allemagne (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Allemagne (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Finlande (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Finlande (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Pologne
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Italie Sardaigne (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Italie Sardaigne (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye du Portugal (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye du Portugal (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Argentine
F1

WRC
Les Industries Technologiques - L’avenir, on y travaille (vidéo sponsorisée)
Vidéo : Retour sur les 10 ans du rallye du Mexique
Vidéo : Villeneuve arrive en mondial de Rallycross
Vidéo : Retour sur le rallye de Suède de Kubica
Vidéo - Suède : Michelin présente ses images du rallye
Vidéo - Suède : L’expérience de Hyundai en Suède
Vidéo - Suède : Le podium d’Ostberg de l’intérieur
Vidéo - Suède : VW revient sur la victoire de Latvala
Vidéo - Suède : Film de la fin du rallye (ES22 à ES24)
Vidéo - Suède : ES16 à ES20 dans les forêts suédoise
F1

F1


Miniboutik





WRC
WRC