Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Newsletter Newsletter | Contact  

Info ERC

ERC - Tour de Corse : la matinée de la troisième étape

Deux spéciales importantes, puisqu’elles se courront encore deux fois


12 mai 2012 - 13h40, par Matthias Vauthier 

Dans la première spéciale du jour, l’ES9 Macinaggio - Centuri 1 longue de 15.56 kilomètres, Jan Kopecky a réduit son retard sur le leader, Dani Sordo, en s’adjugeant le temps scratch. Sordo, qui évolue au volant d’une MINI John Cooper Works S2000, a réalisé le troisième temps de l’ES 9. Il a expliqué que "Kopecký est toujours en train de pousser. Mais nous avons une grosse spéciale qui nous attend. On verra, mais on doit continuer de se donner à fond."

Kopecký et sa Skoda Fabia S2000 ont pris un peu d’air sur Pierre Campana avec ce scratch. Le pilote corse est repoussé à 11 secondes. "J’ai essayé de pousser sur cette spéciale, parce que la prochaine sera très délicate à négocier," a déclaré Kopecký au point stop.

Campana, reste sur quant à lui accroché au podium. Il prend, dans cette optique, quelques secondes à son compatriote Bryan Bouffier, même s’il s’est plaint d’une voiture qui bougeait beaucoup à l’arrière. Après la première spéciale du jour, les deux Peugeot 207 S2000 sont séparées de 16.6 secondes.

Andreas Mikkelsen essaye de remonter au classement, après ses désillusions de la veille. Mais avec plus de 3 minutes de retard sur Bouffier, il ne devrait pas faire mieux que cinquième comme rang final, sauf incident devant lui.

En coupe production, la Subaru Impreza de Jarkko Nikara a été victime d’un problème de boîte de vitesses, et le pilote finlandais a indiqué qu’il ne pourrait peut-être pas aller plus loin. Il chute à la quatrième place et laisse sa place sur le podium provisoire à François Delecour, sur Renault Mégane RS.

Le Français, également engagé dans la coupe deux roues motrices à laquelle sa voiture répond, reste à distance du leader, Petru Antone Boschetti et sa Renault Clio R3.

Comme l’expliquait Sordo, une longue spéciale, l’ES10, attendait ensuite les équipages. 28.96 kilomètres séparent Marinca à Cagno. Pierre Campana qui malgré tout estime ne "pas avoir pris beaucoup de risques", en a profité pour se placer idéalement deuxième, après avoir repris 17 secondes à Jan Kopecký. Il s’adjuge par la même le temps scratch devant le leader, Dani Sordi.

Le pilote espagnol de la MINI possède maintenant une avance de 31.2 secondes sur son dauphin, qui était également son coéquipier lors du rallye WRC du Monte-Carlo en début de saison du championnat du monde. "C’était bien, je poussais vraiment fort dans la spéciale, et je suis heureux. Je n’avais pas pris beaucoup de risque lors de la première spéciale, mais sur celle-ci j’ai pris un peu plus poussé, sans non plus trop en faire."

Les voitures se sont ensuite dirigées, par liaison, dans la ville portuaire de Macinaggio pour y effectuer un service de 33 minutes. La spéciale 11, un deuxième passage dans Macinaggio - Centuri, se déroule depuis 13h12.



Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
IRC
Photos - ERC 2013 - Rallye Liepāja-Ventspils
Photos - ERC 2013 - Rallye Janner
Photos - IRC 2012 - Rallye de Chypre
Photos - IRC 2012 - Rallye Sanremo
Photos - IRC 2012 - Rallye Sliven
Photos - IRC 2012 - Rallye de Yalta
Photos - IRC 2012 - Rallye Barum Zlin
Photos - IRC 2012 - Rallye de Roumanie - Sibiu
Photos - IRC 2012 - Rallye de Saint Marin
Photos - IRC 2012 - Rallye d’Ypres
IRC

IRC
IRC

F1


Miniboutik





IRC
ERC