Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info F1

F1 - Tatiana Calderon veut se faire une place en Formule 1

Elle y a déjà un pied

18 mars 2017 - 14h38, par Emmanuel Touzot 

Sauber a recruté Tatiana Calderon, jeune Colombienne, en tant que pilote de développement. Faisant ses premiers pas dans une équipe de Formule 1, elle explique ce que sera son rôle auprès de Sauber.

"En tant que pilote de développement, je participerais à certains week-ends avec l’équipe afin d’apprendre leur méthode de travail, l’aspect technique, et progresser. Je veux les remercier pour cette chance, remercier Monisha Kaltenborn et Telmex également, et j’espère faire du mieux possible" reconnaît la Colombienne, qui disputera également le championnat de GP3 chez Dams.

Elle revient sur son parcours en sport auto, entre premières galères et arrivée tardive en Europe, après avoir fait ses classes sur le continent américain. Une époque durant laquelle son idole était bien connue du paddock.

"J’ai commencé à piloter à l’âge de neuf ans, j’ai toujours aimé notre sport mais j’ai d’abord commencé avec un GoKart, j’aime la vitesse et l’adrénaline. J’ai d’abord couru tous les ans en Colombie et aux Etats-Unis puis il y a cinq ans, j’ai déménagé en Europe pour y disputer le championnat européen de Formule 3 avec beaucoup de pilotes qui sont depuis arrivés en F1".

"J’ai grandi en regardant Juan Pablo Montoya courir, je suis un grand fan et je suis sa carrière, il a gagné plusieurs courses en F1 et il m’inspire énormément, d’autant que j’ai eu l’occasion de partager de l’expérience avec lui, j’ai beaucoup appris à ses côtés".

En tant que femme pilote, Calderon prend le relais de Susie Wolff, Simona de Silverstro, ou encore de la regrettée Maria de Villota. Bien que les femmes ne soient pas encore en F1, elles sont bien plus nombreuses à graviter autour.

"Les temps changent, doucement mais sûrement" poursuit-elle. "Malheureusement, il y avait peu de femmes pilotes quand j’ai commencé, mais je respecte et j’admire ce que Susie Wolff ou Danica Patrick ont accompli".

"Susie a crée Dare 2 Be Different afin d’inspirer et de soutenir la nouvelle génération de femmes pilotes. Sauber est également un exemple parfait de la réussite des femmes en sport auto, grâce à Monisha Kaltenborn, mais aussi d’autres avec qui je travaillerai cette année".

Cette hyperactive explique aussi que, lorsqu’elle ne court pas, elle se dépense quand même : "J’ai toujours aimé le sport, donc quand je ne suis pas au volant je me dépense, j’aime le tennis, j’aime également le foot et je suis une supportrice du Real Madrid. J’aime également d’autres sports mécaniques et surtout, je n’aime pas m’ennuyer !"


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Pourquoi Ricciardo est devenu pilote
Info suivante : Verstappen : Je ne changerai pour personne
F1
Photos - Essais F1 au Hungaroring - 01-02/08 (640 photos)
Photos - GP de Hongrie 2017 - Course (634 photos)
Photos - GP de Hongrie 2017 - Avant-course (206 photos)
Photos - GP de Hongrie 2017 - Samedi (614 photos)
Photos - GP de Hongrie 2017 - Vendredi (850 photos)
Photos - GP de Hongrie 2017 - Jeudi (383 photos)
Photos - GP de Grande-Bretagne 2017 - Course (517 photos)
Photos - GP de Grande-Bretagne 2017 - Avant-course (223 photos)
Photos - GP de Grande-Bretagne 2017 - Samedi (569 photos)
Photos - GP de Grande-Bretagne 2017 - Vendredi (753 photos)
F1

F1
Vidéo - Jeu F1 2017 : Le dernier trailer avant la sortie
Vidéo - Jeu F1 2017 : Embarquez pour 22 tours sous la pluie à Spa
Vidéo - La démonstration F1 Live à Londres en direct
Vidéo - Le Grand Prix de Bakou, entre traditions et modernité
Vidéo - Fun : quand Ricciardo et Verstappen partent faire du camping !
Vidéo - Construction et transport du Red Bull Energy station version Monaco
Vidéo - Retour sur Barcelone avec Verstappen, Alonso & Brawn
Vidéo - Verstappen bat le record de Zandvoort avec la RB8
Vidéo - Interview du petit fan qui pleurait et qui a pu rencontrer Kimi !
Vidéo - Le RDV du petit-déj’ : le V12 Ferrari de la 412 T2 de 1995
F1

F1


Miniboutik







F1
F1

F1
F1

WRC
WRC