Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info F1

F1 - Retour sur la saison 2008 : Silverstone

Hamilton gagne un Grand Prix fou à domicile

9 février 2018 - 13h46, par Emmanuel Touzot 

Le Grand Prix de Grande-Bretagne marque la fin de la première moitié de saison 2008. McLaren se doit de corriger le tir, notamment au championnat constructeurs où elle n’est pas aidée par les performances quelque peu faiblardes de Heikki Kovalainen.

Felipe Massa est le premier à dégainer et signe le meilleur temps dans la première séance d’essais libres. Les deux McLaren suivent dans le même dixième mais surtout, le Brésilien envoie sa Ferrari dans les rails de Silverstone après avoir roulé dans l’huile laissée par la casse du moteur de Fernando Alonso, manquant le dernier tiers de la séance.

McLaren prend la main lors de la deuxième séance et Kovalainen devance d’une demi-seconde son équipier qui est troisième, entouré par les deux Red Bull ! Les Ferrari commencent à sombrer dans la hiérarchie et ne semblent pas en mesure d’appréhender correctement le circuit britannique.

La séance du samedi matin commence avec une piste détrempée pour se terminer sur une piste presque sèche. C’est Fernando Alonso qui signe le meilleur temps devant Mark Webber, très en verve, et Heikki Kovalainen.

Lors de la Q1, c’est Heikki Kovalainen qui signe le meilleur temps. Le Finlandais se place en favori après des essais libres réussis et devance son équipier. Derrière, les deux Honda et les deux Force India sont éliminées, tout comme Nico Rosberg qui rencontre des problèmes de suspension.

Lewis Hamilton se montre plus rapide que son équipier pour la première fois du week-end en Q2 et signe le meilleur temps pour six centièmes de seconde. Nakajima et les deux Toyota sont éliminés, ainsi que Sébastien Bourdais et David Coulthard, empêtré dans des problèmes.

La Q3 se dispute à neuf pilotes seulement puisque Robert Kubica est victime de problèmes mécaniques qui le contraignent à ne pas rouler. Heikki Kovalainen signe le meilleur temps et sa première pole position en carrière, qui sera la seule. Mark Webber se qualifie en première ligne à ses côtés devant Räikkönen et Hamilton, qui a été prudent lors de sa deuxième tentative après être sorti de piste dans la première. Massa, qui n’a pas pu faire de deuxième tentative à cause d’un changement de pneus trop long, part neuvième.

Le départ de la course se fait sur piste mouillée après de grosses averses matinales. Le départ est donné et Heikki Kovalainen conserve de justesse sa première place face à... Lewis Hamilton ! Le Britannique s’élance très bien et déborde Räikkönen et Webber.

(Suite de l’article après la photo)

Hamilton prend le meilleur envol et menace Kovalainen

A cause de l’eau en piste, le premier tour est très animé. Mark Webber fait un tête à queue et perd tout le bénéfice de sa bonne qualification. Il est imité peu après par Felipe Massa qui repart avant-dernier devant l’Australien, tandis que Coulthard et Vettel se touchent et abandonnent tous deux dans les graviers.

Alonso se montre le plus rapide lors des premiers tours et gagne deux places. Au cinquième tour, Lewis Hamilton prend la tête de la course après une attaque décisive sur son équipier. Peu avant, Felipe Massa avait déjà fait un deuxième tête à queue au troisième tour, le laissant bon dernier du classement.

(Suite de l’article après la photo)

Massa peine à garder sa Ferrari en piste

Au dixième tour, Kovalainen est à son tour victime d’une petite sortie et se fait passer par Räikkönen. Lors des dix tours suivants, le Finlandais se rapproche de Hamilton et l’écart n’est plus que d’une seconde quand les deux hommes s’arrêtent.

McLaren opte pour un choix conservateur et garde les pneus intermédiaires tandis que Räikkönen passe les pneus pour piste sèche. Une décision sanctionnée presque immédiatement par le retour de la pluie !

Le Finlandais restera en piste neuf tours, concédant jusqu’à huit secondes par tour à ses rivaux, pour finalement repasser par les stands au 30e tour, non sans avoir laissé passer Kovalainen, Kubica et Piquet.

La pluie redouble de violence et les deux pilotes Honda décident de passer aux pneus extrêmes pour la pluie en s’arrêtant en même temps. Hamilton se fait une frayeur et sort de la piste, tout comme Kubica et Massa, qui peine décidément à piloter proprement sous la pluie.

Räikkönen effectue un tête à queue tandis que Hamilton s’arrête et repart largement en tête. Le pilote Ferrari sort une nouvelle fois de la piste quelques tours plus tard mais parvient de nouveau à éviter les barrières.

Hamilton et Heidfeld, en tête et séparés par une trentaine de secondes, restent en intermédiaire alors qu’à 20 tours de l’arrivée, la pluie s’intensifie. Rubens Barrichello et sa Honda sont les plus rapides en piste, avec un rythme meilleur de neuf secondes au tour que les leaders.

Le Brésilien dépasse Alonso puis Kovalainen pour se porter au 4e rang au moment où Nico Rosberg et Timo Glock s’accrochent. Les deux hommes repartent mais perdent beaucoup de temps dans la manœuvre. Robert Kubica sort à haute vitesse et abandonne, coincé dans un bac à graviers.

(Suite de l’article après la photo)

Kubica sort de la piste à haute vitesse et abandonne

Barrichello continue de survoler les débats et dépasse Trulli puis Heidfeld. Son ravitaillement en essence n’ayant pas marché, le Brésilien attaque fort pour distancer son rival. Il y parvient grâce à un relais très rapide et ressort au 3e rang.

Massa effectue un tête à queue et repart immédiatement. Les conditions changeantes vont encore piéger d’autres pilotes puisque Kovalainen et Webber commettent de nouveau une erreur, tout comme... Massa, qui fait son cinquième tête à queue de la journée.

Lewis Hamilton remporte finalement la course, maîtrisée de bout en bout, avec plus d’une minute d’avance sur Nick Heidfeld ! Le pilote BMW devance Rubens Barrichello qui signe le premier podium pour Honda depuis deux saisons. Räikkönen et Kovalainen suivent devant Alonso, Trulli et Nakajima.

Au championnat, cette course relance totalement les débats puisque Lewis Hamilton, Kimi Räikkönen et Felipe Massa se retrouvent à égalité à la mi-saison. Au classement constructeurs, Ferrari domine toujours les débats avec 14 points d’avance sur BMW et 24 sur McLaren.


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Hulkenberg critique le retrait des grid girls et le halo
Info suivante : McLaren veut aider au développement du moteur Renault
F1
Photos - GP de Monaco 2018 - Mercredi (280 photos)
Photos - GP d’Espagne 2018 - Course (528 photos)
Photos - GP d’Espagne 2018 - Avant-course (189 photos)
Photos - GP d’Espagne 2018 - Samedi (502 photos)
Photos - GP d’Espagne 2018 - Vendredi (650 photos)
Photos - GP d’Espagne 2018 - Jeudi (402 photos)
Photos - Le week-end et la victoire d’Alonso aux 6h de Spa 2018 (212 photos)
Photos - GP d’Azerbaïdjan 2018 - Course (516 photos)
Photos - GP d’Azerbaïdjan 2018 - Avant-course (187 photos)
Photos - GP d’Azerbaïdjan 2018 - Samedi (734 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
Vidéo - Hamilton : Mercedes doit gagner ce weekend
Vidéo - The circuit / Episode 1 - 2018
Vidéo - La Renault RS18 en piste à Barcelone
Vidéo - La Toro Rosso STR13 en piste à Misano
Vidéo - La Williams FW41 entre en piste avec Kubica à Aragon
Vidéo - La McLaren Renault MCL33 en piste à Navarra
Vidéo - Alonso entre en piste avec la McLaren Renault MCL33
Vidéo - Présentation de la McLaren MCL33
Vidéo - Un tour avec Bottas et le Halo dans la Mercedes W09
F1

F1


Miniboutik










F1
F1

F1
F1

WRC
WRC