Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info F1

F1 - Retour sur la saison 2008 : Hockenheim

Hamilton remonte et bat l’étonnant Piquet

10 février 2018 - 14h05, par Emmanuel Touzot 

Après le Grand Prix incroyable disputé à Silverstone, la Formule 1 se rend sur le circuit de Hockenheim et ce sont trois pilotes qui arrivent à égalité en Allemagne : Lewis Hamilton, Kimi Räikkönen et Felipe Massa.

La première séance d’essais est disputée sur une piste humide suite à des averses matinales, et perturbée par un retour de la pluie. Néanmoins, elle se termine sur le sec et les deux McLaren prennent l’avantage, devant Massa, Fernando Alonso et Räikkönen.

Lors de la deuxième séance, Hamilton écrase la concurrence et relègue les Ferrari à sept dixièmes. Il renvoie son équipier à une seconde tandis que celui-ci devance de très peu la Red Bull de Mark Webber.

Pour brouiller les pistes avant les qualifications, c’est Heikki Kovalainen qui signe le meilleur temps le samedi matin, devant Massa et Hamilton. Après un vendredi perturbé par une sortie de piste, Robert Kubica subit cette fois un problème de transmission qui compromet totalement sa préparation.

En Q1, Felipe Massa signe le meilleur temps devant Lewis Hamilton et la pole semble partie pour se disputer entre les deux hommes. A l’autre bout du classement, Nakajima, Piquet, Barrichello et les Force India de Sutil et Fisichella sont éliminés.

Hamilton reprend la main en Q2 et devance de très peu Massa et Kovalainen. Les pilotes qui jouent à domicile paient le prix de cette partie de séance puisque trois locaux de l’étape sont éliminés, à savoir Glock, Heidfeld et Rosberg. Button et Bourdais sont les deux autres victimes de cette Q2.

En Q3, Hamilton se montre intraitable et signe sa neuvième pole position en carrière pour deux dixièmes devant Masa, et une demi-seconde devant Kovalainen. Trulli est un beau 4e devant Alonso et Räikkönen. Kubica, Webber, Vettel et Coulthard complètent le top 10.

Au départ, les trois premiers gardent leur position tandis que Kubica passe Räikkönen directement, puis Alonso et Trulli à l’épingle, après que les deux hommes ont manqué de s’accrocher. Malheureusement pour Kubica, il perdra cet avantage en tirant tout droit à l’épingle au 4e tour.

Hamilton s’envole tout de suite et pendant le premier relais, qui se passe sans aucune perturbation, repousse Massa à près de 20 secondes. Le Britannique s’arrête au 18e tour et remet plus de carburant que ses rivaux directs. Il commet une petite erreur avec ses pneus froids et se fait dépasser par Jarno Trulli pour quelques centaines de mètres puisque l’Italien s’arrête aux stands.

Une fois les arrêts des leaders effectués, Hamilton possède 11 secondes d’avance sur Massa lorsque la mi-course arrive, tandis que Kovalainen est en train d’être rattrapé par Kubica pour le gain de la dernière place sur le podium.

Au 36e tour, Timo Glock percute violemment le mur après une rupture de suspension et un tête à queue. L’Allemand est extrait de sa monoplace quelque peu sonné et la voiture de sécurité entre en piste. Tous les pilotes du haut de classement, à l’exception de Hamilton, rentrent alors aux stands.

(Suite de l’article après la photo)

Glock a tapé très fort et retrouve difficilement ses esprits

Le plan du Britannique est de creuser un gros écart quand la course sera relancée mais Felipe Massa, qui s’est préparé pour la totalité de la fin de course, ressort quatrième. La partie, s’annonce difficile pour Hamilton.

Le grand gagnant de cette opération n’est autre que Nelson Piquet Jr, qui s’est arrêté juste avant l’interruption de la course, et qui est alors troisième sans avoir d’autre arrêt à effectuer tandis que Hamilton et Heidfeld, qui le devancent, doivent encore passer aux stands.

La course est relancée au 42e tour et Webber abandonne après qu’un débris a endommagé sa voiture et provoqué une fuite d’huile. Alors que plusieurs pilotes profitent des stratégies différentes pour tenter des dépassements, Coulthard et Barrichello s’accrochent, ce qui provoquera l’abandon du Brésilien peu après.

Avec huit tours de carburant restants au moment du drapeau vert, Lewis Hamilton ne parvient pas à creuser un écart suffisant en tête et lorsqu’il s’arrête au 50e tour, il ressort 5e. Il passe bientôt 4e grâce à la bonne volonté de Heikki Kovalainen qui n’oppose aucune résistance.

C’est alors une charge incroyable que va mener Lewis Hamilton durant la quinzaine de tours avant le drapeau à damiers. Grâce à des temps au tour rapides, il empêche Heidfeld de ressortir devant lui lorsque ce dernier s’arrête et se retrouve troisième, derrière Massa et Piquet, incroyable leader. A dix tours de l’arrivée, Hamilton attaque Massa à l’épingle et prend la deuxième place, environ deux secondes derrière Piquet.

(Suite de l’article après la photo)

Hamilton, intraitable, dépasse Massa avant de s’attaquer à Piquet

Trois tours plus tard, le Britannique est revenu dans les échappements de la Renault et dépasse Piquet après une attaque à l’épingle. Hamilton s’envole et va remporter la course après une stratégie particulièrement risquée qui a finalement payé.

Il devance l’incroyable Nelson Piquet, opportuniste qui aura toutefois réussi à hausser le niveau en fin de course devant Felipe Massa, qui termine troisième. C’est la première fois en 17 ans que deux Brésiliens terminent ensemble sur le podium, la fois précédente remontant au Grand Prix de Belgique 1991 ! Heidfeld manque d’une demi-seconde le podium et devance Kovalainen, laminé par Hamilton, ainsi que Räikkönen, Kubica et Vettel qui concluent le top 8.

Au championnat, Hamilton prend la main pour quatre points devant Massa et sept devant Räikkönen. Kubica, qui a terminé septième, pointe à 10 points. Au classement constructeurs, Ferrari se détache avec 105 points devant BMW avec 89 unités, qui voit McLaren se rapprocher à trois points seulement.


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Piquet Jr voit Alonso remporter les 24 heures du Mans
Info suivante : L’organigramme de Sauber travaille en toute transparence
F1
Photos - GP d’Espagne 2018 - Course (528 photos)
Photos - GP d’Espagne 2018 - Avant-course (189 photos)
Photos - GP d’Espagne 2018 - Samedi (502 photos)
Photos - GP d’Espagne 2018 - Vendredi (650 photos)
Photos - GP d’Espagne 2018 - Jeudi (402 photos)
Photos - Le week-end et la victoire d’Alonso aux 6h de Spa 2018 (212 photos)
Photos - GP d’Azerbaïdjan 2018 - Course (516 photos)
Photos - GP d’Azerbaïdjan 2018 - Avant-course (187 photos)
Photos - GP d’Azerbaïdjan 2018 - Samedi (734 photos)
Photos - GP d’Azerbaïdjan 2018 - Vendredi (712 photos)
F1

F1
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
Vidéo - Hamilton : Mercedes doit gagner ce weekend
Vidéo - The circuit / Episode 1 - 2018
Vidéo - La Renault RS18 en piste à Barcelone
Vidéo - La Toro Rosso STR13 en piste à Misano
Vidéo - La Williams FW41 entre en piste avec Kubica à Aragon
Vidéo - La McLaren Renault MCL33 en piste à Navarra
Vidéo - Alonso entre en piste avec la McLaren Renault MCL33
Vidéo - Présentation de la McLaren MCL33
Vidéo - Un tour avec Bottas et le Halo dans la Mercedes W09
F1

F1


Miniboutik










F1
F1

F1
F1

WRC
WRC