Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info F1

F1 - Peter Sauber n’attend pas de miracle pour 2017

Le fond de grille attend Sauber

20 mars 2017 - 10h01, par Elisabeth Nay 

Sauber a vécu des années difficiles au niveau financier, pour être finalement sauvée l´an dernier par le groupe d´investisseurs Longbow.

Dans cette logique, tout devrait aller beaucoup mieux pour la structure basée à Hinwil en Suisse. Mais Peter Sauber lui-même ne se fait guère d´illusion, malgré son envie de voir l´équipe qu´il a fondée être performante.

« En Formule 1, il n´y a pas de miracle » affirme Peter Sauber.

« 2012 a été la dernière vraie bonne saison, après la période passée avec BMW. Ensuite ça a été difficile avec un manque de moyens évident. Concernant le développement des nouvelles voitures pour la saison 2017, la période entre mai et septembre 2016 était très importante. Et à l´époque, les moyens manquaient. »

L´homme de 73 ans souhaite que l´arrivée des nouveaux investisseurs aide l´écurie à se sortir du cercle vicieux que les problèmes financiers ont provoqués. Mais il reste en même temps réaliste.

« J´espère que l´on pourra compenser ce retard le plus vite possible, et que l´équipe s´améliorera au cours de la saison. Il y a encore 10 écuries en lice. Sauber est numéro 10 et se trouve tout au fond sur la voie des stands. C´est la situation initiale. J´espère que l´on réussira à dépasser au moins une équipe au classement. »

Le Suisse déserte le paddock depuis plusieurs années et ne compte pas revenir pour le moment.

« Je ne me suis pas rendu sur les circuits ces dernières saisons, parce que ces dernières années la situation était tellement tendue. C´était mieux de rester à la maison. J´avais aussi besoin de temps pour couper le cordon avec l´équipe que j´ai fondée. Ce n´est pas facile et j´ai passé quelques nuits blanches lorsque j´ai su que l´avenir de Sauber était en danger. »

Peter Sauber admet qu´il a maintenant rarement Monisha Kaltenborn, la directrice, au téléphone.

« Nous avons très peu de contacts. Je garde le contact avec quelques employés mais je ne vais pas dans les bureaux. Jamais. Ils me disent que je suis le fondateur, que l´équipe continue à utiliser mon nom. Mais j´ai fait un vrai break. C´est mieux comme ça. Je n´ai plus rien à voir avec l´équipe maintenant. »


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Horner : Liberty Media n’accepterait pas une nouvelle domination totale de Mercedes
Info suivante : Pirelli : les nouvelles F1 sont des avions de chasse
F1
Photos - GP du Brésil 2017 - Course (566 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Avant-course (302 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Samedi (679 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Vendredi (753 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Jeudi (364 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Course (582 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Avant-course (238 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Samedi (649 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Vendredi (820 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Jeudi (458 photos)
F1

F1
Vidéos - Buemi pilote une F1 jusqu’au Saint Gotthard
Vidéo - Grosjean : ’Super Performer’ de la Formule 1
Vidéo - Hamilton au volant de la nouvelle Mercedes AMG, la Project One
Vidéo - Entretien avec Sebastian Vettel à Monza
Vidéo - Séquence ’émotion’ entre Rubens Barrichello et son fils, au volant
Vidéo - Retour sur le GP de Hongrie, entretien avec Fernando Alonso
Vidéo - Williams compile 40 années de sons de Formule 1
Vidéo - Jeu F1 2017 : Le dernier trailer avant la sortie
Vidéo - Jeu F1 2017 : Embarquez pour 22 tours sous la pluie à Spa
Vidéo - La démonstration F1 Live à Londres en direct
F1

F1


Miniboutik







F1
F1

F1
F1

WRC
WRC