Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info WTCC

WTCC - Ningbo : Les Argentins brillent sous la pluie en Chine

Guerrieri et Girolami vainqueurs


15 octobre 2017 - 19h20, par Olivier Ferret 

Esteban Guerrieri était l’homme en vue de la FIA WTCC Race of China avec une performance de virtuose lors de la Course d’Ouverture, avant qu’une pluie intense ne force l’arrêt de la Course Principale après deux tours.

Néstor Girolami occupait la première place au moment de l’arrêt de la course, et a remporté son premier succès en WTCC, alors que son équipier du Polestar Cyan Racing Thed Björk se hissait en tête du classement pour un demi-point à l’issue de la première visite du WTCC sur le Ningbo International Speedpark.

Yann Ehrlacher et Nicky Catsburg ont complété le podium de la Course d’Ouverture alors que Norbert Michelisz, du Castrol Honda World Touring Car Team et Björk faisaient la même chose lors de la deuxième manche, très écourtée, qui ne ramenait que la moitié des points.

Guerrieri et Tom Chilton étaient les vainqueurs en WTCC Trophy, Guerrieri recevant le TAG Heuer Best Lap Trophy lors de la Course d’Ouverture. Le Polestar Cyan Racing mène au classement constructeurs du WTCC, alors que Tom Chilton se hisse à la première place du WTCC Trophy alors qu’il était à égalité de points avec Mehdi Bennani et Rob Huff avant le week-end.

Les voitures en lice portaient des stickers #GoTiago18 en soutien de Tiago Monteiro, initialement leader du championnat, mais qui a été contraint de déclarer forfait pour raisons médicales après un accident en test à Barcelone le mois dernier.

Guerrieri brille pour son second succès en WTCC

Esteban Guerrieri s’est élancé de la quatrième place de la grille de la Course d’Ouverture, mais après que les conditions dantesques ont contraint les organisateurs à donner le départ derrière la voiture de sécurité, il est rapidement remonté dès que la meute était lâchée. L’Argentin dépassait le pilote du Polestar Cyan Racing Nicky Catsburg pour la troisième position, John Filippi du Sébastien Loeb Racing pour la deuxième place, puis dépassait le leader Yann Ehrlacher sur sa Lada du RC Motorsport au dixième tour, juste après le restart suivant une seconde période derrière la voiture de sécurité en raison d’un accrochage entre les Citroën des Britanniques Rob Huff et Tom Chilton. A partir de là, Guerrieri, qui court sous les couleurs du Campos Racing, pouvait creuser un écart pour remporter la manche de 15 tours avec 2,8 secondes d’avance. Gabriele Tarquini marquait son retour aux affaires avec une cinquième place derrière le candidat au titre, son équipier chez Honda, Norbert Michelisz.

Des meilleures performances et des abandons en Chine

Plusieurs pilotes ont décroché leur meilleur résultat en Chine. John Filippi a signé son meilleur résultat, une sixième place, lors de la Course d’Ouverture. Kevin Gleason a lui aussi enregistré son meilleur résultat en WTCC avec une septième place, tout comme Daniel Nagy avec sa huitième position, sans oublier la neuvième place de Ryo Michigami et la dixième place pour Filipe de Souza, le pilote de Macao marquant son premier point en WTCC pour son retour dans la discipline. Zsolt David Szabo a raté les essais libres et les qualifications en raison de problèmes techniques mais a fini les deux courses. Mais il y eut aussi des frustrations pour bon nombre de grands noms du WTCC. Mehdi Bennani a abandonné lors de la Course d’Ouverture avec une suspension arrière droite cassée après un contact avec Thed Björk, lequel se plaignait d’un manque de visibilité. Néstor Girolami a lui aussi abandonné lors de la Course d’Ouverture en raison de problèmes électriques, alors que Rob Huff se retirait prématurément lors de la Course Principale suite aux dégâts infligés lors de la Course d’Ouverture par son accrochage avec Tom Chilton, et qui ne pouvaient être réparés. Des problèmes techniques affectaient également Tom Coronel lors de la première manche.

COMMENTAIRES DES VAINQUEURS

Esteban Guerrieri (Vainqueur de la Course d’Ouverture) : « C’était très difficile mais d’abord, je veux féliciter Nicky et Yann pour leur podium. Après une course aussi difficile, les conditions étaient extrêmes, il pleuvait beaucoup tout le temps. Il y avait de l’aquaplaning dans la ligne droite. Vous ne saviez jamais où freiner, où c’était sûr et quelle était la bonne trajectoire. J’ai essayé de prendre mes marques pour voir quels étaient les plus gros problèmes pour les voitures sur la piste. Ensuite, j’ai tiré profit d’une erreur de Nicky dans le premier virage, sa voiture était assez lente dans le premier secteur et j’ai pu le dépasser et dans la foulée dépasser John [Filippi]. Yann était un peu loin, mais j’ai eu de la chance avec la voiture de sécurité. Ma voiture se comportait plutôt pas mal en général dans des conditions d’adhérence difficiles, c’était compliqué mais cela allait pour piloter. Puis j’ai vu que Yann allait moins vite dans la ligne droite et je l’ai repris, et j’avais deux choix : lever le pied dans la ligne droite car on pouvait partir en aquaplaning partout, ou rester à fond et continuer à le rattraper pour tenter une manœuvre dans le premier virage. J’ai choisi la deuxième et cela a payé car j’ai pu le dépasser, puis j’ai eu une route dégagée devant moi. Je pouvais suivre mon rythme et cela se passait bien. Je suis très heureux et fier de mon équipe car ils m’ont donné une super voiture. C’était parfait, je suis tellement heureux. David, qui est l’un des gars de l’équipe, c’est son anniversaire alors spécialement pour lui et ma maman [Ester] car en Argentine c’est aujourd’hui la fête des mères, et elle est là-bas en Argentine. Elle me manque beaucoup et je lui manque aussi, alors celle-ci est pour elle. Je suis très heureux, cela vient à un bon moment. »

Néstor Girolami (vainqueur de la Course Principale) : « C’était difficile. Quand vous êtes en tête, vous voulez courir. Nous avons fait un super boulot hier, qui nous donnait la chance de nous battre pour la victoire aujourd’hui. Mais le temps, vous ne pouvez pas le contrôler, c’est impossible. Cela allait de pire en pire, et c’était de plus en plus sombre. Même si je n’aime pas cette décision, je dois accepter cette décision car les conditions étaient vraiment mauvaises et je dois dire aussi que nous devons faire confiance aux officiels car ils prennent soin de nous. De la première place, j’aurais pu repartir mais je suis sûr que de la 15e place c’était très difficile car vous ne pouviez rien voir dans le fond. La première course était compliquée pour moi encore une fois avec des problèmes électriques en raison des conditions humides. Mais un travail fantastique des mécaniciens m’a permis de disputer la Course Principale. Ils ont remplacé certaines parties, quelques éléments électroniques et nous avions à nouveau la vitesse pour prendre le départ de la Course Principale et de faire du bon boulot, il n’y a donc rien à dire. J’ai la moitié des points, et c’est bon pour Thed au championnat. Nous allons continuer à nous battre au Japon car la chose importante pour moi est que nous soyons revenus au meilleur niveau possible. Je me réjouis de disputer les prochaines courses. Pour l’histoire, cela peut être bien de gagner en WTCC mais je veux gagner une course normale. Bien sûr je sais que j’aurai l’opportunité de gagner dans le futur une course normale car nous sommes de retour pour gagner des courses, nous avions le niveau hier. Si cela pouvait arriver au Japon ce serait bien pour être de retour dans le top 5″.


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Ningbo, Course 2 : Girolami déclaré vainqueur après 3 tours
Info suivante : Monteiro sera également forfait au Japon
WTCC
Photos - WTCC 2017 - Termas de Rio Hondo (Argentine)
Photos - WTCC 2017 - Vila Real (Portugal)
Photos - WTCC 2017 - Nordschleife (Allemagne)
Photos - WTCC 2017 - Hungaroring (Hongrie)
Photos - WTCC 2017 - Monza (Italie)
Photos - WTCC 2017 - Marrakech (Maroc)
Photos - Essais WTCC à Monza - 14-15/03
Photos - WTCC 2016 - Losail (Qatar)
Photos - WTCC 2016 - Shanghai (Chine)
Photos - WTCC 2016 - Motegi (Japon)
WTCC

WTCC
WTCC

F1


Miniboutik





WTCC
WTCC