Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info F1

F1 - Magnussen : Haas est de loin la plus petite équipe du plateau

Fausse modestie ?

20 mars 2017 - 13h54, par Alexandre Combralier 

Kevin Magnussen n’a beau avoir que 24 ans, il a déjà roulé pour trois écuries différentes, dont deux écuries prestigieuses, McLaren et Renault. Le Danois, désormais chez Haas Ferrari, est d’ailleurs le seul du plateau à avoir testé trois unités de puissance différentes.

La carrière de l’ancien champion de Formule Renaut 3.5. est cependant marquée du sceau de l’instabilité. Chez Renault, il n’a pas totalement convaincu en deuxième partie de saison en se laissant rattraper par Jolyon Palmer. Par la suite, l’écurie tricolore a critiqué son manque d’implication et de professionnalisme.

Mais Kevin Magunssen entend mettre ce passé à la porte. Pour le moment, il se dit absolument satisfait de ses premières semaines chez Haas.

« C’est vraiment une bonne expérience pour le moment. J’ai hâte qu’elle continue, de vraiment m’installer complètement et de faire l’expérience d’un week-end de course complet avec l’équipe. C’est vraiment un plaisir d’être ici. C’est de loin la plus petite équipe en F1, mais nous performons vraiment dans tous les domaines. Tout le monde chez Haas est extrêmement motivé, mais nous sommes dans une situation où nous avons des partenaires, comme Dallara (pour le châssis) et Ferrari (pour le moteur et certaines pièces) qui sont aussi très, très motivés. »

Kevin Magnussen est passé d’une écurie constructeur comme Renault à une écurie aux moyens plus limités… Et la différence est plus que palpable selon lui.

« La différence est claire chez Haas ! Dans cette équipe, puisqu’elle est beaucoup plus petite, vous ne mettez pas trop longtemps à vous mettre au travail et à connaître tout le monde. J’ai le sentiment de connaître déjà tous les noms de tout le monde. Je n’y suis jamais arrivé chez McLaren ou chez Renault, mais c’est vraiment davantage comme une famille ici parce que c’est beaucoup plus petit, et intense, intime d’une certaine façon. »

« En F1, même au sein d’une même équipe, il y a trop de concurrence entre les employés, les ingénieurs, les designers… Ils sont en compétition les uns contre les autres, ce qui ne crée pas une bonne ambiance. Chez Haas, on travaille ensemble et non pas l’un contre l’autre, on ne se bat pour avoir le travail de l’autre. Tout le monde se sent sous pression, mais on ne se sent pas menacé. »

Kevin Magnussen n’est décidément pas tendre avec ses anciennes écuries. Le Danois, après avoir critiqué l’ambiance régnant chez Renault, s’en prend désormais à son management jugé inefficient.

« Cela vous aide beaucoup de savoir qui aller voir en cas de problème. C’est très nouveau car cela ne fait pas longtemps que nous travaillons ensemble, mais quand il y aura un problème, vous savez que Gunther [Steiner, le directeur d’écurie] sera là, vous savez que le problème sera résolu. Je pense que ce sera plus facile de résoudre ces problèmes parce que nous avons une petite structure managériale et nous avons une seule vision, et non trois ou quatre différentes. Donc c’est sain. »

Le produit de cette petite structure ? La VF-17, que Magnussen a pu essayer en long, en large et en travers aux essais de Barcelone. Et là encore, ses impressions sont positives…

« Mon premier ressenti dans la voiture est très bon. Je pense que tout le monde est assez impressionné par ces voitures parce que le règlement a progressé et a rendu les voitures plus rapides, mais nous sommes heureux de nos progrès. Nous devons continuer pour progresser et améliorer la voiture, mais pour le moment, nous savons quelle direction nous voulons prendre et nous savons où nous pouvons progresser. C’est positif. Nous allons dans la bonne direction. »

« Si vous êtes un vrai fan de course automobile, vous aimerez ces voitures. C’est ce que les fans de course veulent : des voitures rapides, des performances impressionnantes et non pas un spectacle factice que vous pouvez montrer à la télévision – regardez Big Brother à la place (sic). Ce serait sympathique de faire quelque chose à propos des nez, mais les ailerons de requin ne me dérangent pas vraiment, je pense qu’ils ont l’air plutôt jolis. Du moment que c’est rapide ! »

Si ce nouveau règlement séduit visiblement Kevin Magnussen, il inquiète néanmoins bien des observateurs, qui pointent du doigt le danger d’avoir des courses ressemblant à des processions, puisqu’il sera vraisemblablement plus difficile de doubler cette saison…

« En termes de course, peut-être qu’il y aura moins de dépassements, mais je pense que la qualité de la compétition sera meilleure, puisque quand nous nous battrons, ce sera rude. S’agissant des dépassements, nous n’avons pas besoin de quantité, mais de qualité. Si vous avez une grosse opportunité de dépassement, si c’est trop facile, le peloton sera simplement dans cet ordre : Mercedes, Red Bull, Ferrari, bla bla bla… La qualification sera le résultat de la course. »

« Si vous avez des dépassements un peu plus difficiles, si vous avez une surprise durant la qualification ou durant le premier tour, alors ce gars aura quelque chose pour quoi se battre. Auparavant, si vous étiez dans une position très solide durant le premier tour, vous pouviez déjà l’oublier, puisque que pouviez être dépassé facilement, donc peut-être que ce facteur sera plus excitant cette année. »

L’an dernier, pour ses grands débuts en F1, Haas avait créé la sensation en décrochant une 6e puis une 5e place lors des deux premiers Grands Prix, grâce à Romain Grosjean. Kevin Magnussen pense-t-il pouvoir rééditer ce double exploit ?

« Comme je l’ai dit, Haas est de loin l’équipe la plus petite en F1, donc finir à toute position qui n’est pas la dernière, c’est déjà surperformer. C’est assez impressionnant pour eux d’avoir marqué presque 30 points [29] durant leur première année. Je pense que si nous pouvons améliorer ce score, alors ce sera très, très, très impressionnant. Je suis sûr que tout le monde dans l’équipe serait heureux simplement d’améliorer un tout petit peu ce total cette année. »


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Wolff : les écarts se sont réduits à l’avant
Info suivante : Sainz particulièrement heureux des éloges de Prost à son égard
F1
Photos - GP du Brésil 2017 - Course (566 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Avant-course (302 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Samedi (679 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Vendredi (753 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Jeudi (364 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Course (582 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Avant-course (238 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Samedi (649 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Vendredi (820 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Jeudi (458 photos)
F1

F1
Vidéos - Buemi pilote une F1 jusqu’au Saint Gotthard
Vidéo - Grosjean : ’Super Performer’ de la Formule 1
Vidéo - Hamilton au volant de la nouvelle Mercedes AMG, la Project One
Vidéo - Entretien avec Sebastian Vettel à Monza
Vidéo - Séquence ’émotion’ entre Rubens Barrichello et son fils, au volant
Vidéo - Retour sur le GP de Hongrie, entretien avec Fernando Alonso
Vidéo - Williams compile 40 années de sons de Formule 1
Vidéo - Jeu F1 2017 : Le dernier trailer avant la sortie
Vidéo - Jeu F1 2017 : Embarquez pour 22 tours sous la pluie à Spa
Vidéo - La démonstration F1 Live à Londres en direct
F1

F1


Miniboutik







F1
F1

F1
F1

WRC
WRC