Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info WRC

WRC - Les Citroën C3 WRC à l’assaut du Grand Prix de Finlande

Un rallye très rapide et exigeant


25 juillet 2017 - 09h27, par Olivier Ferret 

Au cœur de l’été, le WRC se poursuit sur les fameux jumps du Rallye de Finlande. Au pays des 1000 lacs, Citroën Total Abu Dhabi WRT engage trois C3 WRC pour les équipages Kris Meeke / Paul Nagle, Craig Breen / Scott Martin et Khalid Al Qassimi / Chris Patterson.

DU GRAND PRIX DE JYVÄSKYLÄ AU RALLY FINLAND

Créé en 1951, le ‘Grand Prix de Jyväskylä’ a vite pris le nom de ‘Rallye des 1000 Lacs’ pour acquérir son aura internationale. Au calendrier du Championnat du Monde depuis sa création en 1973, l’épreuve a été rendue célèbre par ses fameux jumps, qui procurent des images parmi les plus spectaculaires de la saison.

Le parcours du Rallye de Finlande emprunte des routes en terre habituellement utilisées par les habitants de la région de Jyväskylä. Sillonnant les forêts, leur profil large et rapide épouse le relief pour former des ondulations qui paraitraient douces au premier abord. Mais lorsque les World Rally Cars sont lancées à pleine vitesse, elles décollent sur plusieurs dizaines de mètres ! Présents par centaines de milliers, les spectateurs se régalent de ce spectacle fascinant.

Pour aller vite en Finlande, il faut donc savoir ‘lire’ ces jumps, pour estimer la longueur du saut, la position de l’atterrissage et la manière d’aborder la bosse suivante. Rien d’étonnant, dès lors, à ce que cette course soit longtemps restée l’apanage des Finlandais et des Suédois. Depuis Didier Auriol en 1992, seuls cinq autres pilotes non-nordiques se sont imposés à Jyväskylä : Sébastien Loeb, Carlos Sainz, Markko Martin, Sébastien Ogier et Kris Meeke.

Le parcours de l’édition 2017 sera relativement similaire à celui des années précédentes. Après une courte spéciale le jeudi soir, les concurrents affronteront un véritable marathon le vendredi, avec douze spéciales réparties en quinze heures ! Le samedi sera à peine moins dense, avec huit spéciales dont deux passages dans la toute nouvelle Pihlajakoski et la mythique Ouninpohja. La course s’achèvera par une étape dominicale aux allures de sprint, avec quatre courtes spéciales dont la Power Stage.

LES ENJEUX : S’IMMISCER DANS LE GROUPE DE TÊTE

Pour la neuvième des treize manches du Championnat du Monde, Citroën Total Abu Dhabi WRT engage trois voitures pour des équipages déjà présents en Finlande la saison passée. Évidemment, les regards seront d’abord tournés vers Kris Meeke et Paul Nagle, qui s’étaient imposés en 2016 à l’issue du rallye le plus rapide de l’histoire du WRC. Performant sur tous les terrains – avec une victoire au Mexique et des scratches sur la plupart des rallyes – l’équipage de la C3 WRC n°7 devra trouver l’équilibre entre performance et maîtrise pour s’immiscer dans le groupe de tête. Il s’agira de la dixième participation de Kris en Finlande, un des rallyes sur lesquels il compte le plus d’expérience.

Le Rallye de Finlande 2016 avait également été marquée par le premier podium mondial de Craig Breen et Scott Martin. Le pilote de la C3 WRC n°9 attend donc avec impatience cette épreuve, qui figure parmi ses favorites. Cinquième au Monte-Carlo, en Suède, en Corse et au Portugal, Craig pourra s’appuyer sur des bases solides pour poursuivre sa progression au sein de l’élite du rallye mondial. Comme Kris, Craig compte une grande expérience de cette épreuve, puisqu’il s’agira de sa huitième édition.

L’effectif des C3 WRC nominées sera complété par Khalid Al Qassimi et Chris Patterson. Le pilote d’Abu Dhabi participera à son deuxième rallye cette saison. Sur un de ses terrains favoris, il cherchera à augmenter son expérience pour se rapprocher de sa meilleure performance, obtenue en 2009 avec la neuvième place.

Afin de préparer cette épreuve et de rencontrer des conditions proches de celles de l’épreuve, Citroën Racing effectue actuellement une séance d’essais de cinq jours dans la région de Jyväskylä. Kris Meeke, Craig Breen et Khalid Al Qassimi se relaient au volant de la C3 WRC. Après une courte pause, ils débuteront les reconnaissances du rallye mardi prochain.

YVES MATTON, DIRECTEUR DE CITROËN RACING

« Avec plusieurs centaines de milliers de spectateurs au bord des routes et une organisation de très haut niveau, le Rallye de Finlande figure parmi les temps forts de la saison. Dans le même temps, il est extrêmement difficile d’être performant sur un terrain aussi spécifique. C’est vrai pour les équipages, les équipes et les voitures : il faut que l’ensemble fonctionne en symbiose pour espérer jouer les premiers rôles. Avec Kris Meeke et Craig Breen, respectivement premier et troisième l’an passé, nous disposons de pilotes expérimentés et rapides sur ce terrain. En Finlande, ils disposeront de C3 WRC bénéficiant des évolutions introduites en Pologne. Nous sommes dans une phase d’optimisation de ces nouveautés et les essais effectués cette semaine sont destinés à adapter les réglages aux routes finlandaises. Nos objectifs restent mesurés et liés aux conditions de course effectivement rencontrées. »

KRIS MEEKE

« Le Rallye de Finlande a toujours figuré parmi mes favoris, mais cette épreuve est devenue encore plus spéciale après ma victoire l’an passé. Ces routes en terre sont parmi les plus belles du monde et le plaisir de pilotage peut être immense. Je suis heureux de revenir au volant de la C3 WRC, même si je m’attends à un rallye difficile. Nos essais se sont déroulés sous la pluie et avec des températures très fraiches. Il semble probable que ces conditions se poursuivent pour le rallye et ma dixième place dans l’ordre des départs ne sera pas un avantage si les routes sont couvertes de boue ! Quoi qu’il en soit, nous ferons de notre mieux pour apporter un bon résultat à l’équipe. »

CRAIG BREEN

« Ce rallye fait partie de ceux sur lesquels je me sens le plus à l’aise. Je garde un souvenir très émouvant de l’édition 2016, à l’issue de laquelle j’avais décroché mon premier podium en Championnat du Monde. Après un Rallye de Pologne frustrant, je suis impatient d’être au départ pour viser un bon résultat. Après quatre cinquièmes places, j’ai évidemment envie de faire mieux. Reste à voir si les conditions de course nous permettront de nous battre dans le groupe de tête. Je suis également satisfait de disposer des dernières évolutions de la Citroën C3 WRC. »

KHALID AL QASSIMI

« La Finlande est un rallye extrêmement rapide et les bosses restent difficiles à appréhender. Mon objectif sera de maintenir un bon rythme au volant de la C3 WRC. Il faudra que nous effectuions du bon travail dès les reconnaissances, pour avoir des notes précises. Ma journée d’essais me permettra de retrouver ce profil de routes rapides et de découvrir les dernières évolutions apportées sur la voiture. Je souhaite beaucoup de réussite à Kris et Craig, en espérant qu’ils nous apportent à nouveau le meilleur résultat possible. »

LA QUESTION : LES JUMPS FINLANDAIS IMPOSENT-ILS DES CONTRAINTES PARTICULIÈRES POUR LES LUBRIFIANTS ?

Avant de décoller sur les fameuses bosses finlandaises, les C3 WRC subissent d’abord une compression. Cette phase ne représente pas de contrainte spécifique, puisque la force verticale plaque les fluides vers le bas, là où sont situées les pompes. En revanche, l’inversion de la force verticale dans la phase du saut peut devenir problématique, puisque les lubrifiants du moteur et de la boîte de vitesses auront tendance à vouloir passer au-dessus des pompes. Comme la plupart des véhicules de compétition et contrairement aux voitures de série, le moteur de la C3 WRC est équipé d’un carter sec. Ce système utilise un réservoir d’huile séparé du bloc moteur pour justement éviter les déjaugeages. En outre, le niveau de lubrifiant peut être légèrement plus haut qu’en temps normal.


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Ogier défend son approche prudente en Pologne
Info suivante : Hyundai Motorsport vise un premier podium en Finlande
WRC
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Allemagne (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Allemagne (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Finlande (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Finlande (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Pologne
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Italie Sardaigne (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Italie Sardaigne (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye du Portugal (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye du Portugal (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Argentine
F1

WRC
Les Industries Technologiques - L’avenir, on y travaille (vidéo sponsorisée)
Vidéo : Retour sur les 10 ans du rallye du Mexique
Vidéo : Villeneuve arrive en mondial de Rallycross
Vidéo : Retour sur le rallye de Suède de Kubica
Vidéo - Suède : Michelin présente ses images du rallye
Vidéo - Suède : L’expérience de Hyundai en Suède
Vidéo - Suède : Le podium d’Ostberg de l’intérieur
Vidéo - Suède : VW revient sur la victoire de Latvala
Vidéo - Suède : Film de la fin du rallye (ES22 à ES24)
Vidéo - Suède : ES16 à ES20 dans les forêts suédoise
F1

F1


Miniboutik





WRC
WRC