Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Conditions d'utilisation du site | Contact  

Info F1

F1 - La FIA autorise l’aileron soufflé de Renault

Mais refuse un mode qui l’optimiserait

14 mars 2018 - 10h21, par Emmanuel Touzot 

La FIA s’est penchée sur la sortie d’échappement de Renault, très innovante puisqu’elle réussit à souffler les gaz d’échappement sur l’aileron arrière. Aucune illégalité n’a été détectée dans ce système mais en revanche, la FIA agira si Renault développe un mode spécial de son moteur pour faire fonctionner le système.

"Je pense que nous devons accepter qu’il y a toujours eu un effet d’échappement sur les ailerons" reconnaît Charlie Whiting, directeur de course. "En 2012 et 2013, c’était très important, mais nous avons réglé cela car les règles de 2014 ont été faites pour qu’il n’y ait pas d’effet de l’échappement".

"Il peut y en avoir un petit. Nous devons composer avec cela et nous verrons au fil de l’année si nous devons faire quelque chose pour le minimiser. Le plus important est qu’ils ne fassent rien, je dirais, comme développer un mode spécial du moteur".

Les monoplaces soufflaient leurs échappements dans le diffuseur au début des années 2010. De fait, la FIA a prévu la position de l’échappement au milieu de l’aileron pour limiter cet effet, mais Renault a réussi à exploiter le changement de règlement qui a vu l’aileron être rabaissé.

"Nous avions quelques inquiétudes au sujet d’échappement soufflé l’an dernier car avec les ailerons plus bas de 15 centimètres qu’en 2016, il y avait des gains à trouver. C’est pour ça que nous avons mis l’échappement au milieu et spécifié un angle minimum".

"Mais les équipes ont réussi à créer le monkey seat et ce genre de chose, que nous avons ensuite supprimé en changeant les règles concernant la carrosserie. Il y a eu toutefois une petite opportunité car c’est comme ça que fonctionnent les équipes. Vous enlevez une chose, elles essaient de récupérer 10% de ce qu’elles y trouvaient".

"Il y a une hauteur maximale pour les échappements qui est de 550 millimètres. Je pense que l’effet que Renault y trouvera est minime. Je ne vois pas de problème avec cela du moment qu’ils ne fonctionnent pas avec un mode de moteur qui ne serait pas normal".


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Abiteboul : On ne peut pas connaître le nom du champion avant la saison
Info suivante : Jean Todt est agacé par les critiques au sujet du halo
F1
Photos - GP du Canada 2018 - Course (575 photos)
Photos - GP du Canada 2018 - Avant-course (308 photos)
Photos - GP du Canada 2018 - Samedi (619 photos)
Photos - GP du Canada 2018 - Vendredi (709 photos)
Photos - GP du Canada 2018 - Jeudi (334 photos)
Photos - GP de Monaco 2018 - Course (725 photos)
Photos - GP de Monaco 2018 - Avant-course (191 photos)
Photos - GP de Monaco 2018 - Samedi (759 photos)
Photos - GP de Monaco 2018 - Vendredi (284 photos)
Photos - GP de Monaco 2018 - Jeudi (974 photos)
F1

F1
Vidéo - Toyota à la conquête des 24h du Mans pour 2018
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Sebastian Vettel à Monaco
Vidéo - The Circuit à la rencontre de Lewis Hamilton au GP de Chine
Vidéo - Hamilton : Mercedes doit gagner ce weekend
Vidéo - The circuit / Episode 1 - 2018
Vidéo - La Renault RS18 en piste à Barcelone
Vidéo - La Toro Rosso STR13 en piste à Misano
Vidéo - La Williams FW41 entre en piste avec Kubica à Aragon
Vidéo - La McLaren Renault MCL33 en piste à Navarra
Vidéo - Alonso entre en piste avec la McLaren Renault MCL33
F1

F1


Miniboutik











F1
F1

F1
F1

WRC
WRC