Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info WTCC

WTCC - Interview de Thed Bjork après la présentation de la Volvo S60

Le Suédois partira le couteau entre les dents


7 mars 2017 - 09h17, par Emmanuel Touzot 

Une nouvelle saison et des nouveaux pilotes. Quelle importance aura 2017 pour vous et pour Polestar Cyan Racing ?

"C’est très important car la première saison était pour apprendre mais désormais, nous aurons une autre vision et nous voudrons battre nos adversaires".

A quel point la pression en est augmentée ?

"Énormément. J’ai eu toute l’année dernière pour piloter sans pression et désormais on nous la met, mais on nous donne aussi plus d’essais et des choses comme cela. Je suis de retour en terrain connu. Si nous voulons gagner le championnat, nous devons être performants. Je dois simplement faire de mon mieux et avoir de l’aide de mes équipiers, ainsi toute l’équipe pourra être meilleure".

Est-il juste de dire que vous n’avez jamais été aussi bien préparé à une saison ?

"C’est tout à fait vrai. Une quantité exceptionnelle de travail a été mise dans cette préparation et nous connaissons les circuits, nous avons beaucoup plus préparé cette saison".

Quels changements ont été apportés à la Volvo S60 ?

"De manière générale, la voiture n’a pas changé, ce sont de nombreux petits changements qui ont été appliqués, je dirais des petits ajustements. Avec l’expérience de l’année passée sur tous les circuits, nous essayons de voir maintenant ce qui fonctionne sur tel circuit et ne fonctionne pas sur tel autre. Ce sont des différences minimes".

Quels sont les points où les changements étaient nécessaires ?

"Il nous fallait plus de motricité sur certains circuits afin de suivre le rythme des meilleurs. En arrivant l’an dernier, nous ne savions pas quelles voitures seraient performantes sur quels circuits et nous l’avons appris".

Le fait d’avoir trois voitures fait-il une grande différence ?

"Avec trois voitures, il y a beaucoup plus de travail pour les mécaniciens et pour l’équipe, mais cela permet également d’avoir une équipe plus solide pour le titre. C’est le nombre de voitures qu’il nous fallait également pour disputer le MAC3. Nous avons déjà un grand esprit d’équipe, je dois apprendre à mieux connaître Nicky au fur et à mesure des jours que nous passerons à rouler ensemble. Nestor est un gars bien, j’essaierai d’apprendre tout ce qu’ils savent pour être plus rapide qu’eux !"

L’équipe était 100% Suédoise avant, qu’est-ce qui change désormais ?

"Cela change beaucoup de choses mais l’équipe est prête, nous pouvons amasser de l’expérience partout, l’analyser et travailler après. C’est différent".

Honda sera un grand rival en 2017, que pensez-vous de leurs essais récents et de leur niveau de performance ?

"Nous avons vu qu’ils étaient en essais, comme nous, mais ils nous est aussi difficile de dire ce qu’ils ont fait que pour eux de dire ce que nous avons fait. C’est un compétiteur très sérieux car ils ont beaucoup d’expérience et ils ont de très bons pilotes, et c’est pour cela que nous cherchons à profiter de connaissances dans plusieurs catégories avant de les affronter. Nous en saurons plus à Marrakech".

Avec trois pilotes très compétitifs dans la même équipe, il y a toujours le risque de contact en piste et de luttes un peu trop intense. Comment prévoyez-vous de gérer de telles situations ?

"Je me rappelle l’an dernier à Marrakech, quand Nicky m’a heurté. J’ai piloté toute ma vie, je ne me mets pas en colère, j’essaie juste de repartir et de continuer ma course, car dans cet exemple précis j’avais pu marquer des points. En voyant ses traces de freins, je me suis dit que si c’est moi qui les avait faites, je me serais excusé auprès de l’autre pilote, et c’est exactement ce qu’il a fait. Il est venu et s’est excusé, donc cela dépendra de la situation. J’ai tellement d’expérience que s’ils essaient quelque chose avec moi, je saurais ce que c’est et ils ne le referont pas. Nous aurons un plan à suivre dès le départ. Quand on regarde les pilotes Honda, tout le monde est très professionnel. Tout le monde peut faire une erreur, et il faut l’admettre quand on se fait percuter. Je pense que si ça arrive chez nous, nous en discuterons. Je suis très calme mais je pense que l’on peut éviter d’en arriver à de telles situations, surtout si l’on veut gagner les championnats".

Ce sera vos débuts dans le MAC3, le contre-la-montre par équipe. Vous avez hâte de le disputer ?

"Oui, c’est un atout dans un week-end de course et nous en retirerons plus de points au championnat constructeurs. Cela nous permet de prendre un départ et de nous échauffer pour la course".

Un petit mot sur Nestor qui, comme vous, vit maintenant à Goteborg ? Des conseils à lui donner ?

"Il peut m’appeler quand il veut, nous sommes séparés par 15 à 20 minutes, c’est un petit trajet. Je pense qu’il a un peu froid actuellement mais quand arriveront les mois d’avril et mai, il aimera la Suède car la météo change et ça devient fantastique".

Si vous ne gagnez pas le titre cette année, qui le remportera ?

"Si ce n’est pas moi,ce sera Nicky, et si ce n’est ni moi ni Nicky, ce sera Nestor !"


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Les premiers essais officiels du WTCC prévus la semaine prochaine
Info suivante : Yvan Muller devient pilote de développement pour Volvo et Cyan Racing
WTCC
Photos - WTCC 2017 - Hungaroring (Hongrie)
Photos - WTCC 2017 - Monza (Italie)
Photos - WTCC 2017 - Marrakech (Maroc)
Photos - Essais WTCC à Monza - 14-15/03
Photos - WTCC 2016 - Losail (Qatar)
Photos - WTCC 2016 - Shanghai (Chine)
Photos - WTCC 2016 - Motegi (Japon)
Photos - WTCC 2016 - Termas de Rio Hondo (Argentine)
Photos - WTCC 2016 - Vila Real (Portugal)
Photos - WTCC 2016 - Moscow Raceway (Russie)
WTCC

WTCC
WTCC

F1


Miniboutik





WTCC
WTCC