Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info WTCC

WTCC - Interview de Monteiro : Michelisz et Huff comme rivaux directs

Le Portugais est toutefois optimiste


27 février 2017 - 11h23, par Emmanuel Touzot 

Hormis les essais, qu’avez-vous fait cet hiver ?

"J’ai pris du temps avec ma famille pour les fêtes de fin d’année. C’était bien de simplement profiter de ces moments avec mes enfants et ma famille. Après cela, nous avons commencé à faire les vérifications d’usage sur les voitures ainsi que quelques opérations avec les sponsors. J’ai traversé l’Europe depuis le début du mois de janvier, j’ai même fait du ski pour une séance photo. Mon emploi du temps est complet jusqu’à la première course en avril. Le mois de février a été chargé en promotion et en essais et je n’ai pas beaucoup de jours libres en mars".

Que pensez-vous des pilotes alignés par Honda avec le remplacement de ROb Huff par Ryo Michigami ?

"Nous avons été ensemble en essais pour la première fois. C’est nouveau, mais pas tant que ça puisque Ryo a déjà participé à des essais et à une course avec nous. Ne pas avoir Rob avec nous ne change pas énormément de choses pour le moment car en essais, nous étions rarement ensemble. Je suis heureux pour lui qu’il ait trouvé une belle opportunité ailleurs, je pense qu’il sera un rival très fort".

Serez-vous présent pour aider Ryo ?

"Bien sûr, je suis là pour ça. Je l’ai déjà fait en essais, nous sommes là pour l’aider à se mettre dans le rythme, il a le talent et l’expérience nécessaire. Il doit juste découvrir la voiture, qui est très différente de celle à laquelle il était habitué. Il a prouvé qu’il apprend et s’adapte vite".

Vous aurez besoin qu’il soit rapide lors du MAC3. Que pensez-vous de cette épreuve ? Est-ce un bon défi ?

"C’était bien plus sympa que ce à quoi je m’attendais. L’impact des points marqués était trop faible l’an dernier et ça change pour cette saison. C’est une épreuve très difficile pour les pilotes, très intéressante mais très stressante. Si c’est bien pour les fans, c’est toujours une bonne chose et ça doit rester. Nous avons besoin que Ryo soit dans le rythme et je suis sûr qu’il le sera. Il y a des pistes qu’il ne connait pas mais ça devrait aller".

Macao et Monza sont de retour au calendrier cette saison, vous devez être ravi concernant le premier cité puisque c’est un peu comme une deuxième course à domicile pour vous ?

"Je le suis en effet, je suis très heureux de ce retour. J’étais déçu qu’il soit évincé du calendrier, donc je suis logiquement ravi qu’il fasse son retour. Comme vous le savez, j’y étais la saison dernière et j’ai remporté la course en TCR. Macao mérite ce championnat et inversement. Concernant Monza, bien que ce soit un grand nom et qu’il ait une grande histoire, ce n’est pas le meilleur circuit. Les courses y sont intéressantes mais ce n’est pas génial pour les pilotes avec ces longues lignes droites et ces gros freinages. Il y a une belle chicane mais je ne suis pas un grand fan de ce circuit. C’est un peu frustrant car nous avons perdu des circuits où nous étions très bon. Nous gagnions toujours au Paul Ricard et nous étions très forts en Slovaquie et à Moscou, mais nous n’avons pas le choix".

Le Nurburgring a conservé sa place au calendrier et c’était une édition difficile pour vous en 2016, avez-vous des craintes après votre accident ?

"Non je n’ai pas peu, mais le Nurburgring est toujours un grand défi. Je n’ai pas de souci avec le fait que j’y ai eu un accident car juste après, je suis remonté dans la voiture et tout allait bien. Je n’ai pas eu beaucoup de gros accidents dans ma carrière mais ça fait partie du jeu et heureusement, ça ne m’a pas affecté psychologiquement ou physiquement. Bien sûr on y pense toujours, mais ce n’était pas un endroit où on pouvait avoir un accident hormis à cause d’un problème mécanique. Ce sera de toute façon un défi, indépendamment de cet accident".

Si vous n’êtes pas champion cette année, qui le sera ?

"Je pense que Norbi sera mon rival le plus fort car il est dans la même équipe, dans la même voiture et il est capable de se battre pour le titre. Mais je n’ai aucun doute sur le fait que Rob et sa Citroën seront redoutables, même si ce n’est pas une équipe officielle ils sont pour le moment plus rapides que nous. Il a le meilleur matériel à disposition, aucun doute là-dessus. Je ne sous-estime pas Volvo car ils ont fait un beau retour, ils ont travaillé très dur et ils vont signer de bons pilotes. Ils se renforcent de toutes part, je ne peux pas dire comment se sont passés leurs essais mais je suis certain qu’ils seront à un très bon niveau. Pour le moment, je dirais toutefois que Rob et Norbi seront mes principaux rivaux, mais je n’oublie pas Volvo".

Après ces essais, avez-vous des raisons d’être positif ?

"C’est positif en effet. Il y a plusieurs nouveautés sur la voiture, tant mécaniques qu’aérodynamiques, et tout le travail accompli cet hiver semble payer en termes de performances. Nous avons encore des essais avant la première course donc nous allons progresser pas à pas".


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Interview de Ryo Michigami après les premiers essais
Info suivante : Volvo conserve Björk et engage Girolami et Catsburg
WTCC
Photos - Essais WTCC à Monza - 14-15/03
Photos - WTCC 2016 - Losail (Qatar)
Photos - WTCC 2016 - Shanghai (Chine)
Photos - WTCC 2016 - Motegi (Japon)
Photos - WTCC 2016 - Termas de Rio Hondo (Argentine)
Photos - WTCC 2016 - Vila Real (Portugal)
Photos - WTCC 2016 - Moscow Raceway (Russie)
Photos - WTCC 2016 - Nordschleife (Allemagne)
Photos - WTCC 2016 - Marrakech (Maroc)
Photos - WTCC 2016 - Hungaroring (Hongrie)
WTCC

WTCC
WTCC

F1


Miniboutik





WTCC
WTCC