Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info F1

F1 - Hulkenberg : Finir 5e est désormais réaliste pour Renault

A seulement 11 points de Williams

1er septembre 2017 - 09h26, par Olivier Ferret 

Nico Hulkenberg a été rassuré par les dernières évolutions de Renault F1 et les performances lors des trois dernières courses.

A Spa, l’Allemand a confirmé que l’objectif de finir 5e du championnat, fixé par son patron, Cyril Abiteboul, était bien réaliste. Les huit dernières courses de la saison doivent donc être un terrain de conquête pour l’équipe française, actuellement 7e derrière Williams et Haas.

"Spa a été très prometteur, comme les trois dernières courses en fait : Silverstone, la Hongrie et la Belgique ont prouvé que l’équipe a su produire de bonnes évolutions. Les majeures sont arrivées en Angleterre mais il y a eu pas mal de petites choses après et tout a fonctionné comme prévu. Je suis donc ravi de voir que nous allons dans la bonne direction. Nous sommes sur une bonne lancée. Nous ne pourrons pas prendre la 4e place à Force India, qui est trop loin, mais nous pouvons être la 4e force pour remonter à la 5e place," dit Hulkenberg à Monza.

Il pense donc pouvoir battre les Force India régulièrement ?

"C’était déjà le cas à Spa, sur un circuit où elles étaient fortes. Ici, à Moneza, peut-être pas, parce que le moteur compte bien plus. Mais nous avons créé un écart sur eux. Environ 2 dixièmes au tour."

"Les trois prochaines courses après Monza devraient bien jouer en notre faveur : Singapour, la Malaisie, le Japon. Et peut-être même Austin. Nous ne visons pas que Haas, qui est un point devant nous, mais Williams. Ils sont 5e et seulement 111 points devant. C’est tout à fait possible, l’écart n’est pas trop important. Si nous confirmons avoir la meilleure voiture du milieu de peloton, je pense que finir 5e est réaliste maintenant."

Tout cela lui donne déjà envie d’être en 2018.

"Oui, parce qu’il y a plein d’espoirs maintenant. Il se passe de bonnes choses chez nous. Le travail sur 2018 est bien lancé, en parallèle du travail qui continue encore un peu sur cette année. Mais, oui, j’ai déjà très envie de voir ce que nous pourrons faire en 2018."

Reste à savoir avec quel équipier.

"On me pose beaucoup la question en ce moment mais je répète que je m’en fous. Alonso ? Ce serait une bonne référence mais je ne sais pas s’il est possible de le voir chez nous. Ce serait tentant, un grand défi pour moi. Je suis ouvert, ce n’est pas ma décision."


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Bottas accepte des consignes chez Mercedes, mais pas dès Monza
Info suivante : Palmer pointe une nouvelle fois le manque de constance des commissaires
F1
Photos - GP du Brésil 2017 - Course (566 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Avant-course (302 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Samedi (679 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Vendredi (753 photos)
Photos - GP du Brésil 2017 - Jeudi (364 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Course (582 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Avant-course (238 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Samedi (649 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Vendredi (820 photos)
Photos - GP du Mexique 2017 - Jeudi (458 photos)
F1

F1
Vidéo - Quand Mark Webber passe le casting du Grand Tour
Vidéo - Hamilton et Mercedes fêtent leurs titres à l’usine
Vidéos - Buemi pilote une F1 jusqu’au Saint Gotthard
Vidéo - Grosjean : ’Super Performer’ de la Formule 1
Vidéo - Hamilton au volant de la nouvelle Mercedes AMG, la Project One
Vidéo - Entretien avec Sebastian Vettel à Monza
Vidéo - Séquence ’émotion’ entre Rubens Barrichello et son fils, au volant
Vidéo - Retour sur le GP de Hongrie, entretien avec Fernando Alonso
Vidéo - Williams compile 40 années de sons de Formule 1
Vidéo - Jeu F1 2017 : Le dernier trailer avant la sortie
F1

F1


Miniboutik







F1
F1

F1
F1

WRC
WRC