Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info WRC

WRC - ES6-7 : Tänak revient au sommet

Le tout sous des averses torrentielles


18 août 2017 - 18h32, par Olivier Ferret 

Vendredi après-midi, Ott Tänak s’est montré le plus habile sur les routes mosellanes détrempées pour reprendre les commandes de l’ADAC Rallye Deutschland.

Ott Tänak (Ford Fiesta) signait le scratch sur Mittelmosel et sur Grafschaft pour déloger Andreas Mikkelsen (Citroën C3) de la tête. L’Estonien possédait alors 4’’5 d’avance sur le Norvégien avant la dernière spéciale de la première étape.

Face aux routes détrempées, de nombreux pilotes choisissaient de chausser les pneus pluie Michelin pour la première fois depuis leur apparition il y a un an.

Associant pneus pluie et gommes tendres, Ott Tänak s’estimait chanceux de voir l’arrivée de Mittelmosel.

« Sur une épingle, je ne voyais pas plus loin que le bout de mon capot et j’ai tiré le frein à main », confiait-il. « J’ai tiré tout droit dans les vignes et j’ai eu beaucoup de chance de pouvoir revenir. La spéciale suivante était très piégeuse, j’aurais peut-être pu attaquer davantage, mais je voulais surtout connaître un passage propre après ma petite frayeur. »

Andreas Mikkelsen passait également les pneus pluie et se réjouissait de leur niveau d’adhérence sur la boue et l’eau stagnante.

« C’était le bon choix à faire de mon côté », assurait-il malgré une courte aventure champêtre après un croisement manqué. « C’était un bain de boue sur Mittelmosel. Je suis ravi de ne pas avoir perdu davantage de temps en partant aussi loin dans ces conditions. »

Troisième des deux spéciales, Sébastien Ogier (Ford Fiesta) conservait la troisième place au général à seulement 5’’4 d’Andreas Mikkelsen. Derrière, son rival Thierry Neuville (Hyundai i20) bataillait fort pour se hisser au quatrième rang.

« J’étais à la limite », déclarait-il à l’arrivée de Grafschaft. « Il y avait trop de patinage et de blocages quand je freinais. J’ai essayé d’ajuster le différentiel sur la spéciale, mais nous avons souvent failli sortir de la route. »

Thierry Neuville comptait un retard de 18’’7 sur Sébastien Ogier tout en étant 18’’8 devant Elfyn Evans (Ford Fiesta), en difficulté sur les freinages. Craig Breen (Citroën C3) passait en sixième position, Esapekka Lappi (Toyota Yaris) ayant abandonné après avoir endommagé l’avant-gauche de sa voiture sur Grafschaft.


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : ES4-5 : Mikkelsen, nouveau leader surprise en Allemagne
Info suivante : Après ES8 : Tänak dompte l’asphalte allemand détrempé
WRC
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Allemagne (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Allemagne (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Finlande (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Finlande (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Pologne
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Italie Sardaigne (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Italie Sardaigne (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye du Portugal (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye du Portugal (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Argentine
F1

WRC
Les Industries Technologiques - L’avenir, on y travaille (vidéo sponsorisée)
Vidéo : Retour sur les 10 ans du rallye du Mexique
Vidéo : Villeneuve arrive en mondial de Rallycross
Vidéo : Retour sur le rallye de Suède de Kubica
Vidéo - Suède : Michelin présente ses images du rallye
Vidéo - Suède : L’expérience de Hyundai en Suède
Vidéo - Suède : Le podium d’Ostberg de l’intérieur
Vidéo - Suède : VW revient sur la victoire de Latvala
Vidéo - Suède : Film de la fin du rallye (ES22 à ES24)
Vidéo - Suède : ES16 à ES20 dans les forêts suédoise
F1

F1


Miniboutik





WRC
WRC