Logo
Favoris Ajouter aux favoris | Contact  

Info WRC

WRC - ES1-2 : Ott Tänak donne le ton

L’Estonien est le premier leader en Espagne


6 octobre 2017 - 11h44, par www.wrc.com 

Vendredi matin, Ott Tänak a pris les commandes du RallyRACC Catalunya - Rally de España après les deux premières spéciales disputées sur terre.

Ott Tänak (Ford Fiesta) signait le meilleur temps sur Caseres avant de se classer deuxième sur Bot. Des résultats qui permettaient à l’Estonien de prendre la tête du rallye avec 2"2 d’avance sur Mads Østberg (Ford Fiesta).

Surplombées par un soleil radieux, les collines autour de Salou offraient des conditions sèches avec une pellicule de poussière recouvrant les routes de terre. Si les conditions s’amélioraient à chaque passage et que les pierres étaient écartées de la trajectoire, le balayage était moindre que prévu.

« Même si l’on voit que c’est balayé, cela reste extrêmement glissant », confiait Ott Tänak, troisième à attaquer les spéciales. « C’est un peu surprenant. Nous devons gérer les conditions au mieux. »

Mads Østberg se classait deuxième sur Caseres et quatrième sur Bot. Si le Norvégien profitait d’une position de départ avantageuse, tout n’allait pas au mieux dans l’habitacle de sa Fiesta.

« Je suis énervé car la voiture est pleine de poussière alors que nous venons juste de commencer le rallye », expliquait-il. « J’essaie de savoir d’où ça vient, mais ce doit être un gros trou tant il y a de la poussière ! J’aurais pu faire mieux, mais il y a toujours un hic. »

À seulement 1/10e du Norvégien, on retrouvait Kris Meeke (Citroën C3), auteur du meilleur temps sur Bot. Le Britannique devançait Thierry Neuville (Hyundai i20) de 4/10e tandis que ses équipiers Andreas Mikkelsen (Hyundai i20) et Dani Sordo (Hyundai i20) suivaient.

Les six hommes de tête se tenaient en moins de six secondes. Tous devançaient Sébastien Ogier (Ford Fiesta), septième et en embuscade.

Les stratégies pneumatiques s’avéraient également très différentes, même si les choix étaient surtout faits en prévision de la spéciale suivante : Terra Alta. Sur la plus longue spéciale du week-end, les concurrents affronteront près de 39 km de terre et d’asphalte.

Dani Sordo et Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) semblaient souffrir en gommes dures, mais le Finlandais se montrait tout aussi critique sur sa prestation : « J’ai commis quelques erreurs. Je ne suis pas ravi de mon pilotage et c’est de ma faute, je passe les rapports trop tôt. »


Partager
Bookmark and Share
Bookmark and Share on Google   Bookmark and Share on Yahoo   Bookmark and Share on Netvibes   Bookmark and Share on Newsgator
Plus
Info précédente : Ogier en tête du shakedown du Rallye d’Espagne
Info suivante : ES3 : Mikkelsen, leader surprise
WRC
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Allemagne (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Allemagne (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Finlande (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Finlande (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye de Pologne
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Italie Sardaigne (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Italie Sardaigne (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye du Portugal (Part. 2)
Photos - WRC 2017 - Rallye du Portugal (Part. 1)
Photos - WRC 2017 - Rallye d’Argentine
F1

WRC
Les Industries Technologiques - L’avenir, on y travaille (vidéo sponsorisée)
Vidéo : Retour sur les 10 ans du rallye du Mexique
Vidéo : Villeneuve arrive en mondial de Rallycross
Vidéo : Retour sur le rallye de Suède de Kubica
Vidéo - Suède : Michelin présente ses images du rallye
Vidéo - Suède : L’expérience de Hyundai en Suède
Vidéo - Suède : Le podium d’Ostberg de l’intérieur
Vidéo - Suède : VW revient sur la victoire de Latvala
Vidéo - Suède : Film de la fin du rallye (ES22 à ES24)
Vidéo - Suède : ES16 à ES20 dans les forêts suédoise
F1

F1


Miniboutik





WRC
WRC